Actualités Russie USA

Poutine et Joe Biden : une éventuelle rencontre entre les deux chefs d’État annoncée

La Russie Ajoute Les États-Unis À La Liste Des &Quot;Pays Inamicaux&Quot;

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue américain Joe Biden pourraient éventuellement se rencontrer « en juin », a indiqué dimanche un conseiller du Kremlin, Iouri Ouchakov, en assurant que des « dates concrètes » sont à l’étude, nous apprend RFI.

« Il y a des dates concrètes (…), je ne vais les citer, mais c’est juin », a déclaré Iouri Ouchakov, dans un entretien sur la chaîne de télévision publique Rossiya 1.

Alors que, les deux hommes politiques ont des ponts divergents sur la façon de voir la politique mondiale. Même le président américain Joe Biden avait lancé des piques à son homologue de la Russie lui traitant de “tueur”.

À lire aussi :   Vladimir Poutine vante l'incontournable puissance militaire russe

Lire aussi : Russie : Vladimir Poutine férie 10 jours en mai pour lutter contre la Covid-19

Néanmoins un « oui sans doute » après avoir montré un intérêt imprécis, c’est comme ça désormais que Moscou répond à l’offre américaine. Selon la radio France Internationale, il y a 10 jours lors d’un échange téléphonique, Joe Biden avait proposé à Vladimir Poutine une rencontre. Cette fois, c’est un conseiller du Kremlin qui le dit : des dates concrètes sont à l’étude, et ce serait pour le mois de juin. Sommet du G7 et de l’Otan, réunion avec des dirigeants européens, le premier déplacement à l’étranger du nouveau président des États-Unis s’étoffe.

À lire aussi :   USA : Accusée pour fraude, elle veut enfoncer son ex-petit ami

Après le Royaume-Uni et la Belgique,  le président américain, Joe Biden pourrait se rendre également en Finlande ou en Autriche, ces deux pays, portés candidats pour accueillir la rencontre au sommet russo-américaine, une démarche qui marque un pas vers l’apaisement entre les deux puissances.

C’est le premier signe vers une éclaircie est cette annonce de Moscou : le départ des soldats russes massés à la frontière ukrainienne, 100 000 selon l’Union européenne, qui achèveraient leur retrait le 1er mai. Un retour qui demande encore à être vérifié sur le terrain.

L’on pourrait ainsi espérer un climat de paix entre Joe Biden et Vladimir Poutine qui depuis le départ de Trump ne donnaient aucun signe de paix.

À lire aussi :   Mali : "La Russie ne négocie aucune présence militaire"

Lire aussi : Laïcité en France : en colère, Emmanuel Macron recadre sèchement Shiappa

--
redaction web redaction web
groupe emploi whatsapp doingbuzz

Cliquer ici pour les autres groupes👆

Publicité 3vision-group

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire