Actualités

Prorogation de l’interdiction de manifester: Le RHDP veut « empêcher les autres partis d’aller à la rencontre du peuple », selon le FPI

Prorogation de linterdiction manifesterRHDP partis dallerrencontre du peuple FPI

Dans une déclaration rendue en fin de soirée le 4 octobre 2020, le Front Populaire Ivoirien, proche du Président Laurent Gbagbo, a dénoncé la prorogation de l’interdiction de manifester sur la voie publique. Pour le FPI, cette reconduction de la mesure est une manœuvre politique du régime RHDP pour museler l’opposition qui éructe contre la candidature d’Alassane Ouattara.

Selon son porte-parole, nouvellement nommé en remplacement de Koua Justin incarcéré au Camp pénal de Bouaké, l’interdiction de manifester vise pour le RHDP “à se donner les moyens d’empêcher les autres forces politiques d’aller à la rencontre du peuple et de s’exprimer notamment sur le refus des Ivoiriens de voir Monsieur Alassane Ouattara briguer un troisième mandat anticonstitutionnel”.

À lire aussi :   Côte d'Ivoire/Politique : Encore une démission au FPI

Face à cette situation, Koné Boubacar prévient de ce qu’il ”n’abandonnera jamais le pays aux mains de ceux qui n’ont pour seul projet que la destruction de notre beau pays “. Aussi, appelle-t-il ” les démocrates de tous bords à la vigilance extrême”.

Relativement à la présidentielle d’octobre 2020 qui cristallise les passions, le FPI, tout en exigeant la réinscription de Laurent Gbagbo ainsi que tous les autres candidats ” injustement écartés sur la liste électorale”, demande au gouvernement de ” suspendre les élections en attendant que soient réglées toutes les questions conflictuelles qui mettent en péril la paix sociale et la crédibilité du scrutin à venir”.

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire