Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Le gouvernement soudanais remet Omar el-Béchir à la CPI
12/02/2020 à 18h09 par Tritech Raheem

Les autorités soudanaises ont accepté de livrer l'ancien président Omar el-Béchir et trois autres personnes à la Cour pénale internationale (CPI), afin qu'ils y soient jugés. Omar el-Béchir est recherché par la CPI pour crimes de guerre, crimes contre l'humanité et génocide.

 

Cette décision de remettre l’ancien président à la CPI intervient après des négociations, dans la capitale du Sud-Soudan voisin. Elles ont été faites entre une délégation du gouvernement soudanais et des groupes rebelles du Darfour. C'est Ahmed Hassan, le porte-parole du Conseil Souverain du Soudan qui a confirmé l'accord aux journalistes. Omar el-Béchir sera extrader pour apporter la justice et une paix durable au Soudan. "Nous avons donc convenu que nous soutenions pleinement la CPI et nous avons convenu... que les quatre criminels recherchés devaient être remis à la CPI", a déclaré le porte-parole. A part Omar el-Béchir, les identités des trois autres criminels n'ont pas été dévoilées. Mais ils sont bien connus à la CPI.

 

Cette décision est confirmée par Ahmed Tugod, un représentant du mouvement rebelle Justice et Égalité. Il précise pour sa part que l'accord qui autorise l'extradition des quatre à la CPI n'entrera pas en vigueur tant qu'il n'y aura pas d'accord de paix global entre les parties belligérantes au Soudan.

Lire aussi : Le Soudan accepte de remettre le président déchu Omar el-Béchir à la CPI

Le premier mandat d’arrêt contre Béchir avait été émis en 2009. Cinq chefs d'accusation sont retenus contre lui : crimes contre l'humanité (pour meurtre, extermination, torture et viol entre autres exactions), crimes de guerre (pour pillage et attaques contre des populations civiles) et trois chefs d'accusation de génocide à l’encontre des ethnies Four, Masalit et Zaghawa. Selon les procureurs, les forces pro-Béchir ont tenté d’éradiquer l'ensemble des groupes ethniques au Darfour. C'est une région située dans l’Ouest du Soudan. Les faits remontent à 2003, quand une rébellion est apparue dans la région.

 

Omar el-Béchir est arrivé au pouvoir par coup d'état en 1989. Ensuite, il a été également destitué lors d'un putsch militaire en avril 2019 après plusieurs mois de manifestations à travers le pays.

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 563 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

La Togolaise Gisèle Victoria Magbo brille dans la diaspora

22/10/2020

La Togolaise...

Elle s’appelle Gisèle Victoria Magbo et est...
Pape François défend le droit des couples homosexuels

22/10/2020

Pape François...

Pour Pape François, les personnes homosexuelles ont...
Alpha Condé : « si la victoire me revient, je reste ouvert au dialogue »

22/10/2020

Alpha Condé :...

Dans le cadre du processus électoral en...
Mali : l'ex-président IBK et son épouse sont de retour

22/10/2020

Mali :...

  Renversé du pouvoir, l'ancien président malien...
Guinée : des observateurs de la CEDEAO surpris avec d'importantes sommes d'argent

22/10/2020

Guinée :...

Cette nouvelle pourrait envenimer la situation post-électorale...
Trump aurait un bureau et un compte bancaire en Chine

22/10/2020

Trump aurait...

  Le président américain, Donald Trump dispose...
Côte d'Ivoire : la Sotra enregistre une perte de deux milliards de FCFA

22/10/2020

Côte d’Ivoire...

  La désobéissance civile lancée par l'opposition...
Côte d'Ivoire/ CEI : le gouvernement réserve une place pour le PDCI

22/10/2020

Côte d’Ivoire/...

  Le gouvernement ivoirien a décidé d’examiner...
Mali : l’ex-président Keïta de retour à Bamako deux mois après avoir été renversé

22/10/2020

Mali :...

L’ancien président malien Ibrahim Boubacar Keïta (« IBK »),...
Opération Barkhane : 500 Chasseurs en route pour le Mali

22/10/2020

Opération Barkhane...

Le Premier régiment de chasseurs de Thierville...
$ 1,7 milliard d'aide pour le Burkina, le Mali et le Niger

22/10/2020

$ 1,7...

Encore une information sur l'aide, direz-vous ?...
Un nouveau coronavirus du porc susceptible d’infecter les humains

22/10/2020

Un nouveau...

Il se nomme SADS-CoV, le nouveau coronavirus...
Tensions préélectorales en Côte d’Ivoire, manifestations au Nigeria : la chanteuse Rocky Gold choquée, exprime son indignation

22/10/2020

Tensions préélectorales...

Les nouvelles ne sont pas bonnes dans...
Côte d’Ivoire / Revendications de la FESCI : Kandia Camara répond à la première organisation estudiantine et scolaire

22/10/2020

Côte d’Ivoire...

Suite au mot d’ordre de grève de...
Présidentielle / La Guinée bascule dans l’horreur…Alpha Condé livre un message

22/10/2020

Présidentielle /...

C’est un éternel recommencement en Guinée. Chaque...
Adama Bictogo, à propos de Simone Gbagbo, Affi, Mabri et Amon Tanoh: ” Ce sont des tonneaux vides…”

22/10/2020

Adama Bictogo,...

Le Directeur Exécutif du RHDP, parti présidentiel...
Nigeria : les manifestations contre les brutalités policières ont déjà coûté à l’économie 1,8 milliard de dollars

22/10/2020

Nigeria :...

Les manifestations au Nigeria contre les brutalités...
En Côte d’Ivoire, des violences ethniques à Bongouanou, à quinze jours de la présidentielle

21/10/2020

En Côte...

A deux semaines de l’élection suprême, des...
Présidentielle en Côte d’Ivoire : un nouveau mort lors de manifestations

21/10/2020

Présidentielle en...

La tension monte dans le pays à...
Côte d’Ivoire : à dix jours de l’élection, Abidjan retient son souffle

21/10/2020

Côte d’Ivoire...

Les violences ressurgissent un peu partout dans...

Les autorités soudanaises ont accepté de livrer l'ancien président Omar el-Béchir et trois autres personnes à la Cour pénale internationale (CPI), afin qu'ils y soient jugés. Omar el-Béchir est recherché par la CPI pour crimes de guerre, crimes contre l'humanité et génocide.

 

Cette décision de remettre l’ancien président à la CPI intervient après des négociations, dans la capitale du Sud-Soudan voisin. Elles ont été faites entre une délégation du gouvernement soudanais et des groupes rebelles du Darfour. C'est Ahmed Hassan, le porte-parole du Conseil Souverain du Soudan qui a confirmé l'accord aux journalistes. Omar el-Béchir sera extrader pour apporter la justice et une paix durable au Soudan. "Nous avons donc convenu que nous soutenions pleinement la CPI et nous avons convenu... que les quatre criminels recherchés devaient être remis à la CPI", a déclaré le porte-parole. A part Omar el-Béchir, les identités des trois autres criminels n'ont pas été dévoilées. Mais ils sont bien connus à la CPI.

 

Cette décision est confirmée par Ahmed Tugod, un représentant du mouvement rebelle Justice et Égalité. Il précise pour sa part que l'accord qui autorise l'extradition des quatre à la CPI n'entrera pas en vigueur tant qu'il n'y aura pas d'accord de paix global entre les parties belligérantes au Soudan.

Lire aussi : Le Soudan accepte de remettre le président déchu Omar el-Béchir à la CPI

Le premier mandat d’arrêt contre Béchir avait été émis en 2009. Cinq chefs d'accusation sont retenus contre lui : crimes contre l'humanité (pour meurtre, extermination, torture et viol entre autres exactions), crimes de guerre (pour pillage et attaques contre des populations civiles) et trois chefs d'accusation de génocide à l’encontre des ethnies Four, Masalit et Zaghawa. Selon les procureurs, les forces pro-Béchir ont tenté d’éradiquer l'ensemble des groupes ethniques au Darfour. C'est une région située dans l’Ouest du Soudan. Les faits remontent à 2003, quand une rébellion est apparue dans la région.

 

Omar el-Béchir est arrivé au pouvoir par coup d'état en 1989. Ensuite, il a été également destitué lors d'un putsch militaire en avril 2019 après plusieurs mois de manifestations à travers le pays.

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 563 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire