Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Covid-19: le président du Malawi baisse son salaire pour lutter contre la pandémie
06/04/2020 à 22h32 par La redaction

Exceptionnel en Afrique depuis l’avènement du coronavirus sur le continent. Des dirigeants décident de renoncer à une partie de leur salaire pour sauver la situation sanitaire dans leur pays. Le président du Malawi, Peter Mutharika s’est illustré comme le premier président africain ayant engagé cette perspective.

En raison des moyens limités dont dispose son pays face au coronavirus qui vient de s’incruster dans son pays, avec déjà quatre cas confirmés, le Président du Malawi, Peter Mutharika a annoncé samedi soir qu’il baissait son salaire et celui de ses ministres afin de dégager des fonds pour financer les actions de lutte contre la pandémie.

“Je demande au Trésor de réduire les salaires du président, des ministres et des vice-ministres du gouvernement de 10% pendant trois mois et d’utiliser ces ressources contre le coronavirus”, a déclaré M. Mutharika lors d’une allocution télévisée.

Il a annoncé le même jour l’ouverture de nouveaux centres de dépistage du Covid-19, une baisse des prix des carburants pour faciliter les déplacements vers ces centres et le recrutement par le ministère de la Santé de 2.000 agents supplémentaires.

“Nous avons besoin de plus de soldats et de ressources humaines pour ce combat”, a-t-il estimé, en promettant de tout faire “pour protéger les emplois, les revenus, les entreprises” et d’assurer “la survie de l’économie”.

Le chef de l’Etat a déclaré le 23 mars l’état d’urgence et ordonné la fermeture des écoles jusqu’à nouvel ordre pour endiguer l’épidémie.

Le Malawi est considéré comme l’un des pays les plus démunis de la planète, selon la Banque mondiale avec une population de 17 millions d’habitants.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 501 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Exceptionnel en Afrique depuis l’avènement du coronavirus sur le continent. Des dirigeants décident de renoncer à une partie de leur salaire pour sauver la situation sanitaire dans leur pays. Le président du Malawi, Peter Mutharika s’est illustré comme le premier président africain ayant engagé cette perspective.

En raison des moyens limités dont dispose son pays face au coronavirus qui vient de s’incruster dans son pays, avec déjà quatre cas confirmés, le Président du Malawi, Peter Mutharika a annoncé samedi soir qu’il baissait son salaire et celui de ses ministres afin de dégager des fonds pour financer les actions de lutte contre la pandémie.

“Je demande au Trésor de réduire les salaires du président, des ministres et des vice-ministres du gouvernement de 10% pendant trois mois et d’utiliser ces ressources contre le coronavirus”, a déclaré M. Mutharika lors d’une allocution télévisée.

Il a annoncé le même jour l’ouverture de nouveaux centres de dépistage du Covid-19, une baisse des prix des carburants pour faciliter les déplacements vers ces centres et le recrutement par le ministère de la Santé de 2.000 agents supplémentaires.

“Nous avons besoin de plus de soldats et de ressources humaines pour ce combat”, a-t-il estimé, en promettant de tout faire “pour protéger les emplois, les revenus, les entreprises” et d’assurer “la survie de l’économie”.

Le chef de l’Etat a déclaré le 23 mars l’état d’urgence et ordonné la fermeture des écoles jusqu’à nouvel ordre pour endiguer l’épidémie.

Le Malawi est considéré comme l’un des pays les plus démunis de la planète, selon la Banque mondiale avec une population de 17 millions d’habitants.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 501 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire