togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Comment la Côte d’Ivoire domine les autres pays de l’UEMOA avec le plus gros PIB

Amadou Gon Coulibaly Ne Sera Plus Candidat À La Présidentielle De 2020

À l’heure où la mort du Franc CFA semble plus que jamais proche, il est opportun de faire une analyse de l’activité économique des différents pays qui ont épousé cette monnaie dite coloniale. Le PIB étant le premier indicateur de la santé économique d’un pays, il apparaît comme l’indice idéal pour notre analyse. La zone franc CFA rassemble à ce jour les pays membres de l’UEMOA et ceux de la CEMAC. Le premier groupement l’emporte avec 8 pays membres sur 14 dont la Côte d’Ivoire qui fait office de bon élève sur le plan économique depuis plusieurs années.

Un coup d’œil rapide au PIB total de cette zone fait constater que le pays domine largement le classement. Une situation qui lui vaut d’ailleurs le statut de Pays en Développement au détriment de des 7 autres qui sont des pays moins avancés. En chiffres, le PIB de la Côte d’Ivoire s’elève donc à 49400 Millions de dollars représentant près de la moitié de celui de la zone UEMOA qui était à 121450 Millions en 2019. Le Sénégal qui est son dauphin au classement traine derrière avec une différence de quelques 28000 Millions de dollars.

C’est une sacrée performance pour un pays qui n’a pas du tout été épargné par les crises politiques meurtrières dont la dernière date de 2011. Les autorités du pays ont continué par miser sur l’agriculture avec la production du Cacaco pour lequel la Côte d’Ivoire détient la première place des pays exportateurs au monde. Le pays excelle aussi dans l’exportation du Café mais dans une moindre mesure car elle n’occupe que la 13ème place dans le classement des grands exportateurs mondiaux. Des ressources naturelles dont l’impact sur le PIB est non négligeables ainsi que le rebond du secteur privé.

Avec tout ce potentiel économique, la Côte d’Ivoire paraît pourtant comme un borgne chez les aveugles qui sont les autres membres de l’UEMOA. Le PIB ivoirien comparé à ceux des mastodontes de la CEDEAO comme le Nigéria(397,3 milliards de dollars) et le Ghana(65,5 Milliards de dollars) paraît comme du menu fretin. Cette grande disparité économique est même à ce jour l’un des freins à l’adoption de l’Eco, la nouvelle monnaie annoncée comme unique