Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
PRIMAIRE ET SECONDAIRE : LA REPRISE DES COURS TOUJOURS PAS L’ORDRE DU JOUR
24/06/2020 à 11h26 par La redaction

Si du côté de l’Enseignement supérieur on s’attèle à la reprise des activités spécifiques avec, à la clé, un protocole de reprise des cours, du côté de l’Éducation nationale, la quête des solutions appropriées pour une éventuelle reprise des cours en cette période crise sanitaire se poursuit. En clair, l’heure n’est toujours pas à la reprise.

PRIMAIRE ET SECONDAIRE : LA REPRISE DES COURS TOUJOURS PAS L'ORDRE DU JOUR

Au Gabon, aucune date n’a encore été fixée pour une reprise des cours au primaire et au secondaire. © gabonews

 

Au Gabon, compte tenu de la pandémie du Coronavirus, élèves et étudiants ont été contraints de se confiner. Trois mois après la déclaration du premier cas et dans un contexte de crise sanitaire perdurant, les autorités du pays ont, à l’instar de bien d’autres, admis qu’il fallait vivre avec le Covi-19. Entre allègements de certaines restrictions et appel au respect scrupuleux des mesures et gestes barrières par les autorités en charge de la riposte, le ministère de l’Enseignement supérieur qui a pour sa part intégré le fait qu’il faut vivre avec le virus, a proposé un protocole de reprise des activités pédagogiques au sein des universités et grandes écoles avant d’associer les établissements privés d’enseignement supérieur, pour un plan de vigilance sanitaire. Ce qui permet à ce jour, de fixer les étudiants quant au bouclage de l’année académique 2019-2020. Du côté du ministère de l’Éducation nationale, ce n’est pas le cas.

Alors qu’il y a deux mois le ministre de tutelle assurait qu’il n’y aura pas d’année blanche, aujourd’hui, aucune communication officielle n’a été rendue publique concernant aussi bien la conduite à tenir pour les parents et leurs enfants, que la date de reprise.

La situation inquiète les parents d’élèves ayant des enfants en classe d’examen et ceux ayant inscrits leurs enfants au privé puisque devant faire face à la pression des chefs d’établissements qui revendiquent les frais de scolarité quand bien même les élèves sont chez eux depuis le 14 mars.

Si la question de la reprise a tout de même animé quelques débats au ministère de l’Éducation nationale, jusqu’à présent, elle ne se limite qu’à l’énumération de quelques éléments à prendre en compte pour une éventuelle reprise en cette période de crise sanitaire. Les solutions n’ont d’ailleurs pas encore été trouvées si bien qu’à la question de savoir à quand la reprise des activités scolaires ? Les parents n’ont pas d’autre choix que de se remémorer cette phrase de Patrick Mouguiama Daouda «la reprise des cours ne sera pas immédiate mais elle se profilera dès lors que la pandémie aura baissée et que la sécurité sanitaire de la communauté éducative impliquée dans les enseignements sera garantie».

A en croire le comité en charge de la riposte contre le Coronavirus dans le pays, la tendance baissière de la pandémie se consolide. Ce qui permettrait d’envisager une reprise. Reste assurément les gages de sécurité sanitaire de la communauté éducative. Qu’à cela ne tienne, certains syndicats proposent des solutions. «Nous savons que pour le cas des classes intermédiaires on peut valablement décréter la fin de l’année scolaire parce que nous avons déjà fait les deux tiers du parcours», a déclaré le secrétaire général du Syndicat de l’éducation nationale (Sena). «Mais s’agissant des classes d’examen, ce sont eux qui ont des challenges à relever», a poursuivi Fridolin Mve Messa songeant pour sa part à une reprise pour les classes d’examen.

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Lutte contre l’émigration clandestine au Sénégal : L’Espagne va envoyer ses éléments

23/11/2020

Lutte contre...

Dans le cadre de la lutte contre...
Côte d'Ivoire : le RHDP n'a plus de problème avec Laurent Gbagbo

23/11/2020

Côte d’Ivoire...

Si Laurent Gbagbo le souhaite, il pourrait...
Côte d’ivoire : Guillaume Soro dit mener un combat noble

23/11/2020

Côte d’ivoire :...

A l’étranger depuis plusieurs mois déjà, le...
Espagne : Les migrants irréguliers sénégalais vont être rapatriés

23/11/2020

Espagne :...

L’Espagne conclut un accord ce dimanche avec...
Côte d'Ivoire : plusieurs instituteurs stagiaires enlevés dans le village de Bozi

23/11/2020

Côte d’Ivoire...

A la recherche de présumés meurtriers d’un...
Ce qu'il faut savoir de la suspension d'Ahmad Ahmad.

23/11/2020

Ce qu’il...

Football : Ce qu'il faut savoir de...
Burkina Faso : un Américain mortellement abattu

23/11/2020

Burkina Faso :...

Un Américain a été tué en fin...
Adama Bictogo lance des piques au président Henri Konan Bédié

23/11/2020

Adama Bictogo...

Après la déclaration du président Henri Konan...
Après sa visite chez Gbagbo en Belgique, Guillaume Soro empêché de revenir en France

23/11/2020

Après sa...

  L'Hexagone a visiblement définitevement décidé de ne plus...
Togo : Nathaniel Olympio dénonce la couleur de certaines écoles publiques

23/11/2020

Togo :...

  Le président du parti des Togolais...
L'Union Africaine secouée par la disparition de plus de 550 millions de F CFA de ses caisses

23/11/2020

L’Union Africaine...

C'est un branle-bas au sein de l'Union...
Adama Bictogo:” Le sieur Soro saura qu’il y a un terminus pour tout ce qui s’apparente à la délinquance politique”

23/11/2020

Adama Bictogo:”...

Adama Bictogo garde une rancune de chameau...
Adama Bictogo à propos de Bédié:” Il est tellement habité par l’Ivoirité…”

23/11/2020

Adama Bictogo...

Le Directeur Exécutif du RHDP, Adama Bictogo...
États-Unis : cette loi ”polémique” que Trump voudrait faire adopter avant de céder le pouvoir

23/11/2020

États-Unis :...

Le Président Trump envisagerait de mettre fin...
Adjoumani après les préalables de l’opposition:” Bédié préfère engager l’épreuve de force avec le pouvoir”

23/11/2020

Adjoumani après...

Le Porte-parole principal du RHDP, le ministre...
Révélation: Vladimir Poutine lutte contre le cancer et la maladie de Parkinson selon une source russe

23/11/2020

Révélation: Vladimir...

Un critique de Vladimir Poutine a affirmé...
Affaire passeport Laurent Gbagbo : voici les conditions posées par Ouattara

22/11/2020

Affaire passeport...

L'affaire du passeport de l'ancien président ivoirien...
Le p0rn0 est-il mauvais pour la santé?

22/11/2020

Le p0rn0...

Le p0rn0 est-il mauvais pour la santé?...
Robert Malm parle de son passage dans l'équipe nationale togolaise

22/11/2020

Robert Malm...

Robert Malm parle de son passage au...
Mo Gates descend les joueurs sénégalais : «Je pèse plus de 130 millions de dollars... »

22/11/2020

Mo Gates...

L’entrepreneur sénégalais vivant aux États-Unis, Mo Gates,...

Si du côté de l’Enseignement supérieur on s’attèle à la reprise des activités spécifiques avec, à la clé, un protocole de reprise des cours, du côté de l’Éducation nationale, la quête des solutions appropriées pour une éventuelle reprise des cours en cette période crise sanitaire se poursuit. En clair, l’heure n’est toujours pas à la reprise.

PRIMAIRE ET SECONDAIRE : LA REPRISE DES COURS TOUJOURS PAS L'ORDRE DU JOUR

Au Gabon, aucune date n’a encore été fixée pour une reprise des cours au primaire et au secondaire. © gabonews

 

Au Gabon, compte tenu de la pandémie du Coronavirus, élèves et étudiants ont été contraints de se confiner. Trois mois après la déclaration du premier cas et dans un contexte de crise sanitaire perdurant, les autorités du pays ont, à l’instar de bien d’autres, admis qu’il fallait vivre avec le Covi-19. Entre allègements de certaines restrictions et appel au respect scrupuleux des mesures et gestes barrières par les autorités en charge de la riposte, le ministère de l’Enseignement supérieur qui a pour sa part intégré le fait qu’il faut vivre avec le virus, a proposé un protocole de reprise des activités pédagogiques au sein des universités et grandes écoles avant d’associer les établissements privés d’enseignement supérieur, pour un plan de vigilance sanitaire. Ce qui permet à ce jour, de fixer les étudiants quant au bouclage de l’année académique 2019-2020. Du côté du ministère de l’Éducation nationale, ce n’est pas le cas.

Alors qu’il y a deux mois le ministre de tutelle assurait qu’il n’y aura pas d’année blanche, aujourd’hui, aucune communication officielle n’a été rendue publique concernant aussi bien la conduite à tenir pour les parents et leurs enfants, que la date de reprise.

La situation inquiète les parents d’élèves ayant des enfants en classe d’examen et ceux ayant inscrits leurs enfants au privé puisque devant faire face à la pression des chefs d’établissements qui revendiquent les frais de scolarité quand bien même les élèves sont chez eux depuis le 14 mars.

Si la question de la reprise a tout de même animé quelques débats au ministère de l’Éducation nationale, jusqu’à présent, elle ne se limite qu’à l’énumération de quelques éléments à prendre en compte pour une éventuelle reprise en cette période de crise sanitaire. Les solutions n’ont d’ailleurs pas encore été trouvées si bien qu’à la question de savoir à quand la reprise des activités scolaires ? Les parents n’ont pas d’autre choix que de se remémorer cette phrase de Patrick Mouguiama Daouda «la reprise des cours ne sera pas immédiate mais elle se profilera dès lors que la pandémie aura baissée et que la sécurité sanitaire de la communauté éducative impliquée dans les enseignements sera garantie».

A en croire le comité en charge de la riposte contre le Coronavirus dans le pays, la tendance baissière de la pandémie se consolide. Ce qui permettrait d’envisager une reprise. Reste assurément les gages de sécurité sanitaire de la communauté éducative. Qu’à cela ne tienne, certains syndicats proposent des solutions. «Nous savons que pour le cas des classes intermédiaires on peut valablement décréter la fin de l’année scolaire parce que nous avons déjà fait les deux tiers du parcours», a déclaré le secrétaire général du Syndicat de l’éducation nationale (Sena). «Mais s’agissant des classes d’examen, ce sont eux qui ont des challenges à relever», a poursuivi Fridolin Mve Messa songeant pour sa part à une reprise pour les classes d’examen.

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire