Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
GOOGLE SUPPRIME PLUS DE 100 EXTENSIONS CHROME QUI ESPIONNAIENT LES UTILISATEURS
22/06/2020 à 23h21 par La redaction

Si Google multiplie les efforts depuis des années pour éviter que cela ne se produise, il arrive encore assez régulièrement que des applications malveillantes se cachent dans le Play Store et qu’elles puissent être téléchargées puis installées par les utilisateurs. Cette fois-ci, ce sont des extensions Chrome qui sont concernées.Dans un rapport publié il y a quelques jours, la société de cybersécurité Awake Security a mis en lumière un total de 111 extensions malveillantes. Sur ce total, Google en a supprimé 106 après avoir découvert qu’elles étaient bel et bien en violation de ses règles de sécurité. L’entreprise américaine a également désactivé toutes les extensions qui étaient en cours d’utilisation sur le navigateur Chrome des utilisateurs les ayant téléchargés. Ainsi, ces derniers peuvent voir dans les réglages qu’elles sont désormais qualifiées de « malware ».

Plus de 32,9 millions de téléchargements

Sur la totalité de ces extensions, la majorité fournissait un service lié à la conversion de fichiers, l’amélioration des recherches sur le web ou encore la prévention contre les sites web potentiellement dangereux. Jusqu’ici, rien d’anormal donc, si ce n’est que celles-ci n’étaient pas chargées uniquement de ces missions.

Les extensions étaient également en mesure de collecter des données personnelles et d’espionner les utilisateurs. Pour ce faire, elles collectaient l’historique de navigation, utilisaient les touches du clavier pour recueillir des mots de passe, prenaient des captures d’écran ou collectaient des cookies d’authentification.

Quand l’entreprise de cybersécurité a contacté Google en mai 2020, les 111 extensions avaient été téléchargées plus de 32,9 millions de fois.

Selon la société Awake Security, la plupart de ces extensions Chrome seraient l’œuvre d’une même personne ou d’une même entité. Beaucoup ont des similarités comme le numéro de version, la description ou autre. D’autre part, tous ces services renvoyaient les données personnelles des utilisateurs vers des domaines enregistrés auprès du bureau d’enregistrement Galcomm.

Ce dernier affirme qu’il n’a rien à voir avec les extensions malveillante. Moshe Fogel, propriétaire du bureau a déclaré : « Galcomm n’est pas impliqué, et n’est pas complice d’une quelconque activité malveillante. Vous pouvez dire exactement le contraire, nous coopérons avec les forces de l’ordre et les organes de sécurité pour prévenir autant que possible ».

Sur les 111 extensions, seules 5 sont encore actives sur le Play Store.

GOOGLE SUPPRIME PLUS DE 100 EXTENSIONS CHROME QUI ESPIONNAIENT LES UTILISATEURS

Antivirus Bitdefender PlusPar : Bitdefender

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 428 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Site de petites annonces/ site de vente et d'achat 100% Togo

togopapel Offre d'emploi et concours

Plus sur Doingbuzz

Togo : vers un nouveau couvre-feu dans le grand Lomé

22/01/2021

Togo : vers...

La lutte contre la Covid-19 est loin de prendre...
Sciences : un journaliste togolais décroche un prix mondial

22/01/2021

Sciences : un journaliste...

Le département scientifique de la sphère journalistique togolaise est...
Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara veut négocier avec Guillaume Soro (révélations)

22/01/2021

Côte d’Ivoire...

Le président Alassane Ouattara après l'élection présidentielle...
Togo : 5  enseignants arrêtés, le ton monte

22/01/2021

Togo :...

La STT engage un bras de fer...
eudoxie Yao,grand P

22/01/2021

Eudoxie Yao...

Dans un couple, les choses ne vont...
Covid-19 : Les trois leçons à tirer de cette crise sanitaire (Deloitte)

22/01/2021

Covid-19 :...

  De nombreuses personnes ont été surprises...
enceinte

22/01/2021

« Je suis...

Quand tu épouses une femme, tu épouses...
Disparition de la Sénégalaise Diary Sow, voici ce que révèle l’historique de ses recherches internet

22/01/2021

Diary Sow...

On en sait un peu plus sur...
Togo : La STT envisage de poursuivre le SCRIC

22/01/2021

Togo :...

La  Synergie des travailleurs du Togo (STT) ...
CHAN 2021: le Congo-brazzaville et le Niger se sont séparés sur un match nul

22/01/2021

CHAN 2021:...

Les Diables rouges et les Mena du...
Côte d’ivoire : Tous les enseignants d’une école privée renvoyés

22/01/2021

Côte d’ivoire :...

L'information est rapportée par Opera News CI....
Bénin : Des élèves perdent la vie dans un grave accident

22/01/2021

Bénin :...

L’école béninoise est en deuil. C’est le...
Donald Trump

22/01/2021

Donald Trump a-t-il...

Après avoir contracté le virus de la...
Ligue 1: Krepin Diatta signe à As Monaco

22/01/2021

Ligue 1:...

Annoncé chez les monégasques par les médias...
Investiture de Joe Biden : les Simpson ont prédit un fait

22/01/2021

Investiture de...

  Une prédiction de plus pour la...
CHAN 2021: Abdullah Abdularahman élu l'homme du match de la rencontre RD Congo vs Libye

22/01/2021

CHAN 2021:...

La deuxième journée du Championnat d'Afrique des...
Actualités du jour sur Doingbuzz: Jeudi le 21 Janvier 2021

21/01/2021

Actualités du...

Nous vous proposons  un condensé des articles du...
Enseignants arrêtés au Togo, la DMK se prononce

21/01/2021

Enseignants arrêtés...

Des enseignants togolais ont été arrêtés suite...
booba et gims

21/01/2021

Booba se...

La guerre entre Booba et Gims est...
Bénin : des agents de santé en prison pour non-port de masque

21/01/2021

Bénin :...

Au Bénin, les autorités compétentes ne blaguent...

Si Google multiplie les efforts depuis des années pour éviter que cela ne se produise, il arrive encore assez régulièrement que des applications malveillantes se cachent dans le Play Store et qu’elles puissent être téléchargées puis installées par les utilisateurs. Cette fois-ci, ce sont des extensions Chrome qui sont concernées.Dans un rapport publié il y a quelques jours, la société de cybersécurité Awake Security a mis en lumière un total de 111 extensions malveillantes. Sur ce total, Google en a supprimé 106 après avoir découvert qu’elles étaient bel et bien en violation de ses règles de sécurité. L’entreprise américaine a également désactivé toutes les extensions qui étaient en cours d’utilisation sur le navigateur Chrome des utilisateurs les ayant téléchargés. Ainsi, ces derniers peuvent voir dans les réglages qu’elles sont désormais qualifiées de « malware ».

Plus de 32,9 millions de téléchargements

Sur la totalité de ces extensions, la majorité fournissait un service lié à la conversion de fichiers, l’amélioration des recherches sur le web ou encore la prévention contre les sites web potentiellement dangereux. Jusqu’ici, rien d’anormal donc, si ce n’est que celles-ci n’étaient pas chargées uniquement de ces missions.

Les extensions étaient également en mesure de collecter des données personnelles et d’espionner les utilisateurs. Pour ce faire, elles collectaient l’historique de navigation, utilisaient les touches du clavier pour recueillir des mots de passe, prenaient des captures d’écran ou collectaient des cookies d’authentification.

Quand l’entreprise de cybersécurité a contacté Google en mai 2020, les 111 extensions avaient été téléchargées plus de 32,9 millions de fois.

Selon la société Awake Security, la plupart de ces extensions Chrome seraient l’œuvre d’une même personne ou d’une même entité. Beaucoup ont des similarités comme le numéro de version, la description ou autre. D’autre part, tous ces services renvoyaient les données personnelles des utilisateurs vers des domaines enregistrés auprès du bureau d’enregistrement Galcomm.

Ce dernier affirme qu’il n’a rien à voir avec les extensions malveillante. Moshe Fogel, propriétaire du bureau a déclaré : « Galcomm n’est pas impliqué, et n’est pas complice d’une quelconque activité malveillante. Vous pouvez dire exactement le contraire, nous coopérons avec les forces de l’ordre et les organes de sécurité pour prévenir autant que possible ».

Sur les 111 extensions, seules 5 sont encore actives sur le Play Store.

GOOGLE SUPPRIME PLUS DE 100 EXTENSIONS CHROME QUI ESPIONNAIENT LES UTILISATEURS

Antivirus Bitdefender PlusPar : Bitdefender

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 428 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire