« Alpha Condé se prenait pour un demi-dieu »

Pour plusieurs de ses proches collaborateurs, Alpha Condé, après avoir été élu pour un troisième mandat vers la fin de l’année 2020, s’est révélé être un dictateur, au lieu d’un président démocrate. Ces derniers qui ont préféré requérir l’anonymat, n’ont pas hésité à le critiquer et à le découper en charpie, dans les revues du magazine panafricain Jeune Afrique.

À lire aussi :
Le vrai âge de Grand P enfin dévoilé

« Après sa réélection, fin 2020, le chef de l’État s’est pris pour un demi-dieu, décrit un conseiller de l’ancienne équipe gouvernementale. Il a récupéré les attributions du Premier ministre, coupé les budgets des départements ministériels et renforcé en parallèle le budget de la présidence. Depuis le mois de janvier, le pays est bloqué. », A révélé l’un des plus proches collaborateurs de l’ancien président guinéen Alpha Condé, au quotidien politique.

À lire aussi :
Coup d’État en Guinée : ce que l’on sait du putsch qui a renversé Alpha Condé

Une autre source du média en ligne Jeune Afrique, a d’ailleurs traité Alpha Condé d’un président « acariâtre », qui n’écoutait rien ni personne. « On ne pouvait pas travailler, c’était très compliqué… Même pour déplacer un stylo, on avait besoin de l’autorisation du chef », a-t-elle expliqué de façon ironique.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆
Mots clés:,

Laisser votre commentaire