Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Mali : Kayes secouée par des violences, IBK appelle au calme
14/05/2020 à 10h16 par La redaction

Depuis lundi, Kayes, l’une des principales villes de l’ouest du Mali, est le théâtre de violentes manifestations provoquées par la mort d’un jeune, tué par un policier. Une réunion de crise a eu lieu mardi à la présidence et une enquête a été ouverte.

Lundi soir, soit deux jours après la levée du couvre-feu au Mali, un groupe de jeunes s’amusaient à moto en banlieue de Kayes, quand un policier leur a intimé l’ordre de s’arrêter. Le policier a alors « fait usage de son arme, tuant l’un des jeunes du nom de Seyba Tamboura », 18 ans, a relaté Mamadou Zoumana Sidibé, le gouverneur de la région de Kayes.

Estimant qu’il s’agit d’un « incident regrettable pour la police », Seydou Diallo, directeur régional de la police de Kayes, a en outre indiqué que « le policier n’était pas en mission (…) encore moins en patrouille ».

Flambée de violences

La nouvelle de la mort du jeune homme a provoqué un flambée de violences et d’affrontements entre jeunes et forces de l’ordre, au cours desquels au moins deux personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées. Des manifestants en colère ont incendié un commissariat, saccagé un poste de police et érigé des barricades sur le pont de la ville. Les manifestations, qui ont démarré lundi soir, ont continué encore le lendemain, mardi.

« Devant la gravité de la situation », le gouvernement a dépêché mardi matin à Kayes une « mission de haut niveau du ministère de la Sécurité » qui compte notamment le directeur général de la police nationale et l’inspecteur en chef des services de sécurité et de la protection civile, a fait savoir Yaya Sangare, le ministre de la Communication, appelant « les populations au calme ». 

Appels au calme et à la justice

« Ce qui s’est passé est intolérable mais j’appelle mes frères et sœurs Kayesiens, mes fils et mes filles de la Cité des rails au calme et à la retenue », a écrit sur Twitter, Aliou Boubacar Diallo, député du cercle de Kayes et président du parti ADP-MAliba, arrivé troisième à la présidentielle de 2018.

Adama Guindo, le maire de la commune a également joint sa voix à celles qui réclament que « la lumière soit faite » sur les circonstances exactes du décès du jeune homme, et pour que des poursuites soient engagées. « Nous voulons qu’il y ait justice, parce qu’il y a eu trop d’injustices dans cette ville, trop de bavures de la police », notamment « pendant le couvre-feu », a pour sa part déclaré Siradjou Tamboura, l’oncle du défunt.

Une réunion de crise sur la situation à Kayes a également eu lieu au Palais de Koulouba. Le Premier ministre, Boubou Cissé, le ministre de la Sécurité, Salif Traoré, le nouveau président de l’Assemblée nationale, Moussa Timbiné, ainsi que des députés de Kayes ont échangé avec le président Ibrahim Boubacar Keïta, qui a exprimé sa « compassion » aux familles endeuillées.

Le pays fait face depuis fin avril à une vague de manifestations dans plusieurs villes du sud du pays et dans la capitale Bamako. Cette grogne populaire fait suite à l’annonce des résultats définitifs des législatives de mars-avril, qui ont attribué au parti au pouvoir 10 sièges de plus que lors de l’annonce des résultats provisoires.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 545 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Qui est en réalité Cellou Dalein Diallo, le farouche opposant d'Alpha Condé ?

19/10/2020

Qui est...

Economiste de formation, Cellou Dalein Diallo est...
Présidentielle en Guinée : ça chauffe

19/10/2020

Présidentielle en...

Les esprits s’échauffent dans tous les camps...
Port de masque : L’arrêté du ministre de l’Intérieur prorogé de 3 mois (communiqué)

19/10/2020

Port de...

Le gouvernement ne veut pas de relâchement...
Coronavirus : Voici le bilan établi ce 19 octobre dans le monde

19/10/2020

Coronavirus :...

Les conséquences économiques et humaines du coronavirus...
Ousmane Sonko attristé par le Rappel à Dieu des 3 enfants du Khalif des Layénes en 48 heures

19/10/2020

Ousmane Sonko...

En l’espace de 2 jours le Khalif...
Sénégal/ Education: Le cri de cœur des albinos

19/10/2020

Sénégal/ Education:...

Au Sénégal, 98% des albinos sont analphabètes....
Présidentielle en Guinée : Les résultats non-proclamés installent un bras de fer

19/10/2020

Présidentielle en...

A peine le premier tour de la...
Dernière minute – Guinée : Cellou Dalein Diallo annonce sa victoire (vidéo)

19/10/2020

Dernière minute...

Cellou Dalein Diallo crie victoire ! « Mes chers...
Urgent Guinée: Sondages sortie des Urnes, President Alpha perdu

19/10/2020

Urgent Guinée:...

Urgent_Guinée🇬🇳: Sondages sortie des Urnes Mamadou Cellou...
Chine : le coronavirus  détecté sur l'emballage d'aliments congelés

19/10/2020

Chine :...

Le Centre chinois de contrôle et de...
Guillaume Soro répond sèchement aux menaces d’Alassane Ouattara

19/10/2020

Guillaume Soro...

L’ancien président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume...
USA : il menace de se suicider s’il ne parle pas à Donald Trump

19/10/2020

USA :...

Ce dimanche 18 octobre 2020, un homme...
Twitter supprime la publication d’un conseiller de Trump sur les masques de protection

19/10/2020

Twitter supprime...

Twitter, encore appelé l’oiseau bleu a supprimé...
Agbéyomé Kodjo : son Premier ministre a démissionné

19/10/2020

Agbéyomé Kodjo...

Agbéyomé Kodjo va-t-il en nommer un autre...
Togo : Kwasigan Agba quitte le gouvernement d'Agbeyomé Kodjo

19/10/2020

Togo :...

  Le "président démocratiquement élu" du Togo,...
Pour Donald Trump, Emmanuel Macron est un "Premier Ministre"

19/10/2020

Pour Donald...

  Le président américain vient de rétrograder...
Guillaume Soro : le peuple doit dire « NON au 3ème mandat de Ouattara »

19/10/2020

Guillaume Soro :...

L’ancien président de l’Assemblée Nationale, Guillaume Soro...
La faim dans le monde: découvrez les 18 pays africains les plus atteints

19/10/2020

La faim...

En raison de ses efforts pour nourrir...
Prix national d’excellence CIE du meilleur élève 2020 : la société d’électricité honore les élèves de la Côte d’Ivoire

19/10/2020

Prix national...

Depuis sa création en 1990, la CIE...
Amon Tanoh, après 30 ans avec Ouattara: ” Je ne trahirai pas de secrets “

19/10/2020

Amon Tanoh,...

L’ancien ministre des Affaires Étrangères d’Alassane Ouattara...

Depuis lundi, Kayes, l’une des principales villes de l’ouest du Mali, est le théâtre de violentes manifestations provoquées par la mort d’un jeune, tué par un policier. Une réunion de crise a eu lieu mardi à la présidence et une enquête a été ouverte.

Lundi soir, soit deux jours après la levée du couvre-feu au Mali, un groupe de jeunes s’amusaient à moto en banlieue de Kayes, quand un policier leur a intimé l’ordre de s’arrêter. Le policier a alors « fait usage de son arme, tuant l’un des jeunes du nom de Seyba Tamboura », 18 ans, a relaté Mamadou Zoumana Sidibé, le gouverneur de la région de Kayes.

Estimant qu’il s’agit d’un « incident regrettable pour la police », Seydou Diallo, directeur régional de la police de Kayes, a en outre indiqué que « le policier n’était pas en mission (…) encore moins en patrouille ».

Flambée de violences

La nouvelle de la mort du jeune homme a provoqué un flambée de violences et d’affrontements entre jeunes et forces de l’ordre, au cours desquels au moins deux personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées. Des manifestants en colère ont incendié un commissariat, saccagé un poste de police et érigé des barricades sur le pont de la ville. Les manifestations, qui ont démarré lundi soir, ont continué encore le lendemain, mardi.

« Devant la gravité de la situation », le gouvernement a dépêché mardi matin à Kayes une « mission de haut niveau du ministère de la Sécurité » qui compte notamment le directeur général de la police nationale et l’inspecteur en chef des services de sécurité et de la protection civile, a fait savoir Yaya Sangare, le ministre de la Communication, appelant « les populations au calme ». 

Appels au calme et à la justice

« Ce qui s’est passé est intolérable mais j’appelle mes frères et sœurs Kayesiens, mes fils et mes filles de la Cité des rails au calme et à la retenue », a écrit sur Twitter, Aliou Boubacar Diallo, député du cercle de Kayes et président du parti ADP-MAliba, arrivé troisième à la présidentielle de 2018.

Adama Guindo, le maire de la commune a également joint sa voix à celles qui réclament que « la lumière soit faite » sur les circonstances exactes du décès du jeune homme, et pour que des poursuites soient engagées. « Nous voulons qu’il y ait justice, parce qu’il y a eu trop d’injustices dans cette ville, trop de bavures de la police », notamment « pendant le couvre-feu », a pour sa part déclaré Siradjou Tamboura, l’oncle du défunt.

Une réunion de crise sur la situation à Kayes a également eu lieu au Palais de Koulouba. Le Premier ministre, Boubou Cissé, le ministre de la Sécurité, Salif Traoré, le nouveau président de l’Assemblée nationale, Moussa Timbiné, ainsi que des députés de Kayes ont échangé avec le président Ibrahim Boubacar Keïta, qui a exprimé sa « compassion » aux familles endeuillées.

Le pays fait face depuis fin avril à une vague de manifestations dans plusieurs villes du sud du pays et dans la capitale Bamako. Cette grogne populaire fait suite à l’annonce des résultats définitifs des législatives de mars-avril, qui ont attribué au parti au pouvoir 10 sièges de plus que lors de l’annonce des résultats provisoires.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 545 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire