Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Crashs d’hélicos français et ivoiriens, révélations de Nathalie Yamb
28/11/2019 à 09h56 par La redaction

Crashs d’hélicos français et ivoiriens, révélations de Nathalie Yamb. Deux hélicoptères de l’armée ivoirienne se sont télescopés, ce mercredi 27 novembre, à l’aérodrome de Katiola, à la visite d’État du Président Alassane Ouattara. L’avant-veille, deux hélicoptères français avaient également fait une collision dans la région de Ménaka, au Nord-Mali. L’opposante ivoirienne Nathalie Yamb trouve une connexion entre les deux accidents.

L’étrange réaction de Nathalie Yamb après les collisions d’hélicos au Mali et en Côte d’Ivoire

Lundi 25 novembre 2019, dans la localité de Liptako, région de Ménaka au Nord-Mali, deux hélicoptères de l’opération Barkhane rentrent en collision. Le lourd bilan fait état de treize (13) soldats français, notamment six officiers, six sous-officiers et un caporal-chef, tués. Les Français n’ont pas encore fini de pleurer leurs militaires tombés au champ d’honneur qu’un drame similaire se produit en Côte d’Ivoire.

En effet, ce mercredi 27 novembre, moins de 48 heures après, deux hélicoptères, un MI-24 et un MI-17 de l’armée ivoirienne se sont télescopés, alors que le Président Alassane Ouattara foulait le sol de Katiola pour une visite d’Etat dans la région du Hambol. Les Ivoiriens ont cependant eu plus de chance, car le bilan établit quatre blessés qui sont actuellement pris en charge par les services de santé.

Nathalie Yamb, Conseillère exécutive de Mamadou Koulibaly, Fondateur de Liberté et démocratie pour la République (Lider, opposition), estime qu’il y a une connexion logique entre les deux crashs d’hélicoptères. Dans un tweet, la nouvelle étoile montante du panafricanisme a déclaré : « Comme on veut toujours tout imiter chez les Français: 2 hélicoptères MI24 se télescopent à l’aérodrome de Katiola lors de la “visite d’État” de Ouattara dans le Hambol. » Poursuivant, Madame Yamb a établi le bilan chiffré des pertes. « 40 millions de dollars bousillés », a-t-elle révélé.

Notons que les circonstances de cet accident survenu à Katiola n’ont pas encore été établies. Le Général Lassina Doumbia, Chef d’état-major des armées, a donc promis des enquêtes pour élucider les tenants et les aboutissants de ce crash d’avions.

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Crashs d’hélicos français et ivoiriens, révélations de Nathalie Yamb. Deux hélicoptères de l’armée ivoirienne se sont télescopés, ce mercredi 27 novembre, à l’aérodrome de Katiola, à la visite d’État du Président Alassane Ouattara. L’avant-veille, deux hélicoptères français avaient également fait une collision dans la région de Ménaka, au Nord-Mali. L’opposante ivoirienne Nathalie Yamb trouve une connexion entre les deux accidents.

L’étrange réaction de Nathalie Yamb après les collisions d’hélicos au Mali et en Côte d’Ivoire

Lundi 25 novembre 2019, dans la localité de Liptako, région de Ménaka au Nord-Mali, deux hélicoptères de l’opération Barkhane rentrent en collision. Le lourd bilan fait état de treize (13) soldats français, notamment six officiers, six sous-officiers et un caporal-chef, tués. Les Français n’ont pas encore fini de pleurer leurs militaires tombés au champ d’honneur qu’un drame similaire se produit en Côte d’Ivoire.

En effet, ce mercredi 27 novembre, moins de 48 heures après, deux hélicoptères, un MI-24 et un MI-17 de l’armée ivoirienne se sont télescopés, alors que le Président Alassane Ouattara foulait le sol de Katiola pour une visite d’Etat dans la région du Hambol. Les Ivoiriens ont cependant eu plus de chance, car le bilan établit quatre blessés qui sont actuellement pris en charge par les services de santé.

Nathalie Yamb, Conseillère exécutive de Mamadou Koulibaly, Fondateur de Liberté et démocratie pour la République (Lider, opposition), estime qu’il y a une connexion logique entre les deux crashs d’hélicoptères. Dans un tweet, la nouvelle étoile montante du panafricanisme a déclaré : « Comme on veut toujours tout imiter chez les Français: 2 hélicoptères MI24 se télescopent à l’aérodrome de Katiola lors de la “visite d’État” de Ouattara dans le Hambol. » Poursuivant, Madame Yamb a établi le bilan chiffré des pertes. « 40 millions de dollars bousillés », a-t-elle révélé.

Notons que les circonstances de cet accident survenu à Katiola n’ont pas encore été établies. Le Général Lassina Doumbia, Chef d’état-major des armées, a donc promis des enquêtes pour élucider les tenants et les aboutissants de ce crash d’avions.

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire