Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Climat : Réponse d’Emmanuel Macron à la militante Greta Thunberg
24/09/2019 à 22h19 par La Rédaction

Le président français n'a pas laissé passer la provocation ciblée de Greta Thunberg à l'endroit de la France. Il s'est empressé de lui adressé une réplique sur Europe1. La militante a déposé une plainte pour inaction contre le réchauffement climatique contre la France, l'Allemagne et trois autres pays.

Emmanuel Macron "allume un contre-feu" suite au discours de la militante suédoise pour la cause du climat Greta Thunberg à la tribune de l'ONU rapporte Paris Match. Intervenu sur Europe 1, le chef de l'Etat français a indiqué qu'il n'est pas de l'avis de la jeune militante. Si "les mobilisations (...) sont utiles" Macron ne pense pas que  " le gouvernement français ou le gouvernement allemand, aujourd’hui, soient en train de bloquer (les mesures contre le réchauffement climatique". Dans son allocution, le président poursuit "Quand je vois qu’on va fermer l’ensemble de nos activités charbon, qu’on stoppe l’exploitation d’hydrocarbures, qu’on est en train de bouger, je ne suis pas sûr que ce soit la voie la plus efficace". 

Macron ne dissocie pas, la France et l'Allemagne dans sa réplique. Le journal soutient que cela est compréhensible étant donné que la plainte enregistrée à l'ONU par Greta Thunberg et ses compagnons, s'attaque à cinq pays parmi lesquels la France et l'Allemagne, la Turquie, l'Argentine et le Brésil. Notons que la possibilité de déposition de plainte trouve son fondement juridique dans la Convention des droits de l'Enfant. Une convention non ratifiée par la Chine, les Etats-Unis, la Russie et l'Inde. Et donc, impossible de s'attaquer à ces pays là. 

Le président de la République apprécie néanmoins l'initiative de Greta Thunberg. "Je pense surtout maintenant qu’on a besoin d'une jeunesse qui nous aide à faire pression sur ceux qui bloquent, en se mobilisant, et qui aussi participent à des actions très concrètes. Il y a des tas d’actions citoyennes qui sont utiles" a-t-il souligné. Tout en regrettant " des positions très radicales, de nature à antagoniser nos sociétés". Le Sécrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, pour sa part a consolidé les propos de son président : « Viens Greta, on s'assoit autour de la table et on se retrousse les manches» invité sur France Inter.

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

U outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Le président français n'a pas laissé passer la provocation ciblée de Greta Thunberg à l'endroit de la France. Il s'est empressé de lui adressé une réplique sur Europe1. La militante a déposé une plainte pour inaction contre le réchauffement climatique contre la France, l'Allemagne et trois autres pays.

Emmanuel Macron "allume un contre-feu" suite au discours de la militante suédoise pour la cause du climat Greta Thunberg à la tribune de l'ONU rapporte Paris Match. Intervenu sur Europe 1, le chef de l'Etat français a indiqué qu'il n'est pas de l'avis de la jeune militante. Si "les mobilisations (...) sont utiles" Macron ne pense pas que  " le gouvernement français ou le gouvernement allemand, aujourd’hui, soient en train de bloquer (les mesures contre le réchauffement climatique". Dans son allocution, le président poursuit "Quand je vois qu’on va fermer l’ensemble de nos activités charbon, qu’on stoppe l’exploitation d’hydrocarbures, qu’on est en train de bouger, je ne suis pas sûr que ce soit la voie la plus efficace". 

Macron ne dissocie pas, la France et l'Allemagne dans sa réplique. Le journal soutient que cela est compréhensible étant donné que la plainte enregistrée à l'ONU par Greta Thunberg et ses compagnons, s'attaque à cinq pays parmi lesquels la France et l'Allemagne, la Turquie, l'Argentine et le Brésil. Notons que la possibilité de déposition de plainte trouve son fondement juridique dans la Convention des droits de l'Enfant. Une convention non ratifiée par la Chine, les Etats-Unis, la Russie et l'Inde. Et donc, impossible de s'attaquer à ces pays là. 

Le président de la République apprécie néanmoins l'initiative de Greta Thunberg. "Je pense surtout maintenant qu’on a besoin d'une jeunesse qui nous aide à faire pression sur ceux qui bloquent, en se mobilisant, et qui aussi participent à des actions très concrètes. Il y a des tas d’actions citoyennes qui sont utiles" a-t-il souligné. Tout en regrettant " des positions très radicales, de nature à antagoniser nos sociétés". Le Sécrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, pour sa part a consolidé les propos de son président : « Viens Greta, on s'assoit autour de la table et on se retrousse les manches» invité sur France Inter.

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire