Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
POURQUOI APPLE ABANDONNE WINDOWS VIA BOOT CAMP ?
30/06/2020 à 10h06 par La redaction

Le grand sujet de discussion du moment chez Apple, c’est sans conteste le passage sous la bannière d’ARM, aux dépens d’Intel. Une décision lourde de conséquences à de nombreux étages, en particulier d’un point de vue industriel : ces nouveaux appareils devraient se révéler plus performants et moins coûteux à produire. Mais ils vont aussi se retrouver dépossédés d’une fonctionnalité, certes de niche mais toutefois assez utilisée par certains utilisateurs, à savoir la compatibilité avec Windows 10 via Boot Camp, comme l’indique The Verge. À court terme, il n’existera donc pas de Mac sous ARM capable de faire tourner à la fois le système d’exploitation de la marque à la pomme et celui de Microsoft, une mauvaise nouvelle pour les utilisateurs qui ont besoin d’avoir accès aux deux environnements de travail, mais qui ne peuvent ou ne souhaitent pas investir dans deux machines séparées.

Pourquoi Apple met-il fin à cette compatibilité ?

Les raisons qui ont poussé l’état-major de Cupertino à prendre cette décision sont multiples, à commencer par la nature même de Boot Camp. Ce logiciel propriétaire lancé par Apple en 2006 reste relativement compliqué d’utilisation pour un utilisateur non-initié, ce qui va à l’encontre de la philosophie résolument ergonomiste de la marque. Mais surtout, le passage à ARM implique un problème de compatibilité majeur. En effet, les Macs qui embarquent des processeurs Intel utilisent une interface d’initialisation nommée EFI. Celle-ci n’est pas reconnue par Windows, qui utilise son prédécesseur, le BIOS, ou l’UEFI. Tout le travail de Boot Camp consistait donc à assurer cette compatibilité. Mais avec le passage à ARM, c’est tout le travail fourni par Apple pour assurer cette compatibilité qui tombe à l’eau. Il faudrait donc tout recommencer à zéro, réaliser de nombreuses modifications structurelles et développer tout un ensemble de drivers. Un travail de longue haleine qu’Apple ne souhaite de toute évidence pas s’infliger, d‘autant plus que Windows n’est toujours pas supporté officiellement sur ARM. Quitte à sacrifier la compatibilité Windows sur l’autel de l’ergonomie, cette décision se veut dans la continuité de leur démarche d’émancipation, dont le passage à ARM est un exemple assez parlant.

Si les Mac tournant sous Intel resteront bien évidemment compatibles avec Boot Camp pour l’instant, le futur de ce dernier s’annonce pour le moins moribond. Il semblerait qu’Apple ne soit pas très enthousiaste à l’idée de développer ce type de compatibilité native dans le futur. Ceux qui espèrent de tout cœur pouvoir bénéficier de tous leurs OS préférés sur les futures générations de Mac pourraient donc bien ronger leur frein quelques années encore, le temps que des solutions de virtualisation intégrale en bonne et due forme soient développées pour la plateforme.


Nouveau Apple Mac mini…

  • Processeur Intel Core i5 hexacœur de 8ᵉ génération
  • Intel UHD Graphics 630
  • 8 Go de mémoire DDR4 à 2 666 MHz
  • Stockage SSD ultra‑rapide

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 503 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Le grand sujet de discussion du moment chez Apple, c’est sans conteste le passage sous la bannière d’ARM, aux dépens d’Intel. Une décision lourde de conséquences à de nombreux étages, en particulier d’un point de vue industriel : ces nouveaux appareils devraient se révéler plus performants et moins coûteux à produire. Mais ils vont aussi se retrouver dépossédés d’une fonctionnalité, certes de niche mais toutefois assez utilisée par certains utilisateurs, à savoir la compatibilité avec Windows 10 via Boot Camp, comme l’indique The Verge. À court terme, il n’existera donc pas de Mac sous ARM capable de faire tourner à la fois le système d’exploitation de la marque à la pomme et celui de Microsoft, une mauvaise nouvelle pour les utilisateurs qui ont besoin d’avoir accès aux deux environnements de travail, mais qui ne peuvent ou ne souhaitent pas investir dans deux machines séparées.

Pourquoi Apple met-il fin à cette compatibilité ?

Les raisons qui ont poussé l’état-major de Cupertino à prendre cette décision sont multiples, à commencer par la nature même de Boot Camp. Ce logiciel propriétaire lancé par Apple en 2006 reste relativement compliqué d’utilisation pour un utilisateur non-initié, ce qui va à l’encontre de la philosophie résolument ergonomiste de la marque. Mais surtout, le passage à ARM implique un problème de compatibilité majeur. En effet, les Macs qui embarquent des processeurs Intel utilisent une interface d’initialisation nommée EFI. Celle-ci n’est pas reconnue par Windows, qui utilise son prédécesseur, le BIOS, ou l’UEFI. Tout le travail de Boot Camp consistait donc à assurer cette compatibilité. Mais avec le passage à ARM, c’est tout le travail fourni par Apple pour assurer cette compatibilité qui tombe à l’eau. Il faudrait donc tout recommencer à zéro, réaliser de nombreuses modifications structurelles et développer tout un ensemble de drivers. Un travail de longue haleine qu’Apple ne souhaite de toute évidence pas s’infliger, d‘autant plus que Windows n’est toujours pas supporté officiellement sur ARM. Quitte à sacrifier la compatibilité Windows sur l’autel de l’ergonomie, cette décision se veut dans la continuité de leur démarche d’émancipation, dont le passage à ARM est un exemple assez parlant.

Si les Mac tournant sous Intel resteront bien évidemment compatibles avec Boot Camp pour l’instant, le futur de ce dernier s’annonce pour le moins moribond. Il semblerait qu’Apple ne soit pas très enthousiaste à l’idée de développer ce type de compatibilité native dans le futur. Ceux qui espèrent de tout cœur pouvoir bénéficier de tous leurs OS préférés sur les futures générations de Mac pourraient donc bien ronger leur frein quelques années encore, le temps que des solutions de virtualisation intégrale en bonne et due forme soient développées pour la plateforme.


Nouveau Apple Mac mini…

  • Processeur Intel Core i5 hexacœur de 8ᵉ génération
  • Intel UHD Graphics 630
  • 8 Go de mémoire DDR4 à 2 666 MHz
  • Stockage SSD ultra‑rapide

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 503 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire