Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
GOOGLE SUPPRIME PLUS DE 100 EXTENSIONS CHROME QUI ESPIONNAIENT LES UTILISATEURS
22/06/2020 à 23h21 par La redaction

Si Google multiplie les efforts depuis des années pour éviter que cela ne se produise, il arrive encore assez régulièrement que des applications malveillantes se cachent dans le Play Store et qu’elles puissent être téléchargées puis installées par les utilisateurs. Cette fois-ci, ce sont des extensions Chrome qui sont concernées.Dans un rapport publié il y a quelques jours, la société de cybersécurité Awake Security a mis en lumière un total de 111 extensions malveillantes. Sur ce total, Google en a supprimé 106 après avoir découvert qu’elles étaient bel et bien en violation de ses règles de sécurité. L’entreprise américaine a également désactivé toutes les extensions qui étaient en cours d’utilisation sur le navigateur Chrome des utilisateurs les ayant téléchargés. Ainsi, ces derniers peuvent voir dans les réglages qu’elles sont désormais qualifiées de « malware ».

Plus de 32,9 millions de téléchargements

Sur la totalité de ces extensions, la majorité fournissait un service lié à la conversion de fichiers, l’amélioration des recherches sur le web ou encore la prévention contre les sites web potentiellement dangereux. Jusqu’ici, rien d’anormal donc, si ce n’est que celles-ci n’étaient pas chargées uniquement de ces missions.

Les extensions étaient également en mesure de collecter des données personnelles et d’espionner les utilisateurs. Pour ce faire, elles collectaient l’historique de navigation, utilisaient les touches du clavier pour recueillir des mots de passe, prenaient des captures d’écran ou collectaient des cookies d’authentification.

Quand l’entreprise de cybersécurité a contacté Google en mai 2020, les 111 extensions avaient été téléchargées plus de 32,9 millions de fois.

Selon la société Awake Security, la plupart de ces extensions Chrome seraient l’œuvre d’une même personne ou d’une même entité. Beaucoup ont des similarités comme le numéro de version, la description ou autre. D’autre part, tous ces services renvoyaient les données personnelles des utilisateurs vers des domaines enregistrés auprès du bureau d’enregistrement Galcomm.

Ce dernier affirme qu’il n’a rien à voir avec les extensions malveillante. Moshe Fogel, propriétaire du bureau a déclaré : « Galcomm n’est pas impliqué, et n’est pas complice d’une quelconque activité malveillante. Vous pouvez dire exactement le contraire, nous coopérons avec les forces de l’ordre et les organes de sécurité pour prévenir autant que possible ».

Sur les 111 extensions, seules 5 sont encore actives sur le Play Store.

GOOGLE SUPPRIME PLUS DE 100 EXTENSIONS CHROME QUI ESPIONNAIENT LES UTILISATEURS

Antivirus Bitdefender PlusPar : Bitdefender

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 79 755 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Si vous êtes au Togo, on vous recommande ce site pour mieux vendre et acheter

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Togo: Le Premier ministre, Komi Selom KLASSOU démissionne

25/09/2020

Togo: Le...

Le Premier ministre, Komi Selom KLASSOU a...
Une foule crie sur Donald Trump

25/09/2020

Une foule...

Des gens ont crié sur Donald Trump...
Un incroyable rat  trouvé dans les égouts de Mexico (Photo)

25/09/2020

Un incroyable...

Dans  une vidéo devenue virale sur les...
Togo: le mois d'octobre est consacré à la consommation locale

25/09/2020

Togo: le...

En raison de la crise sanitaire liée...
Des images de Sidiki Diabaté en prison ont fuité sur le web (video)

25/09/2020

Des images...

Accusé de violences conjugales, Sidiki Diabaté s'est...
Affaires Sidiki Diabaté : voici pourquoi il est transféré en prison

25/09/2020

Affaires Sidiki...

Accusé de violences conjugales par l’une de...
Côte d'Ivoire : un  élève de 15 ans totalement ivre retrouvé dans un bus

25/09/2020

Côte d’Ivoire...

Selon des informations largement relayées par des...
Scandale : Des préservatifs usagés revendus au Vietnam

25/09/2020

Scandale :...

  La police vietnamienne vient de faire...
Des frères siamois en justice pour une affaire s3xuelle

25/09/2020

Des frères...

Un couple de jumeaux siamois de 54...
Alassane Ouattara : ‘‘ je pense que Guillaume Soro, enivré par l’argent et le pouvoir, a simplement perdu la tête ’’

25/09/2020

Alassane Ouattara :...

Le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara...
Présidentielle aux USA: ce fils de Trump contraint de témoigner

25/09/2020

Présidentielle aux...

À quelques semaines de la tenue du...
Vietnam: une usine recycle des préservatifs usagés et les revend au public

25/09/2020

Vietnam: une...

Les autorités vietnamiennes ont saisi plus de...
Côte d’ivoire: la décision de la justice concernant les prisonniers pro-Soro

25/09/2020

Côte d’ivoire:...

La quinzaine de détenus proches de Guillaume...
Côte d’Ivoire / Visite de l’émissaire de l’ONU : voici ce qu’en dit Sidi Touré, porte-parole du gouvernement

25/09/2020

Côte d’Ivoire...

Mohamed Ibn Chambas, représentant spécial du secrétaire...
Présidentielle: Ouattara donne les raisons de l’invalidation des candidatures de Gbagbo et Soro

25/09/2020

Présidentielle: Ouattara...

En Belgique depuis son acquittement par la Cour...
Nigeria : le gouvernement met en vente un avion présidentiel

25/09/2020

Nigeria :...

L’un des avions de la flotte présidentielle...
Des Sud-Africains exigent le départ des Nigérians et des Zimbabwéens de leur pays: Vidéo

25/09/2020

Des Sud-Africains...

Un groupe de Sud-Africains se faisant appeler...
Angleterre: un nouveau-né mutilé à mort par le chien de famille

25/09/2020

Angleterre: un...

Le chien de compagnie d’une famille a...
[URGENT]: Sidiki Diabaté déféré à la prison Centrale de Bamako

24/09/2020

: Sidiki...

L'information vient de nous parvenir. C'est encore...
URGENT : Sidiki Diabaté en prison

24/09/2020

URGENT :...

L'information vient de nous parvenir. C'est encore...

Si Google multiplie les efforts depuis des années pour éviter que cela ne se produise, il arrive encore assez régulièrement que des applications malveillantes se cachent dans le Play Store et qu’elles puissent être téléchargées puis installées par les utilisateurs. Cette fois-ci, ce sont des extensions Chrome qui sont concernées.Dans un rapport publié il y a quelques jours, la société de cybersécurité Awake Security a mis en lumière un total de 111 extensions malveillantes. Sur ce total, Google en a supprimé 106 après avoir découvert qu’elles étaient bel et bien en violation de ses règles de sécurité. L’entreprise américaine a également désactivé toutes les extensions qui étaient en cours d’utilisation sur le navigateur Chrome des utilisateurs les ayant téléchargés. Ainsi, ces derniers peuvent voir dans les réglages qu’elles sont désormais qualifiées de « malware ».

Plus de 32,9 millions de téléchargements

Sur la totalité de ces extensions, la majorité fournissait un service lié à la conversion de fichiers, l’amélioration des recherches sur le web ou encore la prévention contre les sites web potentiellement dangereux. Jusqu’ici, rien d’anormal donc, si ce n’est que celles-ci n’étaient pas chargées uniquement de ces missions.

Les extensions étaient également en mesure de collecter des données personnelles et d’espionner les utilisateurs. Pour ce faire, elles collectaient l’historique de navigation, utilisaient les touches du clavier pour recueillir des mots de passe, prenaient des captures d’écran ou collectaient des cookies d’authentification.

Quand l’entreprise de cybersécurité a contacté Google en mai 2020, les 111 extensions avaient été téléchargées plus de 32,9 millions de fois.

Selon la société Awake Security, la plupart de ces extensions Chrome seraient l’œuvre d’une même personne ou d’une même entité. Beaucoup ont des similarités comme le numéro de version, la description ou autre. D’autre part, tous ces services renvoyaient les données personnelles des utilisateurs vers des domaines enregistrés auprès du bureau d’enregistrement Galcomm.

Ce dernier affirme qu’il n’a rien à voir avec les extensions malveillante. Moshe Fogel, propriétaire du bureau a déclaré : « Galcomm n’est pas impliqué, et n’est pas complice d’une quelconque activité malveillante. Vous pouvez dire exactement le contraire, nous coopérons avec les forces de l’ordre et les organes de sécurité pour prévenir autant que possible ».

Sur les 111 extensions, seules 5 sont encore actives sur le Play Store.

GOOGLE SUPPRIME PLUS DE 100 EXTENSIONS CHROME QUI ESPIONNAIENT LES UTILISATEURS

Antivirus Bitdefender PlusPar : Bitdefender

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 79 755 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire