Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Chine/ Coronavirus : les Africains virés de leurs hôtels
09/04/2020 à 09h31 par Tritech Raheem

Chine/ Coronavirus : les Africains virés de leurs hôtels

Chine/ Coronavirus : les Africains virés de leurs hôtels

La Chine n'a pas encore fini avec le Coronavirus. Toujours dans l'élan d'éradiquer totalement le virus, les autorités chinoises ont mis les ressortissants africains dans une situation embarrasante. Les Africains à Gangzhou sont actuellement mis à la porte.

Qu'ils soient venues en Chine pour étudier ou pour faire du commerce, les Africains sont désormais dans une situation pénible. Étudiants, commerçants ou hommes d’affaires, tous sont mis à la porte. Ils sont environ une centaine d’africains à être mis à la rue à Gangzhou dans le sud de la Chine.

Lire aussi : Chine/Coronavirus : Les étudiants africains se sentent négligés par leurs gouvernements

Gangzhou a toujours été la ville d'accueil de bons nombres d'Africains qui sont en déplacement en Chine. La ville est réputée pour accueillir des étudiants, des commerçants et des hommes d’affaires africains. Mais, la peur du Covid-19 a tout boulversé et la ville a perdu son sens d'hospitalité.

Lire aussi : Chine: Le confinement de Wuhan et ses environs va être levé

La situation a tourné au vinaigre pour les Africains qui dénoncent une discrimination. « Ils nous accusent d’avoir le virus » a confié Victor Tobenna, étudiant nigérian. C'est également le cas de l’homme d’affaires Lunde Okulunge Isidore : « ils sont venus chez moi. Ils m'ont dit d'attendre 24 heures pour les résultats mais même après 24 heures, personne ne m'a contacté », a-t-il déclaré.

Pourtant, les autorités chinoises ont entre-temps démenti les rumeurs selon lesquelles le coronavirus se répandrait au sein de la communauté africaine. Toute cette amalgame sous-entend que la pandémie n'a pas encore quitté son premier pays victime.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 492 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Site de petites annonces/ site de vente et d'achat 100% Togo

togopapel Offre d'emploi et concours

La Chine n'a pas encore fini avec le Coronavirus. Toujours dans l'élan d'éradiquer totalement le virus, les autorités chinoises ont mis les ressortissants africains dans une situation embarrasante. Les Africains à Gangzhou sont actuellement mis à la porte.

Qu'ils soient venues en Chine pour étudier ou pour faire du commerce, les Africains sont désormais dans une situation pénible. Étudiants, commerçants ou hommes d’affaires, tous sont mis à la porte. Ils sont environ une centaine d’africains à être mis à la rue à Gangzhou dans le sud de la Chine.

Lire aussi : Chine/Coronavirus : Les étudiants africains se sentent négligés par leurs gouvernements

Gangzhou a toujours été la ville d'accueil de bons nombres d'Africains qui sont en déplacement en Chine. La ville est réputée pour accueillir des étudiants, des commerçants et des hommes d’affaires africains. Mais, la peur du Covid-19 a tout boulversé et la ville a perdu son sens d'hospitalité.

Lire aussi : Chine: Le confinement de Wuhan et ses environs va être levé

La situation a tourné au vinaigre pour les Africains qui dénoncent une discrimination. « Ils nous accusent d’avoir le virus » a confié Victor Tobenna, étudiant nigérian. C'est également le cas de l’homme d’affaires Lunde Okulunge Isidore : « ils sont venus chez moi. Ils m'ont dit d'attendre 24 heures pour les résultats mais même après 24 heures, personne ne m'a contacté », a-t-il déclaré.

Pourtant, les autorités chinoises ont entre-temps démenti les rumeurs selon lesquelles le coronavirus se répandrait au sein de la communauté africaine. Toute cette amalgame sous-entend que la pandémie n'a pas encore quitté son premier pays victime.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 492 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire