Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
L’armée burkinabè intervient à la frontière ivoirienne et crée un incident diplomatique
06/01/2020 à 14h11 par Espérance ATEKESSIM

À l'insu de l'armée et du gouvernement, l'armée burkinabé a dû s'attaquer aux jihadistes dur les frontières ivoiro-burkinabé et plus précisément à Alidougou non loin de la région de Bolè au petit matin ce samedi 04 janvier 2020 . D'après quelques sources fiables, on note qu'en effet, l'opération antiterroriste aérienne et terrestre qui a été lancée ce samedi de 5h du matin à 12h par l'armée burkinabé ne concordait pas avec l'état major ivoirien qui n'en avait aucune idée.

Bien que la lutte antiterroriste exige forcément une grande partie des ententes et négociations entre les différentes armées du Sahel et de l'Afrique de l'Ouest, cette opération unilatérale menée par l'état major burkinabé fait voir d'aujourd'hui la non complicité et le manque de communication entre les états concernés. C'est une situation qui laisse paraître la désunion ainsi que la mésentente des forces africaines depuis plusieurs années déjà. Il faut dire que c'est cette désunion qui a entraîné il n'y a pas longtemps 465 attaques jihadistes enregistrées en 2018. Ceci pourrait aussi expliquer le fait que la lutte contre le terrorisme au Sahel finit toujours en catastrophe.

Une fois mis au courant de cette opération antiterroriste surprise, le Chef d'état major des armées ivoiriennes, le général Lassina Doumbia très troublé, aurait pu mettre au courant son ministre de tutelle avant une quelconque demande d'explication avec son homologué burkinabé, le général Moïse Miningou. D'après l'un des anciens coordonnateurs de l'opération Serval, "une opération conjointe antiterroriste entre le Togo, le Bénin, la Côte d'Ivoire et le Burkina était en cours de traitement, mais les autorités burkinabé ont décidé de se replier sans aucune explication. Ce qui a entraîné l'annulation de l'opération antiterroriste. Il faut signaler qu'un car s'est exposé ce samedi faisant au moins 20 morts dont 7 élèves au nord-ouest du Burkina Faso selon le communiqué du gouvernement.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 503 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

À l'insu de l'armée et du gouvernement, l'armée burkinabé a dû s'attaquer aux jihadistes dur les frontières ivoiro-burkinabé et plus précisément à Alidougou non loin de la région de Bolè au petit matin ce samedi 04 janvier 2020 . D'après quelques sources fiables, on note qu'en effet, l'opération antiterroriste aérienne et terrestre qui a été lancée ce samedi de 5h du matin à 12h par l'armée burkinabé ne concordait pas avec l'état major ivoirien qui n'en avait aucune idée.

Bien que la lutte antiterroriste exige forcément une grande partie des ententes et négociations entre les différentes armées du Sahel et de l'Afrique de l'Ouest, cette opération unilatérale menée par l'état major burkinabé fait voir d'aujourd'hui la non complicité et le manque de communication entre les états concernés. C'est une situation qui laisse paraître la désunion ainsi que la mésentente des forces africaines depuis plusieurs années déjà. Il faut dire que c'est cette désunion qui a entraîné il n'y a pas longtemps 465 attaques jihadistes enregistrées en 2018. Ceci pourrait aussi expliquer le fait que la lutte contre le terrorisme au Sahel finit toujours en catastrophe.

Une fois mis au courant de cette opération antiterroriste surprise, le Chef d'état major des armées ivoiriennes, le général Lassina Doumbia très troublé, aurait pu mettre au courant son ministre de tutelle avant une quelconque demande d'explication avec son homologué burkinabé, le général Moïse Miningou. D'après l'un des anciens coordonnateurs de l'opération Serval, "une opération conjointe antiterroriste entre le Togo, le Bénin, la Côte d'Ivoire et le Burkina était en cours de traitement, mais les autorités burkinabé ont décidé de se replier sans aucune explication. Ce qui a entraîné l'annulation de l'opération antiterroriste. Il faut signaler qu'un car s'est exposé ce samedi faisant au moins 20 morts dont 7 élèves au nord-ouest du Burkina Faso selon le communiqué du gouvernement.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 503 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire