Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Bagarre Booba et Kaaris: Ce que révèlent les avocats des deux parties
02/08/2018 à 08h22 par La redaction

Suite à l’affrontement entre Booba et Kaaris, mercredi 01 Août à l’aéroport d’Orly, les avocats des deux parties ont fait des sorties médiatiques pour défendre leur client respectif. Pour Me Arash Derambarsh qui assure la défense de Kaaris, il explique sur LCI que son client a été victime d’un guet-apens dressé par son rival. En face, l’avocat de Booba soutient l’exact opposé.

D’après Me Yann Le Bras, la faute incombe à Kaaris: « La vidéo est extrêmement claire. Ce sont bien les amis de ce dernier qui auraient attaqué les premiers dans le hall 1 du Terminal Ouest d’Orly. Ce n’est pas un guet-apens mais ça commence à y ressembler. » assure-t-il au micro de France Info.

Mais pour Me Arash Derambarsh, l’avocat de Kaaris, a assuré que son client n’avait « aucune autre volonté, en ce début du mois d’août de faire quoi que ce soit d’autre que de travailler« , expliquant que ce dernier était venu « avec sa propre équipe : ils étaient quatre, plus leur manager, plus le DJ« .

L’avocat s’appuie sur les images où l’on voit Kaaris penché contre la cloison du duty-free, subissant les assauts de Booba et de trois autres hommes : « On voit très bien, sur les images, que chacun des membres de l’équipe de Kaaris […] était en minorité. Systématiquement, trois à quatre personnes contre une personne, et même avec une arme par destination, je pense au parfum. […] Nous l’affirmons, c’était un guet-apens. »

Au regard de ces idées qu’opposent les deux avocats pour défendre leur client respectif, c’est à la justice que reviendra le dernier mot.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 502 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Suite à l’affrontement entre Booba et Kaaris, mercredi 01 Août à l’aéroport d’Orly, les avocats des deux parties ont fait des sorties médiatiques pour défendre leur client respectif. Pour Me Arash Derambarsh qui assure la défense de Kaaris, il explique sur LCI que son client a été victime d’un guet-apens dressé par son rival. En face, l’avocat de Booba soutient l’exact opposé.

D’après Me Yann Le Bras, la faute incombe à Kaaris: « La vidéo est extrêmement claire. Ce sont bien les amis de ce dernier qui auraient attaqué les premiers dans le hall 1 du Terminal Ouest d’Orly. Ce n’est pas un guet-apens mais ça commence à y ressembler. » assure-t-il au micro de France Info.

Mais pour Me Arash Derambarsh, l’avocat de Kaaris, a assuré que son client n’avait « aucune autre volonté, en ce début du mois d’août de faire quoi que ce soit d’autre que de travailler« , expliquant que ce dernier était venu « avec sa propre équipe : ils étaient quatre, plus leur manager, plus le DJ« .

L’avocat s’appuie sur les images où l’on voit Kaaris penché contre la cloison du duty-free, subissant les assauts de Booba et de trois autres hommes : « On voit très bien, sur les images, que chacun des membres de l’équipe de Kaaris […] était en minorité. Systématiquement, trois à quatre personnes contre une personne, et même avec une arme par destination, je pense au parfum. […] Nous l’affirmons, c’était un guet-apens. »

Au regard de ces idées qu’opposent les deux avocats pour défendre leur client respectif, c’est à la justice que reviendra le dernier mot.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 502 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire