Actualité Politique, Économie, Sport , en France et du reste
Niger : Des arrestations après la publication des résultats provisoires
1xnbet
25/02/2021 à 17h29 par Elom AYEDJI
Quelques heures après la proclamation des résultats provisoires par la Commission Electorale, les habitants de Nigériens ont assisté à des échauffourées dans la capitale Niamey. Des manifestants se réclamant de l’opposition ont battu les pavés pour « protester contre les résultats frauduleux ». De nombreux manifestants ont été interpelés en début d’après-midi.

Lire aussi : Niger-Présidentielle/ Mahamane Ousmane conteste la victoire de Bazoum et parle de « hold-up électoral »

Les élections présidentielles au Niger se sont tenues dimanche passées dans une atmosphère plutôt calme. Seul grand incident déploré, la mort dans une explosion de sept agents électoraux. Quelques heures après la proclamation de Mohamed Bazoum bas droit du président sortant comme vainqueur, certains partisans de l’opposition sont entrés dans les rues de Niamey pour contester les résultats.

C’est devenu presque une routine pour les oppositions. Après chaque élection, ils crient au vol. Le président sortant avait il y a plusieurs mois déjà annoncé qu’il ne briguerait pas un troisième mandat et avait été acclamé un peu partout en Afrique. Il devenait ainsi le premier président Nigérien venu au pouvoir par élection et qui repart démocratiquement. Son parti le PNDS a alors désigné Mohamed Bazoum comme candidat du parti.

C’est celui-là qui a donc été déclaré vainqueur de l’élection présidentielle mais ce résultat ne semble pas convenir aux partisans de Mahamane Ousmane arrivé deuxième au second tour. Pour manifester leurs refus, ils sont entrés dans les rues de Niamey brulant des pneus et vendangeant des biens publics.

Vous aimerez aussi : Élections à la CAF: Un soutien de taille pour Jacques Anouma

 En soirée, le procureur de la République indiquait à la Télévision Nationale que plusieurs personnes avaient été interpelées et que d’autres le seront dans les heures et jours à venir. Parmi les personnes interpelées, Moumouni Boureima ancien Chef d’état-major du président Tandja. Il est accusé d’être derrière les troubles. Pour rappel, le candidat malheureux Mahamane Ousmane dit ne pas reconnaitre la victoire de Mohamed Bazoum et entend passer par tous les moyens légaux pour prouver qu’il est arrivé en tête avec un peu plus de 50% des voix.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 767 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

Ne partez pas sans partager :
Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Site de petites annonces / site de vente et d'achat 100% Togo

APPLICATION MOBILE  ABONNEZ à Google news

Quelques heures après la proclamation des résultats provisoires par la Commission Electorale, les habitants de Nigériens ont assisté à des échauffourées dans la capitale Niamey. Des manifestants se réclamant de l’opposition ont battu les pavés pour « protester contre les résultats frauduleux ». De nombreux manifestants ont été interpelés en début d’après-midi.

Lire aussi : Niger-Présidentielle/ Mahamane Ousmane conteste la victoire de Bazoum et parle de « hold-up électoral »

Les élections présidentielles au Niger se sont tenues dimanche passées dans une atmosphère plutôt calme. Seul grand incident déploré, la mort dans une explosion de sept agents électoraux. Quelques heures après la proclamation de Mohamed Bazoum bas droit du président sortant comme vainqueur, certains partisans de l’opposition sont entrés dans les rues de Niamey pour contester les résultats.

C’est devenu presque une routine pour les oppositions. Après chaque élection, ils crient au vol. Le président sortant avait il y a plusieurs mois déjà annoncé qu’il ne briguerait pas un troisième mandat et avait été acclamé un peu partout en Afrique. Il devenait ainsi le premier président Nigérien venu au pouvoir par élection et qui repart démocratiquement. Son parti le PNDS a alors désigné Mohamed Bazoum comme candidat du parti.

C’est celui-là qui a donc été déclaré vainqueur de l’élection présidentielle mais ce résultat ne semble pas convenir aux partisans de Mahamane Ousmane arrivé deuxième au second tour. Pour manifester leurs refus, ils sont entrés dans les rues de Niamey brulant des pneus et vendangeant des biens publics.

Vous aimerez aussi : Élections à la CAF: Un soutien de taille pour Jacques Anouma

 En soirée, le procureur de la République indiquait à la Télévision Nationale que plusieurs personnes avaient été interpelées et que d’autres le seront dans les heures et jours à venir. Parmi les personnes interpelées, Moumouni Boureima ancien Chef d’état-major du président Tandja. Il est accusé d’être derrière les troubles. Pour rappel, le candidat malheureux Mahamane Ousmane dit ne pas reconnaitre la victoire de Mohamed Bazoum et entend passer par tous les moyens légaux pour prouver qu’il est arrivé en tête avec un peu plus de 50% des voix.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 767 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire