La tempête Ana fait des dizaines de morts au Malawi, à Madagascar et au Mozambique


Video player

L’Afrique australe a été frappée par des inondations qui ont fait plus de 70 morts dans la région à la suite de la tempête tropicale Ana.

Madagascar a enregistré au moins 48 morts et 130 000 personnes ont été contraintes de fuir leur foyer vers des abris de fortune.

Au Malawi, au moins 11 personnes sont mortes. Le pays a subi une coupure de courant à l’échelle nationale et certaines régions ont été déclarées zones sinistrées.
Le Mozambique, quant à lui, a signalé 18 décès.

Mais les responsables là-bas disent que le vrai nombre est encore inconnu, avec 20 000 personnes touchées par les inondations.

Au Mozambique, Ana a détruit 10 000 maisons et des dizaines d’écoles et d’hôpitaux, tout en abattant des lignes électriques.

De fortes pluies et des orages ont continué de frapper certaines régions même après le passage de la tempête, contribuant aux inondations.

Le Premier ministre Carlos Agostinho do Rosário a déclaré que son pays ne demandait pas d’aide, mais que le défi était plus grand que la capacité d’un pays à le relever.

Et il a souligné la fréquence et l’intensité croissantes des phénomènes météorologiques extrêmes.

“Nous sommes un pays qui ne contribue pas beaucoup au changement climatique, et pourtant nous sommes l’un des pays qui souffrent le plus de son impact”, a-t-il souligné tristement.

Il a appelé à l’aide internationale – et l’Unicef, l’organisation caritative des Nations Unies pour les enfants, a précisé qu’elle déployait du personnel dans le pays pour aider les 45 000 personnes qui, selon ses estimations, auront besoin d’aide humanitaire.

La coordonnatrice résidente des Nations Unies au Mozambique, Myrta Kaulard, a déclaré que “la vulnérabilité est très, très élevée”.

“Le défi est titanesque, le défi est extrême”.

Le Malawi a déclaré l’état de catastrophe naturelle.

Les inondations ont touché les infrastructures électriques ainsi que les maisons, laissant les villes dans l’obscurité alors que l’eau montait. Le courant a commencé à revenir pour beaucoup, après des jours de coupures de courant.

Quelque 44 camps d’urgence ont été mis en place pour accueillir des milliers de personnes déplacées et blessées.

Madagascar a été la première nation touchée, alors que la tempête a touché terre lundi, et a signalé les décès les plus confirmés. Les écoles et les gymnases de la capitale, Antananarivo, ont été transformés en abris d’urgence pour les déplacés.

“Nous n’avons apporté que nos biens les plus importants”, a avoué à l’Agence France Presse Berthine Razafiarisoa, qui s’est réfugiée dans l’une avec sa famille de 10 personnes.

Pendant ce temps, les services météorologiques de la région ont mis en garde contre une autre tempête dans l’océan Indien, qui pourrait se matérialiser dans les prochains jours.

Ce serait l’une des nombreuses tempêtes de ce type généralement attendues avant la fin de la saison dans deux mois.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - La tempête Ana fait des dizaines de morts au Malawi, à Madagascar et au Mozambique Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire