Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Le retour triomphal de Salif Kéita au Mali après ses attaques contre Macron (Vidéo)
25/11/2019 à 23h27 par La redaction

Le retour triomphal de Salif Kéita au Mali après ses attaques contre Macron.

La dernière sortie publique du célèbre chanteur malien n’est pas du goût de la France. Salif Keita, demandait au président du Mali Ibrahim Boubacar Keita, de démissionner, à défaut de tenir un langage de vérité à son homologue français Emmanuel Macron.

A peine 24 heures après sa déclaration, l’ambassade de France au Mali a réagi à travers les réseaux sociaux, dénonçant « avec la plus grande fermeté les propos de M. Salif Keita à l’encontre de la France. Ces discours font le jeu des terroristes et sont une offense à la mémoire des civils et militaires maliens, français et internationaux, victimes de la barbarie terroriste au Mali », s’est offusqué le représentant du Quai d’Orsay à Bamako, via un tweet sur le compte de la France au Mali.

Hier, dans une vidéo en bambara (langue populaire au Mali) et en français, Salif Keita apostrophait IBK, en lui demandant de dire la vérité à Macron. « Il n’y a pas de Jihadistes au Nord. Ce sont les Français qui sont en train de tuer les militaires, vous n’avez qu’à y envoyer votre fils », l’interpellait-il, avant de lui conseiller de démissionner : « Les Maliens sont fatigués ! »

Dans une vidéo postée sur Facebook, Salif Keita accuse la France de financer les groupes djihadistes qui endeuillent le Mali. Le chanteur s’adresse directement au président malien, Ibrahim Boubakar Keita, à qui il demande de ne plus se “soumettre à ce petit Macron”. Des propos dénoncés par l’ambassade de France au Mali.

“Il faut que je parle. Le Mali avant tout”, c’est le message urgent relayé par la page officielle de Salif Keita sur Facebook.

Dans une vidéo postée sur Facebook, Salif Keita accuse la France de financer les groupes djihadistes qui endeuillent le Mali. Le chanteur s’adresse directement au président malien, Ibrahim Boubakar Keita, à qui il demande de ne plus se “soumettre à ce petit Macron”. Des propos dénoncés par l’ambassade de France au Mali.
“Il faut que je parle. Le Mali avant tout”, c’est le message urgent relayé par la page officielle de Salif Keita sur Facebook.

“Si tu as peur de dire la vérité à la France, si tu ne peux pas gérer ce pays, quitte le pouvoir, celui qui n’a pas peur le prendra, tu passes ton temps à te soumettre à ce petit Emmanuel Macron, c’est un gamin.” L’artiste s’adresse directement au président malien, Ibrahim Boubakar Keita : “Tu n’es pas au courant que c’est la France qui finance nos ennemis contre nos enfants ?” lui dit-il, dans une allusion aux groupes djihadistes présents au Mali et dans tout le Sahel.

Propos diffamatoires
Réponse également sur Facebook de l’ambassade de France au Mali. Elle dénonce “avec la plus grande fermeté ces propos au caractère infondé, diffamatoire et outrancier”. Dans son communiqué, elle rappelle que “de tels discours font le jeu de ceux qui cherchent à semer la discorde et entretenir le chaos. Ils sont également une offense à la mémoire des civils et militaires, maliens, français et internationaux, victimes de la barbarie terroriste au Mali.”

Ce vendredi, des milliers de personnes ont encore manifesté à Bamako à l’appel de l’opposition pour soutenir l’armée malienne et réclamé un meilleur équipement militaire au gouvernement.

Des manifestants ont scandé des slogans antifrançais pour dénoncer, selon eux, “le jeu ambigu” de Paris au Mali où est présente la force française Barkhane, qui mobilise 4.500 militaires français au Sahel.

Ces manifestations sont organisées après la perte ces dernières semaines par l’armée malienne d’une centaine de soldats dans deux attaques jihadistes particulièrement meurtrières.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 389 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Site de petites annonces/ site de vente et d'achat 100% Togo

togopapel Offre d'emploi et concours

Plus sur Doingbuzz

Actualités du jour sur Doingbuzz: Mercredi  le 20 Janvier 2021

20/01/2021

Actualités du...

  Nous vous proposons un condensé des...
Le pompier Andrea Hall dirige le serment d'allégeance

20/01/2021

Le pompier...

Mis à jour à 13 h 05...
Pourquoi Donald Trump a gracié les rappeurs Lil Wayne et Kodak Black

20/01/2021

Pourquoi Donald...

DONALD TRUMP - L’un risquait une condamnation...
Togo/ Femme décapitée : la réaction du maire Gomado

20/01/2021

Togo/ Femme...

Le week-end passé, le corps d’une jeune...
roi 12-12

20/01/2021

Mali :...

Le jeune entrepreneur malien Sidi Mouctar Dembélé...
Coupe du monde des clubs: les remplacements supplémentaires seront testés mais en cas de commotion cérébrale

20/01/2021

Coupe du...

  Un nouveau test dans la sphère...
Doingbuzz - DIRECT TV : suivez en direct l’investiture de Joe Biden

20/01/2021

Doingbuzz –...

Sous haute surveillance, suite à l’assaut du...
Coupe du monde des clubs: voici les combinaisons complètes des matches

20/01/2021

Coupe du...

    La Fédération Internationale de Football...
Diary sow

20/01/2021

Diary Sow...

Recherchée depuis le 04 janvier date à...
Kpodzro,Barrigah

20/01/2021

Mgr Kpodzro...

Il arrive que des mésententes et incompréhensions...
Skelly : "J'espère que cette maladie va me tuer"

20/01/2021

Skelly :...

La star ivoirienne, Skelly serait gravement malade....
CHAN 2021: les résultats et les classements dans chaque groupe après la première journée

20/01/2021

CHAN 2021:...

Commencer le samedi 16 janvier, le Championnat...
« Le plus grand parti d’opposition au Togo est l’UFC » dixit Abass Kaboua

20/01/2021

« Le plus...

Connu pour ses sorties retentissantes, le député...
Telegram Application

20/01/2021

États-Unis : Telegram,...

Apple est sous pression. Elle est sommée de...
USA : Lil Wayne bientôt libéré par grâce présidentielle

20/01/2021

USA : Lil Wayne bientôt...

Avant de quitter la Maison Blanche cette...
Gab, le nouveau repaire des partisans de Trump, expliqué en six points

20/01/2021

Gab, le...

Comme «la nature a horreur du vide»,...
Actualités du jour sur Doingbuzz: Lundi le 19 Janvier 2021

20/01/2021

Actualités du...

Nous vous proposons  un condensé des articles...
États-Unis : Après Twitter, Donald Trump censuré par YouTube et Facebook

20/01/2021

États-Unis :...

Encore président pour quelques jours, Donald Trump...
États-Unis - Incendie au Capitole : le bâtiment évacué après un feu allumé par des sans-abri

20/01/2021

États-Unis –...

Le Capitole à Washington a été provisoirement...
"Je connais le nom et l'adresse de la personne qui détient Diary Sow"

19/01/2021

« Je connais...

Bonne nouvelle pour les parents, proches et...

Le retour triomphal de Salif Kéita au Mali après ses attaques contre Macron.

La dernière sortie publique du célèbre chanteur malien n’est pas du goût de la France. Salif Keita, demandait au président du Mali Ibrahim Boubacar Keita, de démissionner, à défaut de tenir un langage de vérité à son homologue français Emmanuel Macron.

A peine 24 heures après sa déclaration, l’ambassade de France au Mali a réagi à travers les réseaux sociaux, dénonçant « avec la plus grande fermeté les propos de M. Salif Keita à l’encontre de la France. Ces discours font le jeu des terroristes et sont une offense à la mémoire des civils et militaires maliens, français et internationaux, victimes de la barbarie terroriste au Mali », s’est offusqué le représentant du Quai d’Orsay à Bamako, via un tweet sur le compte de la France au Mali.

Hier, dans une vidéo en bambara (langue populaire au Mali) et en français, Salif Keita apostrophait IBK, en lui demandant de dire la vérité à Macron. « Il n’y a pas de Jihadistes au Nord. Ce sont les Français qui sont en train de tuer les militaires, vous n’avez qu’à y envoyer votre fils », l’interpellait-il, avant de lui conseiller de démissionner : « Les Maliens sont fatigués ! »

Dans une vidéo postée sur Facebook, Salif Keita accuse la France de financer les groupes djihadistes qui endeuillent le Mali. Le chanteur s’adresse directement au président malien, Ibrahim Boubakar Keita, à qui il demande de ne plus se “soumettre à ce petit Macron”. Des propos dénoncés par l’ambassade de France au Mali.

“Il faut que je parle. Le Mali avant tout”, c’est le message urgent relayé par la page officielle de Salif Keita sur Facebook.

Dans une vidéo postée sur Facebook, Salif Keita accuse la France de financer les groupes djihadistes qui endeuillent le Mali. Le chanteur s’adresse directement au président malien, Ibrahim Boubakar Keita, à qui il demande de ne plus se “soumettre à ce petit Macron”. Des propos dénoncés par l’ambassade de France au Mali.
“Il faut que je parle. Le Mali avant tout”, c’est le message urgent relayé par la page officielle de Salif Keita sur Facebook.

“Si tu as peur de dire la vérité à la France, si tu ne peux pas gérer ce pays, quitte le pouvoir, celui qui n’a pas peur le prendra, tu passes ton temps à te soumettre à ce petit Emmanuel Macron, c’est un gamin.” L’artiste s’adresse directement au président malien, Ibrahim Boubakar Keita : “Tu n’es pas au courant que c’est la France qui finance nos ennemis contre nos enfants ?” lui dit-il, dans une allusion aux groupes djihadistes présents au Mali et dans tout le Sahel.

Propos diffamatoires
Réponse également sur Facebook de l’ambassade de France au Mali. Elle dénonce “avec la plus grande fermeté ces propos au caractère infondé, diffamatoire et outrancier”. Dans son communiqué, elle rappelle que “de tels discours font le jeu de ceux qui cherchent à semer la discorde et entretenir le chaos. Ils sont également une offense à la mémoire des civils et militaires, maliens, français et internationaux, victimes de la barbarie terroriste au Mali.”

Ce vendredi, des milliers de personnes ont encore manifesté à Bamako à l’appel de l’opposition pour soutenir l’armée malienne et réclamé un meilleur équipement militaire au gouvernement.

Des manifestants ont scandé des slogans antifrançais pour dénoncer, selon eux, “le jeu ambigu” de Paris au Mali où est présente la force française Barkhane, qui mobilise 4.500 militaires français au Sahel.

Ces manifestations sont organisées après la perte ces dernières semaines par l’armée malienne d’une centaine de soldats dans deux attaques jihadistes particulièrement meurtrières.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 389 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire