Actualité Politique, Économie, Sport , en France et du reste
Processus électoral : Le Sénégal vilipendé à la CEDEAO et à l’ONU…
3Vision-Group
04/01/2019 à 11h05 par T. Adj

Les candidats recalés au parrainage n’ont pas encore dit leur dernier mot. Pierre Goudiaby Atépa, Me Abdoulaye Tine et Cie ont décidé d’internationaliser le combat en sollicitant une médiation électorale auprès du président en exercice de la Cedeao et auprès des super puissances membres du Conseil de sécurité de l’Organisation des nations unies (Onu).

En plus de la saisine de la Cour de justice de la Cedeao par les avocats du candidat Pierre Goudiaby Atépa, Me Abdoulaye Tine, candidat de l’Union sociale libérale, a également décidé d’internationaliser la lutte contre le parrainage. Il va solliciter une médiation électorale auprès du président en exercice de la Cedeao et auprès des super puissances membres du Conseil de sécurité de l’Organisation des nations unies (Onu). Le candidat de l’Union sociale libérale (Usl) en a fait l’annonce hier au cours d’une conférence de presse. «Dès la semaine prochaine, nous allons démarrer des rencontres sur le plan international, comme nous l’avons fait pour d’autres pays. Nous allons solliciter une médiation électorale auprès du président en exercice de la Cedeao parce que c’est l’organisation la plus proche au plan sous régional. Egalement, nous allons rencontrer les représentations diplomatiques  super puissances également membres du Conseil de sécurité qui sont à Dakar. Il s’agit  des Usa, de la Grande Bretagne, de la France, de la Russie et de la Chine», a souligné Me Abdoulaye Tine, qui signale qu’il va poursuivre les démarches, lundi prochain au siège de l’Union européenne. «Nous allons faire une synergie au niveau de l’opposition. Nous entendons impliquer les 46 organisations politiques et de la société civile dans ce cadre de la diplomatie préventive pour ne pas attendre que l’irréparable se produise pour agir», ajoute le patron de l’Usl, qui estime que «jamais dans l’histoire électorale du Sénégal, situation n’a été aussi explosive».

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici 👆

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 53 451 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

--

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :
togopapel APPLICATION MOBILE  ABONNEZ à Google news

Les candidats recalés au parrainage n’ont pas encore dit leur dernier mot. Pierre Goudiaby Atépa, Me Abdoulaye Tine et Cie ont décidé d’internationaliser le combat en sollicitant une médiation électorale auprès du président en exercice de la Cedeao et auprès des super puissances membres du Conseil de sécurité de l’Organisation des nations unies (Onu).

En plus de la saisine de la Cour de justice de la Cedeao par les avocats du candidat Pierre Goudiaby Atépa, Me Abdoulaye Tine, candidat de l’Union sociale libérale, a également décidé d’internationaliser la lutte contre le parrainage. Il va solliciter une médiation électorale auprès du président en exercice de la Cedeao et auprès des super puissances membres du Conseil de sécurité de l’Organisation des nations unies (Onu). Le candidat de l’Union sociale libérale (Usl) en a fait l’annonce hier au cours d’une conférence de presse. «Dès la semaine prochaine, nous allons démarrer des rencontres sur le plan international, comme nous l’avons fait pour d’autres pays. Nous allons solliciter une médiation électorale auprès du président en exercice de la Cedeao parce que c’est l’organisation la plus proche au plan sous régional. Egalement, nous allons rencontrer les représentations diplomatiques  super puissances également membres du Conseil de sécurité qui sont à Dakar. Il s’agit  des Usa, de la Grande Bretagne, de la France, de la Russie et de la Chine», a souligné Me Abdoulaye Tine, qui signale qu’il va poursuivre les démarches, lundi prochain au siège de l’Union européenne. «Nous allons faire une synergie au niveau de l’opposition. Nous entendons impliquer les 46 organisations politiques et de la société civile dans ce cadre de la diplomatie préventive pour ne pas attendre que l’irréparable se produise pour agir», ajoute le patron de l’Usl, qui estime que «jamais dans l’histoire électorale du Sénégal, situation n’a été aussi explosive».

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici 👆

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 53 451 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

--

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire