Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Congo : le fils de Denis Sassou-Nguesso accusé d’avoir détourné 50 millions de dollars
07/08/2019 à 11h32 par La redaction

Une nouvelle enquête de l’ONG britannique anticorruption Global Witness démontre que le fils de Denis Sassous-Nguesso aurait détourné 50 millions de dollars des caisses de son pays en 2014.

Le rapport qui en résulte révèle que Denis Christel Sassou Nguesso, 44 ans, a blanchi l’argent par le biais d’une « structure d’entreprise complexe et opaque » couvrant six pays européens, les îles Vierges britanniques et l’État américain du Delaware.

C’est loin d’être la première fois que la famille du président congolais est accusée d’avoir détourné de l’argent du trésor congolais. En 2007, Global Witness a accusé Denis Christel Sassou Nguesso, parlementaire congolais, d’avoir dépensé « des centaines de milliers de dollars d’argent provenant de la vente de pétrole d’État pour faire du shopping à Paris, Marbella et Dubaï ».

Selon un rapport de Global Witness publié en avril, sa sœur, Claudia Sassou-Nguesso-également élue au Parlement du Congo, aurait volé près de 20 millions de dollars pour acheter un condo dans le Trump International Hotel & Tower de New York City.

La dernière enquête a mis en lumière ce que Global Witness appelle les « failles dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d’argent » par l’Union européenne, le Royaume-Uni et les États-Unis, largement considérés comme des juridictions les plus strictes du monde. Cela, ajouté aux déficiences structurelles du système financier mondial qui « aide les élites kleptocratiques à déplacer leur argent sale sans poser de questions ».

La « corruption à grande échelle » dans laquelle Global Witness affirme que la famille Sassou-Nguesso continue de s’engager a un « impact humain dévastateur » dans un pays qui est le troisième producteur de pétrole d’Afrique subsaharienne, mais où le revenu annuel moyen est équivalent à 1 640 dollars et où un tiers de la population vit sous le seuil de la pauvreté.

« Toutes les juridictions concernées doivent s’attaquer d’urgence aux moyens par lesquels les sociétés fictives peuvent déplacer les fonds à l’aise, sans se poser de questions sur leur provenance ou leur légitimité malgré de multiples signes avant-coureurs de corruption », a déclaré Global Witness. L’ONG demande la mise en place des exigences qui obligeraient les sociétés fictives à divulguer les noms de leurs véritables propriétaires.

Le Président Sassou-Nguesso, 76 ans, est à la tête du pays d’Afrique centrale depuis 35 ans. Il est arrivé au pouvoir pour la première fois en 1979 et a dirigé le pays jusqu’en 1992. Il est retourné au pouvoir en 1997.

L’enquête Sassou-Nguesso a duré plus d’un an, a déclaré à Quartz Mariana Abreu, enquêtrice principal de Global Witness. Elle affirme avoir déniché les magouilles de Denis Christel Sassou Nguesso à l’aide d’états financiers, de documents d’entreprise et de « contrats secrets » provenant de sources dans de nombreux pays.

Denis Christel Sassou Nguesso est le propriétaire fictif d’au moins cinq sociétés écrans européennes situées à Chypre, en Estonie et en Espagne, selon Global Witness. Ces sociétés sont dirigées par l’homme d’affaires portugais José Veiga, qui fait actuellement l’objet d’une enquête des autorités portugaises pour corruption et blanchiment d’argent. Les sociétés ont été créées à Chypre, sous le nom de Veiga, indique le rapport de Global Witness. Cependant, les actions des sociétés avaient déjà été transférées au fils du président congolais dans le cadre d’une transaction secrète effectuée par un notaire de Brazzaville.

Veiga a également été l’intermédiaire au Congo d’une société brésilienne appelée Asperbras, qui, selon Global Witness, s’est vu attribuer par le gouvernement congolais en 2013 un « faux contrat de travaux publics ».

Crédit photo : globalwitness

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 504 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Togo : un maire vient d'être destitué

12/10/2020

Togo :...

  C'est une première depuis le début...
Au chômage, malgré trois Masters ce jeune homme émeut la toile

12/10/2020

Au chômage,...

Malgré un parcours académique, très riche, Bamba...
Affi N'guessan : "Là où c'est calé, nous allons décaler"

12/10/2020

Affi N’guessan...

« Là où c'est bouclé, nous allons...
Nécrologie: Décès de l’acteur Simon Pierre Nikiema dit BRIGA

12/10/2020

Nécrologie: Décès...

« Briga » de son vrai nom Simon Pierre...
L'opposition ivoirienne appelle l'ONU au secours

12/10/2020

L’opposition ivoirienne...

  Les membres de l'opposition ivoirienne se...
Faure Gnassingbé a présidé son premier séminaire gouvernemental

12/10/2020

Faure Gnassingbé...

Faure Gnassingbé, le père de la nation...
Soumaïla Cissé, prochain Président malien ?

12/10/2020

Soumaïla Cissé,...

Six mois après son kidnapping, le leader...
Côte d'Ivoire : Hamed Bakayoko vient d'avoir son doctorat

12/10/2020

Côte d’Ivoire...

Félicitations au Premier ministre pour ce nouveau...
Murielle Ahouré nommée ambassadrice nationale de l’UNICEF

12/10/2020

Murielle Ahouré...

La championne du monde s’engage pour l’éducation...
Malcolm X : un de ses assassins révèle le motif du meurtre-Vidéo

12/10/2020

Malcolm X...

Malcolm X s’exprimait lors d’une manifestation de...
Côte d'Ivoire : Debordo Leekunfa se prononce sur la situation sociopolitique

12/10/2020

Côte d’Ivoire...

  La tension sociopolitique qui sévit en...
Côte d’ivoire: ”Nous sommes prêts à mourir pour notre pays…”, les vérités d’Amon Tanoh à Alassane Ouattara

12/10/2020

Côte d’ivoire:...

S’il y a un homme dont le...
10 choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur Osama Ben Laden

12/10/2020

10 choses...

Cela fait quatre ans qu’une opération du...
Le Sénégal veut inscrire son traditionnel ”Thiébou dieune” au patrimoine de l’Unesco

12/10/2020

Le Sénégal...

Le dossier complet de la candidature est...
Mali : Une otage Suisse tuée par des terroristes

11/10/2020

Mali :...

Le conseiller fédéral suisse des Affaires étrangères...
Présidentielle aux USA : Akon, conseiller du candidat Brock Pierce

11/10/2020

Présidentielle aux...

L'artiste et crypto entrepreneur Akon, deux fois...
Liban : 4 morts dans  l’explosion d’un entrepôt de carburant

11/10/2020

Liban :...

Encore une explosion qui frappe le Liban....
La France fait une incroyable demande à Guillaume Soro

11/10/2020

La France...

  L'Elysée vient de remettre l'ancien président...
Singapour va payer ses citoyens pour faire des bébés

11/10/2020

Singapour va...

Singapour offre un paiement unique pour encourager...
L'opposition ivoirienne appelle l'ONU au secours

11/10/2020

Meeting de...

Le Président du PDCI, Henri Konan Bédié...

Une nouvelle enquête de l’ONG britannique anticorruption Global Witness démontre que le fils de Denis Sassous-Nguesso aurait détourné 50 millions de dollars des caisses de son pays en 2014.

Le rapport qui en résulte révèle que Denis Christel Sassou Nguesso, 44 ans, a blanchi l’argent par le biais d’une « structure d’entreprise complexe et opaque » couvrant six pays européens, les îles Vierges britanniques et l’État américain du Delaware.

C’est loin d’être la première fois que la famille du président congolais est accusée d’avoir détourné de l’argent du trésor congolais. En 2007, Global Witness a accusé Denis Christel Sassou Nguesso, parlementaire congolais, d’avoir dépensé « des centaines de milliers de dollars d’argent provenant de la vente de pétrole d’État pour faire du shopping à Paris, Marbella et Dubaï ».

Selon un rapport de Global Witness publié en avril, sa sœur, Claudia Sassou-Nguesso-également élue au Parlement du Congo, aurait volé près de 20 millions de dollars pour acheter un condo dans le Trump International Hotel & Tower de New York City.

La dernière enquête a mis en lumière ce que Global Witness appelle les « failles dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d’argent » par l’Union européenne, le Royaume-Uni et les États-Unis, largement considérés comme des juridictions les plus strictes du monde. Cela, ajouté aux déficiences structurelles du système financier mondial qui « aide les élites kleptocratiques à déplacer leur argent sale sans poser de questions ».

La « corruption à grande échelle » dans laquelle Global Witness affirme que la famille Sassou-Nguesso continue de s’engager a un « impact humain dévastateur » dans un pays qui est le troisième producteur de pétrole d’Afrique subsaharienne, mais où le revenu annuel moyen est équivalent à 1 640 dollars et où un tiers de la population vit sous le seuil de la pauvreté.

« Toutes les juridictions concernées doivent s’attaquer d’urgence aux moyens par lesquels les sociétés fictives peuvent déplacer les fonds à l’aise, sans se poser de questions sur leur provenance ou leur légitimité malgré de multiples signes avant-coureurs de corruption », a déclaré Global Witness. L’ONG demande la mise en place des exigences qui obligeraient les sociétés fictives à divulguer les noms de leurs véritables propriétaires.

Le Président Sassou-Nguesso, 76 ans, est à la tête du pays d’Afrique centrale depuis 35 ans. Il est arrivé au pouvoir pour la première fois en 1979 et a dirigé le pays jusqu’en 1992. Il est retourné au pouvoir en 1997.

L’enquête Sassou-Nguesso a duré plus d’un an, a déclaré à Quartz Mariana Abreu, enquêtrice principal de Global Witness. Elle affirme avoir déniché les magouilles de Denis Christel Sassou Nguesso à l’aide d’états financiers, de documents d’entreprise et de « contrats secrets » provenant de sources dans de nombreux pays.

Denis Christel Sassou Nguesso est le propriétaire fictif d’au moins cinq sociétés écrans européennes situées à Chypre, en Estonie et en Espagne, selon Global Witness. Ces sociétés sont dirigées par l’homme d’affaires portugais José Veiga, qui fait actuellement l’objet d’une enquête des autorités portugaises pour corruption et blanchiment d’argent. Les sociétés ont été créées à Chypre, sous le nom de Veiga, indique le rapport de Global Witness. Cependant, les actions des sociétés avaient déjà été transférées au fils du président congolais dans le cadre d’une transaction secrète effectuée par un notaire de Brazzaville.

Veiga a également été l’intermédiaire au Congo d’une société brésilienne appelée Asperbras, qui, selon Global Witness, s’est vu attribuer par le gouvernement congolais en 2013 un « faux contrat de travaux publics ».

Crédit photo : globalwitness

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 504 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire