Cote d'ivoire People

Côte d’Ivoire : le camp Gbagbo propose de choisir un candidat unique pour l’opposition

Bientôt 2020 et bientôt octobre 2020, le mois de l’année le plus attendu tant par la population  que par les acteurs politiques ivoiriens. Les élections présidentielles d’octobre 2020 en Côte d’Ivoire s’approchent à pas de géant.

 

Et comme cela a toujours été le cas, pouvoir et opposition s’acharnent, chacun de son côté et à sa manière pour mettre à profit optimum la précieuse période pré-électorale qui dans le cas ci ne fait même plus la longueur d’une année. L’éternel parti politique de Laurent Gbagbo ne fait pas exception à la règle. Comme tous les autres partis, le camp de Gbagbo fait déjà des calculs pour arracher la victoire à Alassane Ouattara.

À lire aussi :   Côte d’Ivoire-Incroyable/ Ouattara à Gbagbo: « Je suis très heureux de te revoir. Je suis vraiment très heureux »

 

En effet, suite à la réponse prodiguée par le président de la cour d’appel de la Haye à la requête des avocats de l’ancien président ivoirien, des proches de Laurent Gbagbo ont l’air de planifier des faits en vie d’éliminer le Rhdp de la course à la présidence en 2020.

 

Selon la décision rendue par le juge, un document de ceux exigés par les conseils de Gbagbo ne leur pourra être rendu par le greffe qu’en juillet de l’année prochaine. Et probablement, cela pourra prolonger la date du procès et ainsi diminuer les chances de Gbagbo de regagner son pays à temps pour participer aux élections.

À lire aussi :   Côte d’Ivoire-recrutement dans l’armée/ Le Général Doumbia dit non à la corruption

C’est à cet effet que Boga Gervais,  président fondateur de la FIDHOP (Fondation Ivoirienne pour les droits de l’homme et la vie politique) et membre de la plate-forme Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS) fait la suggestion selon laquelle les partis de l’opposition doivent organiser des élections primaires avec l’objectif de désigner un chef de fil de l’opposition qui pourra combattre le parti au pouvoir, le Rassemblement des houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP).

Dans son désir de soutenir avec ténacité l’organisation de ces élections primaires entre les partis EPI/EDC, PDCI/PDRC, GPS etc, tous de l’opposition, le militant des droits de l’homme veut « enterrer »  le RHDP, dans l’éventualité où l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo ne serait plus en mesure de se présenter aux présidentielles à venir. 

Pour Boga Gervais , cette mesure est le seul mécanisme « rationnel, et politiquement et démocratiquement correct ». Selon lui toujours, cette procédure devra permettre à l’opposition de battre « Ouatara et son RHDP » déjà au premier tour du scrutin de 2020. 

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire