Doing Buzz: Emploi, Actualité, Concours,Tech, People, Télécharger etc..
Guinée :Des femmes annoncent une bataille judiciaire contre QNET
22/10/2019 à 15h54 par Espérance ATEKESSIM

«La coordination des femmes se disant victimes de QNET, du nom de cette société de commerce en ligne, vient d’organiser une réunion de concertation au domicile de leur coordinatrice, Hadja Fatoumata Baïlo Diallo, pour renforcer la mobilisation générale des membres du collectif et des bonnes volontés autour de leur cause, en vue de gagner la bataille judiciaire en examen, depuis pratiquement 2 ans, au Tribunal de Première Instance (TPI) de Labé», rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

D'après la coordinatrice de ce collectif des victimes de QNET, Hadja Fatoumata Baïlo Diallo, présidente de l’antenne régionale de l’Alliance Nationale Patriotique (ANP) à Labé, il fallait cette rencontre de concertation afin d'établir de nouvelles stratégies d'attaque et de défense si l'on veut parvenir à ses fins. Le combat dure depuis deux ans déjà et les femmes comptent gagner cette bataille judiciaire devant le Tribunal de Première Instance (TPI) de Labé.

« Quand tu as à faire à des bandits, tu ne dois pas traîner les pas. Vous êtes témoins des sanglots que vous avez vécus dans mon salon ici. Ce n’est personne qui va vous l’apprendre. Nous comptons nous battre jusqu’au bout pour récupérer ce qui nous a été extorqué. Nous n’avons pas peur des intimidations. Nous n’avons rien à donner pour corrompre mais nous n’allons pas reculer. Aujourd’hui, les plaignantes de Labé sont au nombre de 287 personnes. Nous allons tous nous transporter devant les autorités s’il plait à Dieu. Ils auront à choisir entre les escrocs et les victimes mais, nous n’allons pas reculer. Nous allons récupérer ce qu’on nous a extorqué, s’il plait à Dieu » a-t-elle laissé entendre.

La rencontre a recommandé de tendre la main à toutes les bonnes volontés susceptibles d’aider ces pauvres dames à être rétabli dans leur droit à la fin de cette procédure.

En ce qui concerne les accusés, on soutient que rien de tout ceci n’est vrai. Qu’au sein de QNET, il faut travailler : « celui qui ne travaille pas ne peut rien avoir ».

Avec Guinée Matin

coronavirus

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 91 919 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE - OFFRE D'EMPLOI - BOURSE D'ETUDES - ANNONCE -BUSINESS - GODOGODOO groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

«La coordination des femmes se disant victimes de QNET, du nom de cette société de commerce en ligne, vient d’organiser une réunion de concertation au domicile de leur coordinatrice, Hadja Fatoumata Baïlo Diallo, pour renforcer la mobilisation générale des membres du collectif et des bonnes volontés autour de leur cause, en vue de gagner la bataille judiciaire en examen, depuis pratiquement 2 ans, au Tribunal de Première Instance (TPI) de Labé», rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

D'après la coordinatrice de ce collectif des victimes de QNET, Hadja Fatoumata Baïlo Diallo, présidente de l’antenne régionale de l’Alliance Nationale Patriotique (ANP) à Labé, il fallait cette rencontre de concertation afin d'établir de nouvelles stratégies d'attaque et de défense si l'on veut parvenir à ses fins. Le combat dure depuis deux ans déjà et les femmes comptent gagner cette bataille judiciaire devant le Tribunal de Première Instance (TPI) de Labé.

« Quand tu as à faire à des bandits, tu ne dois pas traîner les pas. Vous êtes témoins des sanglots que vous avez vécus dans mon salon ici. Ce n’est personne qui va vous l’apprendre. Nous comptons nous battre jusqu’au bout pour récupérer ce qui nous a été extorqué. Nous n’avons pas peur des intimidations. Nous n’avons rien à donner pour corrompre mais nous n’allons pas reculer. Aujourd’hui, les plaignantes de Labé sont au nombre de 287 personnes. Nous allons tous nous transporter devant les autorités s’il plait à Dieu. Ils auront à choisir entre les escrocs et les victimes mais, nous n’allons pas reculer. Nous allons récupérer ce qu’on nous a extorqué, s’il plait à Dieu » a-t-elle laissé entendre.

La rencontre a recommandé de tendre la main à toutes les bonnes volontés susceptibles d’aider ces pauvres dames à être rétabli dans leur droit à la fin de cette procédure.

En ce qui concerne les accusés, on soutient que rien de tout ceci n’est vrai. Qu’au sein de QNET, il faut travailler : « celui qui ne travaille pas ne peut rien avoir ».

Avec Guinée Matin

coronavirus

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 91 919 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire