Burkina Faso : arrestation de plusieurs officiers pour tentative de coup d’État

Un lieutenant-colonel a été mis aux arrêts ce 10 janvier. Depuis plusieurs mois, les autorités burkinabè redoutaient que le contexte sécuritaire ne pousse certains officiers à tenter un coup de force.

Selon nos informations, le lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana a été mis aux arrêts par la gendarmerie, ce lundi 10 janvier. Jusqu’ici chef de corps du 12e régiment d’infanterie commando, Emmanuel Zoungrana officiait également en tant que commandant du secteur ouest du groupement des forces de sécurisation du Nord. Dans le passé, il a aussi dirigé le 25e régiment parachutiste commando, basé à Bobo-Dioulasso.

Selon plusieurs sources sécuritaires jointes par nos confrères de Jeune Afrique, le lieutenant-colonel Zoungrana est soupçonné d’avoir fomenté une tentative de putsch. Plusieurs autres militaires auraient été interpellés. « Il n’est pas le seul à avoir été arrêté », a précisé, sous couvert d’anonymat, un haut gradé.

Contacté par JA, le général Barthélemy Aimé Simpore, ministre des Armées, a fait savoir que les autorités « communiqueront bientôt officiellement sur cette question ». La situation sécuritaire, aujourd’hui, très dégradée en est pour quelque chose.

Le Burkina Faso fait face à une grâce crise sécuritaire avec la montée en puissance des groupes jihadistes. Presque chaque semaine, des attaques se font ,occasionnant des morts et des blessés. Jusque-là, le mal persiste.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire