Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Etats-Unis: Donald Trump pousse le chef de l’US Navy à la démission
26/11/2019 à 12h55 par Aurel HANSINON

Etats-Unis: Donald Trump pousse le chef de l'US Navy à la démission

Le chef de l'US Navy, Richard Spencer, a démissionné ce dimanche 24 novembre en raison d'un malentendu sur le sort d'un soldat d'élite accusé de crimes et gracié par Donald Trump. Il a été contraint à démissionner.

Dans une lettre où il critique Donald Trump, Richard Spencer confirme son départ. Cette lettre est adressée au secrétaire à la défense Mark Esper.

« Je ne partage plus la même compréhension que le Commandant en Chef qui m'a nommé, en ce qui concerne les principes fondamentaux du bon ordre et de la discipline. Je reconnais par la présente la cessation de mes fonctions comme secrétaire américain à la Marine», a écrit M. Spencer dans la lettre publiée par les médias américains.

Le secrétaire à la Défense Mark Esper avait appelé Richard Spencer à démissionner de son poste, une fonction civile.

M. Esper «a demandé la démission du secrétaire à la Navy Richard Spencer après avoir perdu confiance en lui concernant son manque de sincérité sur des conversations avec la Maison-Blanche dans le traitement du cas du Navy Seal Eddie Gallagher»,dixit le Pentagone dans un communiqué.

Lire aussi :Japon: un footballeur kényan inscrit huit buts en un seul match

Edward Gallagher, membre des Navy Seals, une unité d'élite de la Navy, avait été jugé pour crimes de guerre dans une affaire. Le 2 juillet, il avait été déclaré non coupable du meurtre d'un prisonnier en Irak en 2017 et est acquitté de deux tentatives de meurtre sur des civils irakiens. Mais le soldat Gallagher avait été déclaré coupable d'avoir posé à côté du corps du jeune homme tué en compagnie d'autres soldats, une photo de nature à «porter préjudice aux forces armées». Il a donc été rétrogradé par la Navy.

Le 15 novembre, Donald Trump avait annulé la décision de la Navy de rétrograder Gallagher.

Dans un tweet, Donald Trump estime que Gallagher avait été «très mal traité» par la Navy. Il a indiqué que M. Spencer avait été prié de démissionner en raison de cette affaire.

Trump continue et affirme «Eddie prendra tranquillement sa retraite avec tous les honneurs qu'il a mérité ».

Dans sa lettre ouverte de démission , l’ancien chef de la Navy déclare que sa conscience ne lui permettait pas d’obtempérer cet ordre de Donald Trump de rétablir Gallagher.

«En conscience, je ne pouvais pas obéir à un ordre qui, à mon avis, violait le serment sacré que j'ai prêté de soutenir et de défendre la Constitution», affirme t-il. Il ajoute que maintenir l'ordre et la discipline dans les rangs de la Navy «est un travail extrêmement sérieux».

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 503 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Etats-Unis: Donald Trump pousse le chef de l'US Navy à la démission

Le chef de l'US Navy, Richard Spencer, a démissionné ce dimanche 24 novembre en raison d'un malentendu sur le sort d'un soldat d'élite accusé de crimes et gracié par Donald Trump. Il a été contraint à démissionner.

Dans une lettre où il critique Donald Trump, Richard Spencer confirme son départ. Cette lettre est adressée au secrétaire à la défense Mark Esper.

« Je ne partage plus la même compréhension que le Commandant en Chef qui m'a nommé, en ce qui concerne les principes fondamentaux du bon ordre et de la discipline. Je reconnais par la présente la cessation de mes fonctions comme secrétaire américain à la Marine», a écrit M. Spencer dans la lettre publiée par les médias américains.

Le secrétaire à la Défense Mark Esper avait appelé Richard Spencer à démissionner de son poste, une fonction civile.

M. Esper «a demandé la démission du secrétaire à la Navy Richard Spencer après avoir perdu confiance en lui concernant son manque de sincérité sur des conversations avec la Maison-Blanche dans le traitement du cas du Navy Seal Eddie Gallagher»,dixit le Pentagone dans un communiqué.

Lire aussi :Japon: un footballeur kényan inscrit huit buts en un seul match

Edward Gallagher, membre des Navy Seals, une unité d'élite de la Navy, avait été jugé pour crimes de guerre dans une affaire. Le 2 juillet, il avait été déclaré non coupable du meurtre d'un prisonnier en Irak en 2017 et est acquitté de deux tentatives de meurtre sur des civils irakiens. Mais le soldat Gallagher avait été déclaré coupable d'avoir posé à côté du corps du jeune homme tué en compagnie d'autres soldats, une photo de nature à «porter préjudice aux forces armées». Il a donc été rétrogradé par la Navy.

Le 15 novembre, Donald Trump avait annulé la décision de la Navy de rétrograder Gallagher.

Dans un tweet, Donald Trump estime que Gallagher avait été «très mal traité» par la Navy. Il a indiqué que M. Spencer avait été prié de démissionner en raison de cette affaire.

Trump continue et affirme «Eddie prendra tranquillement sa retraite avec tous les honneurs qu'il a mérité ».

Dans sa lettre ouverte de démission , l’ancien chef de la Navy déclare que sa conscience ne lui permettait pas d’obtempérer cet ordre de Donald Trump de rétablir Gallagher.

«En conscience, je ne pouvais pas obéir à un ordre qui, à mon avis, violait le serment sacré que j'ai prêté de soutenir et de défendre la Constitution», affirme t-il. Il ajoute que maintenir l'ordre et la discipline dans les rangs de la Navy «est un travail extrêmement sérieux».

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 503 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire