Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Top 5 des présidents africains qui ont trahi ceux qui les ont aidés à accéder au pouvoir
23/06/2020 à 15h15 par La redaction

Certains présidents africains sont passés  par leurs collaborateurs pour accéder au pouvoir. Mais, une fois élire Président de la République, ils n’arrivent plus à respecter les promesses faite à leurs assistants et  ces derniers se sentent berner en les accusant de traitre.

Dans cet article, nous allons essayer de dégager au moins (5) cinq de ces  présidents.

En Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara VS Guillaume Soro

Top 5 des présidents africains qui ont trahi ceux qui les ont aidés à accéder au pouvoir

Le candidat du mouvement Groupements et peuples solidaires (GPS), Guillaume Soro, a été le meilleur allié du président Alassane Ouattara, qu'il a aidé à porter au pouvoir lors de la crise post-électorale de 2010-2011 avec l'appui des forces rebelles qu'il dirigeait. Mais alors qu'il était premier ministre (2011-2012), ses relations se sont progressivement dégradées avec le chef de l'Etat, qui voulait empêcher ses ambitions présidentielles.

Selon Soro, Alassane Ouattara lui aurait fait 3 promesses devant Blaise Compaoré, si jamais il venait à le faire élire Président de la République. Comme sous le pouvoir Gbagbo, Guillaume Soro devrait être reconduit comme Premier ministre mais cette promesse n'a pas été tenue puisqu'il n'aura occupé ce poste que seulement 11 mois petits mois après l'accession au pouvoir du Président Ouattara.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : Patrick Achi , pressenti comme futur Premier ministre

« Il a été suffisamment intelligent pour me berner et raccourcir ce mandat-là à 11 mois », a reconnu Guillaume Soro. La deuxième promesse à lui faite, était celle de sa nomination en tant que N° 2 du Rassemblement des Républicains  (RDR). « D'ailleurs le poste de vice-président créé en 2008 était réservé à ma personne dès que je finissais ma mission à la tête du gouvernement », a-t-il fait savoir.

Troisième promesse non tenue par l'actuel chef de l'Etat reste la succession de Ouattara à la tête de l'Etat. « Je devrais lui succéder après avoir fait deux mandats » comme ce fut le cas entre Alpha Oumar Konaré et Amadou Toumani Touré, les deux anciens chefs d'État de la République du Mali.

Refusant d'adhérer au Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), parti politique mis en place en janvier 2019 et dirigé par Alassane Ouattara, Guillaume Soro a dû démissionner de la présidence de l'Assemblée nationale en février 2019. Il s'est déclaré candidat à la présidentielle d'octobre prochain. Mais fait face à plusieurs procédures judiciaires dont une condamnation à 20 ans de prison avec déchéance des droits civiques et vit en exil en France.

 

Au Togo : Faure Gnassingbé VS Kpatcha Gnassingbé  +  Pascal Bodjona

Top 5 des présidents africains qui ont trahi ceux qui les ont aidés à accéder au pouvoir

Inculpé pour complicité d’escroquerie, Pascal Bodjona a aidé Faure Gnassingbé à accéder au pouvoir. Kpatcha Gnassingbé de son côté a écopé d’une peine de 20 ans d’emprisonnement ferme avec déchéance civique.

Au Benin : Patrice Talon VS Sébastien Germain Ajavon

Top 5 des présidents africains qui ont trahi ceux qui les ont aidés à accéder au pouvoir

Homme d’affaires avisé, Sébastien Ajavon est convaincu que l’actuel chef d’État Béninois est à l’origine de ses déboires. Candidat à la présidentielle de 2016, Sébastien Ajavon était arrivé troisième avec 23% des voix, avant de soutenir Patrice Talon, qu'il a contribué à faire élire au second tour face à Lionel Zinsou. Sebastien Ajavon avait appelé ses électeurs à voter pour Talon, le portant au pouvoir. Mais les relations entre les deux hommes se sont vite dégradées après la présidentielle, Sébastien Ajavon ayant été visé par la justice dans plusieurs affaires.

Au Gabon : Ali Bongo VS Laccruche Alihanga

Top 5 des présidents africains qui ont trahi ceux qui les ont aidés à accéder au pouvoir

Laccruche Alihanga était perçu, depuis l’accident vasculaire cérébral (AVC) du président Ali Bongo Ondimba, comme l’homme le plus puissant du Gabon. Mais il a été arrêté un an après, cible d’une vaste opération anticorruption.

Au Congo : Félix Tshisekedi  VS Vital Kamerhe

Top 5 des présidents africains qui ont trahi ceux qui les ont aidés à accéder au pouvoir

Au Congo, l'incarcération de Vital Kamerhe, le 8 avril, a été précipitée par des soupçons du président congolais Félix Tshisekedi sur les manœuvres, réelles ou supposées, de son directeur de cabinet en vue d'une possible candidature en 2023. L'arrestation de ce haut fonctionnaire, ancien président de l'Assemblée nationale, directeur de campagne de Joseph Kabila en 2006 et allié clé de l'actuel chef de l'État, défraye la chronique en République démocratique du Congo et suscite diverses interprétations, car l'enjeu politique est aussi capital que le volet judiciaire.

 

Lire aussi : Un artiste congolais dévoile un songe sur DJ Arafat

 

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 504 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Certains présidents africains sont passés  par leurs collaborateurs pour accéder au pouvoir. Mais, une fois élire Président de la République, ils n’arrivent plus à respecter les promesses faite à leurs assistants et  ces derniers se sentent berner en les accusant de traitre.

Dans cet article, nous allons essayer de dégager au moins (5) cinq de ces  présidents.

En Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara VS Guillaume Soro

Top 5 des présidents africains qui ont trahi ceux qui les ont aidés à accéder au pouvoir

Le candidat du mouvement Groupements et peuples solidaires (GPS), Guillaume Soro, a été le meilleur allié du président Alassane Ouattara, qu'il a aidé à porter au pouvoir lors de la crise post-électorale de 2010-2011 avec l'appui des forces rebelles qu'il dirigeait. Mais alors qu'il était premier ministre (2011-2012), ses relations se sont progressivement dégradées avec le chef de l'Etat, qui voulait empêcher ses ambitions présidentielles.

Selon Soro, Alassane Ouattara lui aurait fait 3 promesses devant Blaise Compaoré, si jamais il venait à le faire élire Président de la République. Comme sous le pouvoir Gbagbo, Guillaume Soro devrait être reconduit comme Premier ministre mais cette promesse n'a pas été tenue puisqu'il n'aura occupé ce poste que seulement 11 mois petits mois après l'accession au pouvoir du Président Ouattara.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : Patrick Achi , pressenti comme futur Premier ministre

« Il a été suffisamment intelligent pour me berner et raccourcir ce mandat-là à 11 mois », a reconnu Guillaume Soro. La deuxième promesse à lui faite, était celle de sa nomination en tant que N° 2 du Rassemblement des Républicains  (RDR). « D'ailleurs le poste de vice-président créé en 2008 était réservé à ma personne dès que je finissais ma mission à la tête du gouvernement », a-t-il fait savoir.

Troisième promesse non tenue par l'actuel chef de l'Etat reste la succession de Ouattara à la tête de l'Etat. « Je devrais lui succéder après avoir fait deux mandats » comme ce fut le cas entre Alpha Oumar Konaré et Amadou Toumani Touré, les deux anciens chefs d'État de la République du Mali.

Refusant d'adhérer au Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), parti politique mis en place en janvier 2019 et dirigé par Alassane Ouattara, Guillaume Soro a dû démissionner de la présidence de l'Assemblée nationale en février 2019. Il s'est déclaré candidat à la présidentielle d'octobre prochain. Mais fait face à plusieurs procédures judiciaires dont une condamnation à 20 ans de prison avec déchéance des droits civiques et vit en exil en France.

 

Au Togo : Faure Gnassingbé VS Kpatcha Gnassingbé  +  Pascal Bodjona

Top 5 des présidents africains qui ont trahi ceux qui les ont aidés à accéder au pouvoir

Inculpé pour complicité d’escroquerie, Pascal Bodjona a aidé Faure Gnassingbé à accéder au pouvoir. Kpatcha Gnassingbé de son côté a écopé d’une peine de 20 ans d’emprisonnement ferme avec déchéance civique.

Au Benin : Patrice Talon VS Sébastien Germain Ajavon

Top 5 des présidents africains qui ont trahi ceux qui les ont aidés à accéder au pouvoir

Homme d’affaires avisé, Sébastien Ajavon est convaincu que l’actuel chef d’État Béninois est à l’origine de ses déboires. Candidat à la présidentielle de 2016, Sébastien Ajavon était arrivé troisième avec 23% des voix, avant de soutenir Patrice Talon, qu'il a contribué à faire élire au second tour face à Lionel Zinsou. Sebastien Ajavon avait appelé ses électeurs à voter pour Talon, le portant au pouvoir. Mais les relations entre les deux hommes se sont vite dégradées après la présidentielle, Sébastien Ajavon ayant été visé par la justice dans plusieurs affaires.

Au Gabon : Ali Bongo VS Laccruche Alihanga

Top 5 des présidents africains qui ont trahi ceux qui les ont aidés à accéder au pouvoir

Laccruche Alihanga était perçu, depuis l’accident vasculaire cérébral (AVC) du président Ali Bongo Ondimba, comme l’homme le plus puissant du Gabon. Mais il a été arrêté un an après, cible d’une vaste opération anticorruption.

Au Congo : Félix Tshisekedi  VS Vital Kamerhe

Top 5 des présidents africains qui ont trahi ceux qui les ont aidés à accéder au pouvoir

Au Congo, l'incarcération de Vital Kamerhe, le 8 avril, a été précipitée par des soupçons du président congolais Félix Tshisekedi sur les manœuvres, réelles ou supposées, de son directeur de cabinet en vue d'une possible candidature en 2023. L'arrestation de ce haut fonctionnaire, ancien président de l'Assemblée nationale, directeur de campagne de Joseph Kabila en 2006 et allié clé de l'actuel chef de l'État, défraye la chronique en République démocratique du Congo et suscite diverses interprétations, car l'enjeu politique est aussi capital que le volet judiciaire.

 

Lire aussi : Un artiste congolais dévoile un songe sur DJ Arafat

 

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 504 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire