Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Technologie : « Moosse », le réseau social créé par deux jeunes ivoiriens
26/11/2019 à 18h29 par La redaction

Kouadio Kouassi Yan Stéphane et Attete Jean Yves Anderson,  sont deux ivoiriens co-fondateurs du réseau social « Moosse online » .

Dans une interview accordée à Abidjan.net, ils ont apporté des éclaircis par rapport à cette plateforme dont on parle depuis un moment.

« C’était un réseau social pour partager les expériences en classe, et permettre aux élèves de pouvoir échanger sur des matières », a expliqué Yan Kouadio soulignant que c’est en 2017, que « Moosse » a été mis à jour pour devenir un réseau social de « partage d’émotions les plus inoubliables ».

Contrairement à Facebook, le géant américain, sur cette plateforme, il n’y a pas de pouce bleu de « Like », mais plutôt des expressions en argot ivoirien (nouchi) telles que « c’est zoo » (qui veut dire j’aime) et « c’est soayé » (qui veut dire je n’aime pas).

Sur Moosse, il n’y a pas de commentaires, mais plutôt des « affairages ».  Pour les émoticones, les deux jeunes ont eu recours à la structure nouchi.com pour utiliser les stickers typiquement ivoiriens. Il est aussi possible de faire des publications avec des notes vocales.

Dans leur interview, Anderson et Yves Stéphane ont expliqué qu’il y a un modèle économique dans ce réseau social qui se veut une place de choix en Afrique Francophone.

En effet, l’activité de l’utilisateur de Moosse est rémunérée, « tant que vous utilisez, vous générez des points », ont-ils précisé estimant que le nombre de point équivaut à une somme que l’utilisateur gagne. Cette somme il peut la prendre en espèce ou faire des achats dans une boutique en ligne enregistrée sur la plateforme. L’application est disponible sur Playstore et enregistre déjà plusieurs utilisateurs.

Visitez le site ici

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 501 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Kouadio Kouassi Yan Stéphane et Attete Jean Yves Anderson,  sont deux ivoiriens co-fondateurs du réseau social « Moosse online » .

Dans une interview accordée à Abidjan.net, ils ont apporté des éclaircis par rapport à cette plateforme dont on parle depuis un moment.

« C’était un réseau social pour partager les expériences en classe, et permettre aux élèves de pouvoir échanger sur des matières », a expliqué Yan Kouadio soulignant que c’est en 2017, que « Moosse » a été mis à jour pour devenir un réseau social de « partage d’émotions les plus inoubliables ».

Contrairement à Facebook, le géant américain, sur cette plateforme, il n’y a pas de pouce bleu de « Like », mais plutôt des expressions en argot ivoirien (nouchi) telles que « c’est zoo » (qui veut dire j’aime) et « c’est soayé » (qui veut dire je n’aime pas).

Sur Moosse, il n’y a pas de commentaires, mais plutôt des « affairages ».  Pour les émoticones, les deux jeunes ont eu recours à la structure nouchi.com pour utiliser les stickers typiquement ivoiriens. Il est aussi possible de faire des publications avec des notes vocales.

Dans leur interview, Anderson et Yves Stéphane ont expliqué qu’il y a un modèle économique dans ce réseau social qui se veut une place de choix en Afrique Francophone.

En effet, l’activité de l’utilisateur de Moosse est rémunérée, « tant que vous utilisez, vous générez des points », ont-ils précisé estimant que le nombre de point équivaut à une somme que l’utilisateur gagne. Cette somme il peut la prendre en espèce ou faire des achats dans une boutique en ligne enregistrée sur la plateforme. L’application est disponible sur Playstore et enregistre déjà plusieurs utilisateurs.

Visitez le site ici

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 501 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire