Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Afrique du Sud: Un tribunal délivre un mandat d’arrêt contre l’ancien président Jacob Zum
05/02/2020 à 21h35 par La redaction

Un tribunal sud-africain a émis un mandat d’arrêt contre l’ancien président Jacob Zuma qui a été jugé pour 18 chefs d’accusation de fraude, de racket et de blanchiment d’argent concernant un contrat d’armes de 2 milliards de dollars avec la société de défense française Thales en 1999, alors qu’il était l’adjoint du Président du pays.

La juge Dhaya Pillay a émis le mandat d’arrêt après que l’ancien président n’a pas comparu devant le tribunal au motif qu’il avait besoin de soins médicaux. L’avocat de Zuma a présenté à Pillay une note de maladie de ce qu’il a dit être un hôpital militaire, mais la juge a insisté sur le fait qu’il n’y avait pas de numéro médical indiquant si et où le médecin l’avait certifié.

Elle a dit avant d’émettre le mandat d’arrêt;
“Je ne sais même pas si [il] … est médecin. Il n’y a … rien pour étayer qu’il l’est. “

Pillay a conclu que la note était insuffisante pour excuser Zuma de comparaître pour le procès, mais lui a donné jusqu’au 6 mai pour se présenter avant que le mandat ne se déclenche.

Selon certaines informations, Zuma se trouverait à Cuba, son avocat ayant révélé qu’il se trouvait à l’étranger pour recevoir des soins médicaux.

Les accusations contre l’ancien président de l’Afrique du Sud ont été initialement prononcées il y a une dizaine d’années par la National Prosecuting Authority, mais elles ont été annulées peu de temps avant qu’il ne se présente à la présidentielle de 2009.

À la suite des appels et du lobbying des partis d’opposition, le NPA a rétabli les accusations en mars. 2018.

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

U outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Un tribunal sud-africain a émis un mandat d’arrêt contre l’ancien président Jacob Zuma qui a été jugé pour 18 chefs d’accusation de fraude, de racket et de blanchiment d’argent concernant un contrat d’armes de 2 milliards de dollars avec la société de défense française Thales en 1999, alors qu’il était l’adjoint du Président du pays.

La juge Dhaya Pillay a émis le mandat d’arrêt après que l’ancien président n’a pas comparu devant le tribunal au motif qu’il avait besoin de soins médicaux. L’avocat de Zuma a présenté à Pillay une note de maladie de ce qu’il a dit être un hôpital militaire, mais la juge a insisté sur le fait qu’il n’y avait pas de numéro médical indiquant si et où le médecin l’avait certifié.

Elle a dit avant d’émettre le mandat d’arrêt;
“Je ne sais même pas si [il] … est médecin. Il n’y a … rien pour étayer qu’il l’est. “

Pillay a conclu que la note était insuffisante pour excuser Zuma de comparaître pour le procès, mais lui a donné jusqu’au 6 mai pour se présenter avant que le mandat ne se déclenche.

Selon certaines informations, Zuma se trouverait à Cuba, son avocat ayant révélé qu’il se trouvait à l’étranger pour recevoir des soins médicaux.

Les accusations contre l’ancien président de l’Afrique du Sud ont été initialement prononcées il y a une dizaine d’années par la National Prosecuting Authority, mais elles ont été annulées peu de temps avant qu’il ne se présente à la présidentielle de 2009.

À la suite des appels et du lobbying des partis d’opposition, le NPA a rétabli les accusations en mars. 2018.

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire