Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
CAN 2019/Sénégal-Algérie: Un Guinéen tué le soir de la finale. Que s’est-il réellement passé?
23/07/2019 à 23h54 par La redaction

L’événement tragique s’est déroulé à Rouen le vendredi, 19 juillet, après que l’Algérie ait remporté la finale de la Coupe d’Afrique des Nations 2019. Depuis lors, la colère ne cesse de monter sur la toile pour dénoncer la mort et le supposé silence médiatique autour du décès tragique de ce jeune père, universitaire guinéen qui exerçait à Rouen.

Beaucoup de personnalités politiques, d’extrême-droite notamment, ont ainsi insinué qu’il s’agissait d’un crime raciste étouffé par les médias français, alors que des témoignages, notamment d’un des proches de la victime, décrivent une altercation entre l’universitaire et un supporter algérien l’ayant pris pour un Sénégalais.

Âgé de 31 ans, marié et père d’une fille de 2 ans, le jeune chercheur aurait ainsi été pointé du doigt par son agresseur, à la hauteur d’un arrêt de bus, alors qu’il rentrait chez lui en voiture avec son épouse vers 20H30, soit quelques minutes avant le début de la finale, a raconté à l’AFP Kalil Aissata Kéita, également enseignant chercheur à l’Université de Rouen, lui aussi Guinéen et “ami proche” de la victime.

“L’agresseur les a pointés du doigt et a dit : Vous les sales noirs, on va vous niquer ce soir”, a relaté M. Kéita, précisant que l’agresseur était “de type maghrébin”, sans pour autant avoir la certitude qu’il était de nationalité algérienne. Mamoudou Barry serait alors descendu de sa voiture pour demander des explications à son agresseur qui l’aurait roué de coups en représailles. “C’est au 4e coup qu’il est tombé sur la nuque”, a indiqué M. Kéita, qui a raconté avoir été aussitôt appelé par la femme de la victime. Pris en charge par les secours après avoir été laissé sur place par son agresseur, il a été hospitalisé au CHU de Rouen alors qu’il était déjà dans le coma. Il y est décédé le lendemain.

un suspect interpellé puis hospitalisé

Moins de 72 heures après l’agression mortelle d’un jeune universitaire guinéen près de Rouen, qui a suscité un fort émoi pour son caractère présumé raciste, un homme de nationalité turque, aux antécédents psychiatriques, a été interpellé lundi matin, mais sa garde à vue a été levée pour raison médicale.

Le procureur a confirmé que le suspect avait « déjà été condamné et faisait l’objet d’une mesure décidée par le juge des tutelles ». C’est le signalement d’un proche qui a permis de localiser l’homme « dans un hôtel de Sotteville-lès-Rouen, où les policiers se sont rendus », a-t-on ajouté de source policière. Son état n’étant « pas compatible avec la garde à vue, il va être hospitalisé au Rouvray », l’hôpital psychiatrique du secteur de Rouen, a-t-on encore indiqué.

Selon une source policière, le suspect portait « un maillot du club turc de Galatasaray »

Enseignant-chercheuren France, membre de l’équipe de recherche de Thinking Africa, docteur en Droit de l’Université de Rouen Normandie, Mamoudou Barry avait soutenu une brillante thèse sur “Les politiques fiscales et douanières en matière d’investissements étrangers en Afrique francophone : le cas du secteur des ressources naturelles extractives”, le 27 juin 2019. Ses recherches ont été unanimement saluées par le jury comme une œuvre pionnière dans le domaine.

 

Mamoudou Barry n’avait que 31 ans et est malheureusement décédé de ses blessures le samedi, 20 juillet 2019, à Rouen.

CAN 2019/Sénégal-Algérie: Un Guinéen tué le soir de la finale. Que s'est-il réellement passé?

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 524 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Site de petites annonces/ site de vente et d'achat 100% Togo

togopapel Offre d'emploi et concours

Plus sur Doingbuzz

Actualités du jour sur Doingbuzz: Mercredi le 27Janvier 2021

27/01/2021

Actualités du...

Nous vous proposons un condensé des articles...
Bénin Chef Gang

27/01/2021

Bénin :...

Le gangstérisme se propage petit à petit...
Togo : la Police arrête 09 malfaiteurs (photos)

27/01/2021

Togo :...

La Police Nationale vient d’appréhender un groupe...
Microsoft dépose un brevet pour être en contact avec l'au-delà

27/01/2021

Microsoft dépose...

Microsoft,  l'entreprise de Bill Gates, l'informaticien américain...
qnet

27/01/2021

Tchad :...

Le Marketing de réseau prend de plus...
Togo/ ALERTE : Les soirées de b@ise se multiplient

27/01/2021

Togo/ ALERTE...

Que devient finalement le Togo ? Les soirées...
enseignant et élève

27/01/2021

Un élève...

Nous nous plaignons du comportement de notre...
Togo : Voici ce que dit la Loi sur le proxénétisme et la prostitution

27/01/2021

Togo :...

Si la définition essentielle du travail fait...
Mercato: quelques informations des transferts de ce mercredi 27 janvier 2021

27/01/2021

Mercato: quelques...

  À quelques jours de la fin...
Lomé : après l'amour, il  fuit avec les effets de sa compagne

27/01/2021

Lomé :...

Après avoir satisfaire sa libido, il  fuit...
CHAN 2021: élimination du Togo: Voici le message d'encouragement de la ministre des sports et loisirs

27/01/2021

CHAN 2021:...

  Les éperviers locaux et ses supporters...
CHAN 2021: La Namibie promet rendre la vie difficile à la Zambie ce soir

27/01/2021

CHAN 2021:...

Avec deux défaites et zéro point à...
Bénin : Talon est en deuil

27/01/2021

Bénin :...

Deuil à la présidence du Bénin.  Le...
Togo/Pétrolegate : Gilbert Bawara s’explique

27/01/2021

Togo/Pétrolegate : Gilbert...

Gilbert Bawara est revenu ce dimanche 24...
CHAN 2021: les éperviers locaux sont éliminés

26/01/2021

CHAN 2021:...

    Les locaux togolais sont éliminés...
Sagbohan Danialou

26/01/2021

Sagbohan Danialou...

Sagbohan Danialou n'est plus à présenter. Véritable...
Donald Trump : selon son avocat, une victoire est toujours possible

26/01/2021

Voici les...

Nombreux sont les personnes qui se demandent...
rawlings

26/01/2021

Obsèques de...

Décédé le 12 Novembre 2020, les cérémonies...
Joel Aivo,Reckya Madougou

26/01/2021

Bénin :...

Seul candidat déclaré à la prochaine présidentielle...
CHAN 2021/Togo vs Rwanda: Vincent Mashami « La qualification est à notre portée

26/01/2021

CHAN 2021/Togo...

    Le Togo et Rwanda vont...

L’événement tragique s’est déroulé à Rouen le vendredi, 19 juillet, après que l’Algérie ait remporté la finale de la Coupe d’Afrique des Nations 2019. Depuis lors, la colère ne cesse de monter sur la toile pour dénoncer la mort et le supposé silence médiatique autour du décès tragique de ce jeune père, universitaire guinéen qui exerçait à Rouen.

Beaucoup de personnalités politiques, d’extrême-droite notamment, ont ainsi insinué qu’il s’agissait d’un crime raciste étouffé par les médias français, alors que des témoignages, notamment d’un des proches de la victime, décrivent une altercation entre l’universitaire et un supporter algérien l’ayant pris pour un Sénégalais.

Âgé de 31 ans, marié et père d’une fille de 2 ans, le jeune chercheur aurait ainsi été pointé du doigt par son agresseur, à la hauteur d’un arrêt de bus, alors qu’il rentrait chez lui en voiture avec son épouse vers 20H30, soit quelques minutes avant le début de la finale, a raconté à l’AFP Kalil Aissata Kéita, également enseignant chercheur à l’Université de Rouen, lui aussi Guinéen et “ami proche” de la victime.

“L’agresseur les a pointés du doigt et a dit : Vous les sales noirs, on va vous niquer ce soir”, a relaté M. Kéita, précisant que l’agresseur était “de type maghrébin”, sans pour autant avoir la certitude qu’il était de nationalité algérienne. Mamoudou Barry serait alors descendu de sa voiture pour demander des explications à son agresseur qui l’aurait roué de coups en représailles. “C’est au 4e coup qu’il est tombé sur la nuque”, a indiqué M. Kéita, qui a raconté avoir été aussitôt appelé par la femme de la victime. Pris en charge par les secours après avoir été laissé sur place par son agresseur, il a été hospitalisé au CHU de Rouen alors qu’il était déjà dans le coma. Il y est décédé le lendemain.

un suspect interpellé puis hospitalisé

Moins de 72 heures après l’agression mortelle d’un jeune universitaire guinéen près de Rouen, qui a suscité un fort émoi pour son caractère présumé raciste, un homme de nationalité turque, aux antécédents psychiatriques, a été interpellé lundi matin, mais sa garde à vue a été levée pour raison médicale.

Le procureur a confirmé que le suspect avait « déjà été condamné et faisait l’objet d’une mesure décidée par le juge des tutelles ». C’est le signalement d’un proche qui a permis de localiser l’homme « dans un hôtel de Sotteville-lès-Rouen, où les policiers se sont rendus », a-t-on ajouté de source policière. Son état n’étant « pas compatible avec la garde à vue, il va être hospitalisé au Rouvray », l’hôpital psychiatrique du secteur de Rouen, a-t-on encore indiqué.

Selon une source policière, le suspect portait « un maillot du club turc de Galatasaray »

Enseignant-chercheuren France, membre de l’équipe de recherche de Thinking Africa, docteur en Droit de l’Université de Rouen Normandie, Mamoudou Barry avait soutenu une brillante thèse sur “Les politiques fiscales et douanières en matière d’investissements étrangers en Afrique francophone : le cas du secteur des ressources naturelles extractives”, le 27 juin 2019. Ses recherches ont été unanimement saluées par le jury comme une œuvre pionnière dans le domaine.

 

Mamoudou Barry n’avait que 31 ans et est malheureusement décédé de ses blessures le samedi, 20 juillet 2019, à Rouen.

CAN 2019/Sénégal-Algérie: Un Guinéen tué le soir de la finale. Que s'est-il réellement passé?

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 524 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire