Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Attaque de Kafolo : «  le chef de commando est arrêté » selon Hamed Bakayoko
22/06/2020 à 17h16 par Georges Traore

Hamed Bakayoko a donné des précisions sur l’attaque qui a secoué la Côte d’ivoire ces dernières semaines. Les fauteurs de trouble sont poursuivis en ce moment. Le ministre de la défense a annonce ce lundi 22 juin 2020, l’arrestation du chef du commando de l’attaque de Kafolo.

« Le chef du commando qui a mené l’action de Kafolo a été pris hier (Ndlr : 21 juin 2020). Avec les investigations nous irons plus loin. Nous saurons avec qui il était en contact et qui est derrière cette attaque », a révélé le ministre Hamed Bakayoko au nouveau camp d’Akouedo.

Il n’a pas manqué de féliciter l’armée ivoirienne pour la rapidité avec laquelle elle mène des enquêtes de ce genre. « Je suis très fier de la capacité de réaction et d’investigation de nos forces, que ce soit à Grand Bassam, hier et à Kafolo aujourd’hui. Quand quelqu’un touche la Côte d’Ivoire, quand quelqu’un tue un Ivoirien on réagit (…) Il faut nous faire confiance. Tous ceux qui ont fait ça, sont en voie d’arrestation ».

« Il s’agit des gens qui veulent nous désorganiser pour diviser. Comment quelqu’un peut avoir comme objectif de vie de venir tuer et ne pas revendiquer ?. Le minimum de la décence, c’est de respecter les morts. Il ne faut pas toujours essayer de manipuler les choses. Devant un acte terroriste, la nation doit constituer un bloc. Et l’armée doit faire bloc autour des valeurs qui sont la défense et la protection de la République. », a-t-il dit.

Ces attaques ne favorisent  pas l'installation d'un climat de confiance du moment où la Côte d'Ivoire prépare une élection présidentielle en octobre prochain.

 

Lire aussi : Laurent Gbagbo encore au centre d’un challenge malgré lui

 

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 379 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Site de petites annonces/ site de vente et d'achat 100% Togo

togopapel Offre d'emploi et concours

Hamed Bakayoko a donné des précisions sur l’attaque qui a secoué la Côte d’ivoire ces dernières semaines. Les fauteurs de trouble sont poursuivis en ce moment. Le ministre de la défense a annonce ce lundi 22 juin 2020, l’arrestation du chef du commando de l’attaque de Kafolo.

« Le chef du commando qui a mené l’action de Kafolo a été pris hier (Ndlr : 21 juin 2020). Avec les investigations nous irons plus loin. Nous saurons avec qui il était en contact et qui est derrière cette attaque », a révélé le ministre Hamed Bakayoko au nouveau camp d’Akouedo.

Il n’a pas manqué de féliciter l’armée ivoirienne pour la rapidité avec laquelle elle mène des enquêtes de ce genre. « Je suis très fier de la capacité de réaction et d’investigation de nos forces, que ce soit à Grand Bassam, hier et à Kafolo aujourd’hui. Quand quelqu’un touche la Côte d’Ivoire, quand quelqu’un tue un Ivoirien on réagit (…) Il faut nous faire confiance. Tous ceux qui ont fait ça, sont en voie d’arrestation ».

« Il s’agit des gens qui veulent nous désorganiser pour diviser. Comment quelqu’un peut avoir comme objectif de vie de venir tuer et ne pas revendiquer ?. Le minimum de la décence, c’est de respecter les morts. Il ne faut pas toujours essayer de manipuler les choses. Devant un acte terroriste, la nation doit constituer un bloc. Et l’armée doit faire bloc autour des valeurs qui sont la défense et la protection de la République. », a-t-il dit.

Ces attaques ne favorisent  pas l'installation d'un climat de confiance du moment où la Côte d'Ivoire prépare une élection présidentielle en octobre prochain.

 

Lire aussi : Laurent Gbagbo encore au centre d’un challenge malgré lui

 

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 379 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire