Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Afrique: un média britannique ”met en doute les progrès économiques du Rwanda”
19/08/2019 à 15h22 par La redaction

Depuis 2015, les données de pauvreté du Rwanda sont remis en cause, mais le gouvernement de Kigali et la Banque mondiale continuent de défendre la véracité de leurs calculs.

Une enquête publiée mardi, 13 août dernier, montre comment le quotidien britannique Financial Times a remis en cause le miracle économique régulièrement vanté par les autorités rwandaises

Les deux journalistes de ce quotidien pensent que les statistiques selon lesquelles la pauvreté a été progressivement réduite depuis 2001 sont inexactes: « Les données ont été incorrectement interprétées au moins une fois », ce qui met en doute les progrès économiques du Rwanda et l’intégrité de sa relation avec son plus grand donateur, la Banque mondiale”.

Mais le gouvernement de Kigali et la Banque mondiale continuent de défendre la véracité de leurs calculs. « La performance du Rwanda dans la réduction de la pauvreté est réelle et sans équivoque », insiste Yusuf Murangwa, directeur général du NISR. Il explique aussi que les progrès économiques du pays sont corroborés par d’autres tendances positives : l’inclusion financière, l’expansion des recettes fiscales et les résultats des études démographiques et médicales. « Rien de cela n’aurait été possible si la pauvreté augmentait réellement », poursuit-il.

Par contre les membres de l’opposition dénoncent, eux, des performances économiques biaisées, destinées à faire oublier les pratiques autoritaires de Kigali. « Le gouvernement essaye de faire sa communication pour cacher ce qui se passe réellement dans le pays », dénonce Diane Rwigara, emprisonnée durant douze mois après s’être présentée face à Paul Kagame à l’élection de 2017 : « Quand on arrive ici en tant que visiteur, tout est fait pour vous impressionner, mais la réalité est très bien cachée. »

 

Source: le monde

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Depuis 2015, les données de pauvreté du Rwanda sont remis en cause, mais le gouvernement de Kigali et la Banque mondiale continuent de défendre la véracité de leurs calculs.

Une enquête publiée mardi, 13 août dernier, montre comment le quotidien britannique Financial Times a remis en cause le miracle économique régulièrement vanté par les autorités rwandaises

Les deux journalistes de ce quotidien pensent que les statistiques selon lesquelles la pauvreté a été progressivement réduite depuis 2001 sont inexactes: « Les données ont été incorrectement interprétées au moins une fois », ce qui met en doute les progrès économiques du Rwanda et l’intégrité de sa relation avec son plus grand donateur, la Banque mondiale”.

Mais le gouvernement de Kigali et la Banque mondiale continuent de défendre la véracité de leurs calculs. « La performance du Rwanda dans la réduction de la pauvreté est réelle et sans équivoque », insiste Yusuf Murangwa, directeur général du NISR. Il explique aussi que les progrès économiques du pays sont corroborés par d’autres tendances positives : l’inclusion financière, l’expansion des recettes fiscales et les résultats des études démographiques et médicales. « Rien de cela n’aurait été possible si la pauvreté augmentait réellement », poursuit-il.

Par contre les membres de l’opposition dénoncent, eux, des performances économiques biaisées, destinées à faire oublier les pratiques autoritaires de Kigali. « Le gouvernement essaye de faire sa communication pour cacher ce qui se passe réellement dans le pays », dénonce Diane Rwigara, emprisonnée durant douze mois après s’être présentée face à Paul Kagame à l’élection de 2017 : « Quand on arrive ici en tant que visiteur, tout est fait pour vous impressionner, mais la réalité est très bien cachée. »

 

Source: le monde

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire