Actualité Politique, Économie, Sport , en France et du reste
Congo : le fils de Denis Sassou-Nguesso accusé d’avoir détourné 50 millions de dollars
07/08/2019 à 11h32 par La redaction
Publicité
Publicité

Une nouvelle enquête de l’ONG britannique anticorruption Global Witness démontre que le fils de Denis Sassous-Nguesso aurait détourné 50 millions de dollars des caisses de son pays en 2014.

Le rapport qui en résulte révèle que Denis Christel Sassou Nguesso, 44 ans, a blanchi l’argent par le biais d’une « structure d’entreprise complexe et opaque » couvrant six pays européens, les îles Vierges britanniques et l’État américain du Delaware.

C’est loin d’être la première fois que la famille du président congolais est accusée d’avoir détourné de l’argent du trésor congolais. En 2007, Global Witness a accusé Denis Christel Sassou Nguesso, parlementaire congolais, d’avoir dépensé « des centaines de milliers de dollars d’argent provenant de la vente de pétrole d’État pour faire du shopping à Paris, Marbella et Dubaï ».

Selon un rapport de Global Witness publié en avril, sa sœur, Claudia Sassou-Nguesso-également élue au Parlement du Congo, aurait volé près de 20 millions de dollars pour acheter un condo dans le Trump International Hotel & Tower de New York City.

La dernière enquête a mis en lumière ce que Global Witness appelle les « failles dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d’argent » par l’Union européenne, le Royaume-Uni et les États-Unis, largement considérés comme des juridictions les plus strictes du monde. Cela, ajouté aux déficiences structurelles du système financier mondial qui « aide les élites kleptocratiques à déplacer leur argent sale sans poser de questions ».

La « corruption à grande échelle » dans laquelle Global Witness affirme que la famille Sassou-Nguesso continue de s’engager a un « impact humain dévastateur » dans un pays qui est le troisième producteur de pétrole d’Afrique subsaharienne, mais où le revenu annuel moyen est équivalent à 1 640 dollars et où un tiers de la population vit sous le seuil de la pauvreté.

« Toutes les juridictions concernées doivent s’attaquer d’urgence aux moyens par lesquels les sociétés fictives peuvent déplacer les fonds à l’aise, sans se poser de questions sur leur provenance ou leur légitimité malgré de multiples signes avant-coureurs de corruption », a déclaré Global Witness. L’ONG demande la mise en place des exigences qui obligeraient les sociétés fictives à divulguer les noms de leurs véritables propriétaires.

Publicité

Le Président Sassou-Nguesso, 76 ans, est à la tête du pays d’Afrique centrale depuis 35 ans. Il est arrivé au pouvoir pour la première fois en 1979 et a dirigé le pays jusqu’en 1992. Il est retourné au pouvoir en 1997.

L’enquête Sassou-Nguesso a duré plus d’un an, a déclaré à Quartz Mariana Abreu, enquêtrice principal de Global Witness. Elle affirme avoir déniché les magouilles de Denis Christel Sassou Nguesso à l’aide d’états financiers, de documents d’entreprise et de « contrats secrets » provenant de sources dans de nombreux pays.

Denis Christel Sassou Nguesso est le propriétaire fictif d’au moins cinq sociétés écrans européennes situées à Chypre, en Estonie et en Espagne, selon Global Witness. Ces sociétés sont dirigées par l’homme d’affaires portugais José Veiga, qui fait actuellement l’objet d’une enquête des autorités portugaises pour corruption et blanchiment d’argent. Les sociétés ont été créées à Chypre, sous le nom de Veiga, indique le rapport de Global Witness. Cependant, les actions des sociétés avaient déjà été transférées au fils du président congolais dans le cadre d’une transaction secrète effectuée par un notaire de Brazzaville.

Veiga a également été l’intermédiaire au Congo d’une société brésilienne appelée Asperbras, qui, selon Global Witness, s’est vu attribuer par le gouvernement congolais en 2013 un « faux contrat de travaux publics ».

Crédit photo : globalwitness

Publicité

Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

Ne partez pas sans partager :

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

groupe emploi whatsapp doingbuzz

Cliquer ici 👆



entrepreneur sur doingbuzz 3vision-group togopapel

Plus de news

Togo/Ministre Ihou Wateba : &Quot;Aucune École Privée Ne Peut Délivrer Un Doctorat&Quot;

16/06/2021

Togo/ministre Ihou...

Publicité Publicité Le ministre de l’enseignement supérieur...
Mohammed Vi, Cinquième Monarque Le Plus Riche Du Monde !

16/06/2021

Mohammed VI,...

Publicité Publicité Le roi du Maroc, Mohammed...
Zambie : Le Président Lungu Rassure Après Son Malaise

16/06/2021

Zambie :...

Publicité Publicité Le secrétaire du Cabinet et...
Tunisie : Nabil Karoui À Nouveau Transféré De La Prison À L’hôpital

16/06/2021

Tunisie :...

Publicité Publicité L’opposant tunisien, Nabil Karoui, à...
Albinisme : La Lutte Contre La Stigmatisation Se Poursuit

16/06/2021

Albinisme :...

Publicité Publicité La journée internationale de l’albinisme...
Une Première En Ouganda : Une Femme Cheffe Du Gouvernement !

16/06/2021

Une première...

Publicité Publicité Apres le Togo, c'est le...
Matar Bâ Ravive La Polémique Sadio Mané Au Sénégal

16/06/2021

Matar Bâ...

Publicité Publicité Alors que le président de...
Le Pharmacien-Ébéniste Joachim Hodé Reçu Par Le Président Talon

15/06/2021

Le pharmacien-ébéniste...

Publicité Publicité Le 14 juin 2021, le...
Somalie : Une Quinzaine De Morts Dans Un Attentat-Suicide

15/06/2021

Somalie :...

Publicité Publicité Un attentat suicide devant un...
Cameroun : En Colère, Paul Biya Convoque L’ambassadeur De La Belgique

15/06/2021

Cameroun :...

Publicité Publicité Le président de la République...
Zambie : Le Président Lungu S’évanouit Au Cours D’une Cérémonie Officielle

15/06/2021

Zambie :...

Publicité Publicité Le président zambien, Edgar Lungu...
La Ménopause : Voici Les Signes Qui Annoncent Cette Nouvelle Étape De La Vie

15/06/2021

La ménopause...

Publicité Publicité On le sait toutes la...
La Russie Renforce Sa Coopération Militaire Avec Le Congo Brazza

15/06/2021

La Russie...

Publicité Publicité   La Russie renforce sa...
Thaïlande: Une Statue D’un Pénis Géant Érigée Pour Faire Tomber La Pluie (Photos)

15/06/2021

Thaïlande: Une...

Publicité Publicité Publicité Cette décision a porté...
Birmanie : Le Premier Procès Contre Aung San Suu Kyi S’ouvre Ce Lundi

15/06/2021

Birmanie :...

Publicité Publicité Aung San Suu Kyi, l’ancienne...
Côte D’ivoire/ Guéguerre Au Rhdp : Le Ministre Mamadou Sanogo Tire À Boulets Rouge Sur Des Cadres Du Parti

15/06/2021

Côte d’Ivoire/...

Publicité Publicité Depuis sa région d’origine, Ouaninou,...
Tb Joshua : Voici Comment Il A Contribué À Apporter La Paix Et À Mettre Fin À La Guerre Au Soudan Du Sud

15/06/2021

TB Joshua...

Publicité Publicité Pour le Soudan du Sud,...
Togo : Un Prophète Annonce La Mort D’agbéyomé Kodjo

15/06/2021

Togo :...

Publicité Publicité   Agbéyomé Kodjo ,ancien Premier...
Laurent Gbagbo Sera Accueilli Le 17 Juin Au Pavillon Présidentiel

15/06/2021

Laurent Gbagbo...

Publicité Publicité   Son retour est programmé...
Bepc : L’épreuve De Sciences Physiques Reprise Le Mercredi 16 Juin

15/06/2021

BEPC :...

Publicité Publicité L’épreuve de sciences physiques à...
Publicité
Publicité

Une nouvelle enquête de l’ONG britannique anticorruption Global Witness démontre que le fils de Denis Sassous-Nguesso aurait détourné 50 millions de dollars des caisses de son pays en 2014.

Le rapport qui en résulte révèle que Denis Christel Sassou Nguesso, 44 ans, a blanchi l’argent par le biais d’une « structure d’entreprise complexe et opaque » couvrant six pays européens, les îles Vierges britanniques et l’État américain du Delaware.

C’est loin d’être la première fois que la famille du président congolais est accusée d’avoir détourné de l’argent du trésor congolais. En 2007, Global Witness a accusé Denis Christel Sassou Nguesso, parlementaire congolais, d’avoir dépensé « des centaines de milliers de dollars d’argent provenant de la vente de pétrole d’État pour faire du shopping à Paris, Marbella et Dubaï ».

Selon un rapport de Global Witness publié en avril, sa sœur, Claudia Sassou-Nguesso-également élue au Parlement du Congo, aurait volé près de 20 millions de dollars pour acheter un condo dans le Trump International Hotel & Tower de New York City.

La dernière enquête a mis en lumière ce que Global Witness appelle les « failles dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d’argent » par l’Union européenne, le Royaume-Uni et les États-Unis, largement considérés comme des juridictions les plus strictes du monde. Cela, ajouté aux déficiences structurelles du système financier mondial qui « aide les élites kleptocratiques à déplacer leur argent sale sans poser de questions ».

La « corruption à grande échelle » dans laquelle Global Witness affirme que la famille Sassou-Nguesso continue de s’engager a un « impact humain dévastateur » dans un pays qui est le troisième producteur de pétrole d’Afrique subsaharienne, mais où le revenu annuel moyen est équivalent à 1 640 dollars et où un tiers de la population vit sous le seuil de la pauvreté.

« Toutes les juridictions concernées doivent s’attaquer d’urgence aux moyens par lesquels les sociétés fictives peuvent déplacer les fonds à l’aise, sans se poser de questions sur leur provenance ou leur légitimité malgré de multiples signes avant-coureurs de corruption », a déclaré Global Witness. L’ONG demande la mise en place des exigences qui obligeraient les sociétés fictives à divulguer les noms de leurs véritables propriétaires.

Publicité

Le Président Sassou-Nguesso, 76 ans, est à la tête du pays d’Afrique centrale depuis 35 ans. Il est arrivé au pouvoir pour la première fois en 1979 et a dirigé le pays jusqu’en 1992. Il est retourné au pouvoir en 1997.

L’enquête Sassou-Nguesso a duré plus d’un an, a déclaré à Quartz Mariana Abreu, enquêtrice principal de Global Witness. Elle affirme avoir déniché les magouilles de Denis Christel Sassou Nguesso à l’aide d’états financiers, de documents d’entreprise et de « contrats secrets » provenant de sources dans de nombreux pays.

Denis Christel Sassou Nguesso est le propriétaire fictif d’au moins cinq sociétés écrans européennes situées à Chypre, en Estonie et en Espagne, selon Global Witness. Ces sociétés sont dirigées par l’homme d’affaires portugais José Veiga, qui fait actuellement l’objet d’une enquête des autorités portugaises pour corruption et blanchiment d’argent. Les sociétés ont été créées à Chypre, sous le nom de Veiga, indique le rapport de Global Witness. Cependant, les actions des sociétés avaient déjà été transférées au fils du président congolais dans le cadre d’une transaction secrète effectuée par un notaire de Brazzaville.

Veiga a également été l’intermédiaire au Congo d’une société brésilienne appelée Asperbras, qui, selon Global Witness, s’est vu attribuer par le gouvernement congolais en 2013 un « faux contrat de travaux publics ».

Crédit photo : globalwitness

Publicité

Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire