Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Interdiction du Zem au Togo : allons-nous vers un phénomène pire que le coronavirus ?
04/04/2020 à 12h18 par Aimé AMSON

Au Togo, la pandémie à coronavirus oblige les autorités à prendre des décisions qui pourraient coûter très chère pour le pays.

Depuis la détection de la pandémie à coronavirus au Togo, qui a déjà fait trois morts, les autorités ne font que multiplier des mesures dans l’intention d’endiguer le mal. Ces mesures, malgré leurs pertinentes ont un côté qui affole les esprits.

Pour faire face à cela, le gouvernement avait demandé premièrement aux Togolais d’opter pour le confinement. Mais cette décision n’a pas vraiment été respectée, puisque lui-même est conscient de la situation que traverse un togolais lambda, qui ne vit qu’au quotidien.

Lire aussi : Covid-19/ Togo : voici comment seront gérés les 400 milliards de FCFA

Chemin faisant, en observant l’allure que prenne la situation, avec plusieurs cas confirmés, le gouvernement a décrété l’Etat d’urgence sanitaire de trois mois, appuyé par un couvre-feu. Ceci pour permettre à la population de réduire les  risques de contamination afin d’être plus à l’abri de la pandémie.

Débuté ce jeudi 2 avril 2020, le couvre-feu semble être respecté par les citoyens. En dépit des préoccupations qui vont jusqu’à dans la nuit, les gens prennent toutes les dispositions pour rentrer chez eux avant l’heure prévue (20h).

En plus, toujours dans le souci de freiner la propagation le gouvernement a pris une nouvelle mesure très forte. Il s’agit d’interdire aux motocyclistes de remorquer des personnes une décision qui interdit à même temps  aux conducteurs de taxi-moto de cesser les activités jusqu’au nouvel ordre. Quant aux conducteurs de taxi, il formellement interdit des surcharges. Même la décision va jusqu’à limiter le nombre normal que doit prendre un taxi man à bord de son véhicule.

Lire aussi : Couvre-feu à Lomé : voici les photos de la ville avant 20h

Va-t-on vers le pire ? La question reste posée, même s’il le gouvernement est dans la logique sauver les citoyens. Le chemin de l’enfer est pavé de bonnes intentions, dit-on. Allant dans le même sens, on peut affirmer que les conséquences de cette mesure seront graves pendant et après la crise.

En analysant les circonstances, on note évidemment une famine qui est en gestation et qui va occasionner des faits horribles dans notre société. On peut citer entre autres, les divorces, le vol à main armée, la délinquance juvénile due à la famine et le manque des moyens, la prostitution sans limite.

Il revient au gouvernement d’évaluer des mesures pour ne plonger le pays dans une crise pire que celle de coronavirus. Comme le Bénin de

Au Togo, la pandémie à coronavirus oblige les autorités à prendre des décisions qui pourraient coûter très chère pour le pays.

Depuis la détection de la pandémie à coronavirus au Togo, qui a déjà fait trois morts, les autorités ne font que multiplier des mesures dans l’intention d’endiguer le mal. Ces mesures, malgré leurs pertinentes ont un côté qui affole les esprits.

Pour faire face à cela, le gouvernement avait demandé premièrement aux Togolais d’opter pour le confinement. Mais cette décision n’a pas vraiment été respectée, puisque lui-même est conscient de la situation que traverse un togolais lambda, qui ne vit qu’au quotidien.

Chemin faisant, en observant l’allure que prenne la situation, avec plusieurs cas confirmés, le gouvernement a décrété l’Etat d’urgence sanitaire de trois mois, appuyé par un couvre-feu. Ceci pour permettre à la population de réduire les  risques de contamination afin d’être plus à l’abri de la pandémie.

Débuté ce jeudi 2 avril 2020, le couvre-feu semble être respecté par les citoyens. En dépit des préoccupations qui vont jusqu’à dans la nuit, les gens prennent toutes les dispositions pour rentrer chez eux avant l’heure prévue (20h).

En plus, toujours dans le souci de freiner la propagation le gouvernement a pris une nouvelle mesure très forte. Il s’agit d’interdire aux motocyclistes de remorquer des personnes une décision qui interdit à même temps  aux conducteurs de taxi-moto de cesser les activités jusqu’au nouvel ordre. Quant aux conducteurs de taxi, il formellement interdit des surcharges. Même la décision va jusqu’à limiter le nombre normal que doit prendre un taxi man à bord de son véhicule.

Va-t-on vers le pire ? La question reste posée, même s’il le gouvernement est dans la logique sauver les citoyens. Le chemin de l’enfer est pavé de bonnes intentions, dit-on. Allant dans le même sens, on peut affirmer que les conséquences de cette mesure seront graves pendant et après la crise.

En analysant les circonstances, on note évidemment une famine qui est en gestation et qui va occasionner des faits horribles dans notre société. On peut citer entre autres, les divorces, le vol à main armée, la délinquance juvénile due à la famine et le manque des moyens, la prostitution sans limite.

Il revient au gouvernement d’évaluer des mesures pour ne plonger le pays dans une crise pire que celle de coronavirus.

Lire aussi : Coronavirus en Afrique : une carte pour suivre au jour le jour l’avancée de l’épidémie

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 502 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Nécrologie: Décès de l’acteur Simon Pierre Nikiema dit BRIGA

12/10/2020

Nécrologie: Décès...

« Briga » de son vrai nom Simon Pierre...
L'opposition ivoirienne appelle l'ONU au secours

12/10/2020

L’opposition ivoirienne...

  Les membres de l'opposition ivoirienne se...
Faure Gnassingbé a présidé son premier séminaire gouvernemental

12/10/2020

Faure Gnassingbé...

Faure Gnassingbé, le père de la nation...
Soumaïla Cissé, prochain Président malien ?

12/10/2020

Soumaïla Cissé,...

Six mois après son kidnapping, le leader...
Côte d'Ivoire : Hamed Bakayoko vient d'avoir son doctorat

12/10/2020

Côte d’Ivoire...

Félicitations au Premier ministre pour ce nouveau...
Murielle Ahouré nommée ambassadrice nationale de l’UNICEF

12/10/2020

Murielle Ahouré...

La championne du monde s’engage pour l’éducation...
Malcolm X : un de ses assassins révèle le motif du meurtre-Vidéo

12/10/2020

Malcolm X...

Malcolm X s’exprimait lors d’une manifestation de...
Côte d'Ivoire : Debordo Leekunfa se prononce sur la situation sociopolitique

12/10/2020

Côte d’Ivoire...

  La tension sociopolitique qui sévit en...
Côte d’ivoire: ”Nous sommes prêts à mourir pour notre pays…”, les vérités d’Amon Tanoh à Alassane Ouattara

12/10/2020

Côte d’ivoire:...

S’il y a un homme dont le...
10 choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur Osama Ben Laden

12/10/2020

10 choses...

Cela fait quatre ans qu’une opération du...
Le Sénégal veut inscrire son traditionnel ”Thiébou dieune” au patrimoine de l’Unesco

12/10/2020

Le Sénégal...

Le dossier complet de la candidature est...
Mali : Une otage Suisse tuée par des terroristes

11/10/2020

Mali :...

Le conseiller fédéral suisse des Affaires étrangères...
Présidentielle aux USA : Akon, conseiller du candidat Brock Pierce

11/10/2020

Présidentielle aux...

L'artiste et crypto entrepreneur Akon, deux fois...
Liban : 4 morts dans  l’explosion d’un entrepôt de carburant

11/10/2020

Liban :...

Encore une explosion qui frappe le Liban....
La France fait une incroyable demande à Guillaume Soro

11/10/2020

La France...

  L'Elysée vient de remettre l'ancien président...
Singapour va payer ses citoyens pour faire des bébés

11/10/2020

Singapour va...

Singapour offre un paiement unique pour encourager...
L'opposition ivoirienne appelle l'ONU au secours

11/10/2020

Meeting de...

Le Président du PDCI, Henri Konan Bédié...
Malcolm X : un de ses assassins révèle le motif du meurtre

11/10/2020

Malcolm X...

Malcolm X s’exprimait lors d’une manifestation de...
Assignation à résidence de Maurice Kamto : La France réagit

10/10/2020

Assignation à...

Invité par Bruno Fuchs – député Modem...
Nathaniel Olympio : "ce nouveau gouvernement togolais est-il sérieux ?"

10/10/2020

Nathaniel Olympio...

Nathaniel Olympio tacle un ministre togolais. «...

Au Togo, la pandémie à coronavirus oblige les autorités à prendre des décisions qui pourraient coûter très chère pour le pays.

Depuis la détection de la pandémie à coronavirus au Togo, qui a déjà fait trois morts, les autorités ne font que multiplier des mesures dans l’intention d’endiguer le mal. Ces mesures, malgré leurs pertinentes ont un côté qui affole les esprits.

Pour faire face à cela, le gouvernement avait demandé premièrement aux Togolais d’opter pour le confinement. Mais cette décision n’a pas vraiment été respectée, puisque lui-même est conscient de la situation que traverse un togolais lambda, qui ne vit qu’au quotidien.

Lire aussi : Covid-19/ Togo : voici comment seront gérés les 400 milliards de FCFA

Chemin faisant, en observant l’allure que prenne la situation, avec plusieurs cas confirmés, le gouvernement a décrété l’Etat d’urgence sanitaire de trois mois, appuyé par un couvre-feu. Ceci pour permettre à la population de réduire les  risques de contamination afin d’être plus à l’abri de la pandémie.

Débuté ce jeudi 2 avril 2020, le couvre-feu semble être respecté par les citoyens. En dépit des préoccupations qui vont jusqu’à dans la nuit, les gens prennent toutes les dispositions pour rentrer chez eux avant l’heure prévue (20h).

En plus, toujours dans le souci de freiner la propagation le gouvernement a pris une nouvelle mesure très forte. Il s’agit d’interdire aux motocyclistes de remorquer des personnes une décision qui interdit à même temps  aux conducteurs de taxi-moto de cesser les activités jusqu’au nouvel ordre. Quant aux conducteurs de taxi, il formellement interdit des surcharges. Même la décision va jusqu’à limiter le nombre normal que doit prendre un taxi man à bord de son véhicule.

Lire aussi : Couvre-feu à Lomé : voici les photos de la ville avant 20h

Va-t-on vers le pire ? La question reste posée, même s’il le gouvernement est dans la logique sauver les citoyens. Le chemin de l’enfer est pavé de bonnes intentions, dit-on. Allant dans le même sens, on peut affirmer que les conséquences de cette mesure seront graves pendant et après la crise.

En analysant les circonstances, on note évidemment une famine qui est en gestation et qui va occasionner des faits horribles dans notre société. On peut citer entre autres, les divorces, le vol à main armée, la délinquance juvénile due à la famine et le manque des moyens, la prostitution sans limite.

Il revient au gouvernement d’évaluer des mesures pour ne plonger le pays dans une crise pire que celle de coronavirus. Comme le Bénin de

Au Togo, la pandémie à coronavirus oblige les autorités à prendre des décisions qui pourraient coûter très chère pour le pays.

Depuis la détection de la pandémie à coronavirus au Togo, qui a déjà fait trois morts, les autorités ne font que multiplier des mesures dans l’intention d’endiguer le mal. Ces mesures, malgré leurs pertinentes ont un côté qui affole les esprits.

Pour faire face à cela, le gouvernement avait demandé premièrement aux Togolais d’opter pour le confinement. Mais cette décision n’a pas vraiment été respectée, puisque lui-même est conscient de la situation que traverse un togolais lambda, qui ne vit qu’au quotidien.

Chemin faisant, en observant l’allure que prenne la situation, avec plusieurs cas confirmés, le gouvernement a décrété l’Etat d’urgence sanitaire de trois mois, appuyé par un couvre-feu. Ceci pour permettre à la population de réduire les  risques de contamination afin d’être plus à l’abri de la pandémie.

Débuté ce jeudi 2 avril 2020, le couvre-feu semble être respecté par les citoyens. En dépit des préoccupations qui vont jusqu’à dans la nuit, les gens prennent toutes les dispositions pour rentrer chez eux avant l’heure prévue (20h).

En plus, toujours dans le souci de freiner la propagation le gouvernement a pris une nouvelle mesure très forte. Il s’agit d’interdire aux motocyclistes de remorquer des personnes une décision qui interdit à même temps  aux conducteurs de taxi-moto de cesser les activités jusqu’au nouvel ordre. Quant aux conducteurs de taxi, il formellement interdit des surcharges. Même la décision va jusqu’à limiter le nombre normal que doit prendre un taxi man à bord de son véhicule.

Va-t-on vers le pire ? La question reste posée, même s’il le gouvernement est dans la logique sauver les citoyens. Le chemin de l’enfer est pavé de bonnes intentions, dit-on. Allant dans le même sens, on peut affirmer que les conséquences de cette mesure seront graves pendant et après la crise.

En analysant les circonstances, on note évidemment une famine qui est en gestation et qui va occasionner des faits horribles dans notre société. On peut citer entre autres, les divorces, le vol à main armée, la délinquance juvénile due à la famine et le manque des moyens, la prostitution sans limite.

Il revient au gouvernement d’évaluer des mesures pour ne plonger le pays dans une crise pire que celle de coronavirus.

Lire aussi : Coronavirus en Afrique : une carte pour suivre au jour le jour l’avancée de l’épidémie

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 502 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire