Les pays Burkina et la RDC touchés par les attaques d’hommes armés

Trois personnes ont été tuées dans une embuscade à Beni, dans l’est de la République démocratique du Congo, tandis qu’une dizaine de civils ont été tués lors d’une autre attaque dans le village d’Ankouna, dans le centre-nord du Burkina Faso.

Deux nations africaines ont pleuré mercredi soir 5 janvier. Il s’agit de la République Démocratique du Congo et du Burkina Faso.

En République démocratique du Congo, des rebelles des Forces démocratiques alliées (ADF) ont tendu une embuscade à une route dans la ville orientale de Beni, dans l’est du pays d’Afrique centrale, selon des sources d’Anadolu.

C’est l’histoire d’un chauffeur de taxi et de ses deux clients « sont tombés dans une embuscade tendue par les ADF. Ils ont tiré sur eux. Les trois personnes sont mortes et un enfant a été blessé », a précisé la source du journal.

Une autre source précise que si les victimes ont choisi cette voie, c’est parce que « plusieurs mois se sont écoulés sans massacres sur l’axe ».

Ailleurs au Burkina Faso, 10 civils ont encore été tués dans des attaques d’hommes armés non identifiés mercredi soir. L’attaque a eu lieu dans le village d’Ankouna dans la région du centre-nord du Burkina Faso, mais elle n’a pas été revendiquée.

« Le village a été attaqué par des terroristes qui ont tué 10 civils et blessé un autre qui a été évacué à Kaya, chef-lieu de la région, pour des soins », a déclaré un élu local aux médias.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire