Actualités Diplomatie

Afghanistan : Washington appelle ses citoyens à quitter « immédiatement » le pays

Afghanistan : Washington Appelle Ses Citoyens À Quitter &Quot;Immédiatement&Quot; Le Pays

Le département d’État indique que tous les citoyens américains doivent quitter « immédiatement » l’Afghanistan alors que les talibans progressent. L’inquiétude de Washington face aux violences dans ce pays, est montée en créneau ces derniers jours.

Une directive publiée samedi par l’ambassade des États-Unis en Afghanistan demande aux citoyens américains de partir « en utilisant les options de vols commerciaux disponibles ». En effet, ils sont « extrêmement limités » dans leur « capacité d’assistance » en raison « des conditions de sécurité et des effectifs réduits ».

La violence en Afghanistan n’a cessé d’augmenter depuis l’annonce du retrait des forces étrangères du pays. L’avis du gouvernement pour l’Afghanistan reste au « niveau 4 : ne pas voyager » en raison de « la criminalité, du terrorisme, des troubles civils, des enlèvements, des conflits armés et du COVID-19″.

À lire aussi :   Laurent Gbagbo a quitté la Côte d'Ivoire pour un autre pays africain

Les forces talibanes continuent de mener de violentes attaques contre les fonctionnaires et les civils afghans, alors que les troupes américaines se retirent du pays. Vendredi 06 août dernier, le groupe militant a pris sa première capitale provinciale et assassiné Dawa Khan Menapal, le chef du Centre gouvernemental d’information et de médias. Il n’a pas fallu longtemps pour que les Talibans s’emparent de leur deuxième capitale provinciale, Sheberghan, dans la province de Jowzjan.

Toutes les troupes américaines devraient avoir quitté l’Afghanistan d’ici le 31 août, une date avancée par rapport au 11 septembre, bien que plus de 95 % d’entre elles aient déjà quitté le pays. Vendredi dernier, dans l’après-midi, le secrétaire de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki, a condamné les talibans pour ces violences.

À lire aussi :   Les Emirats arabes unis suspendent l’entrée des voyageurs de ces trois pays africains

De son côté, l’ambassade des États-Unis à Kaboul a publié un communiqué de presse samedi après-midi, condamnant l’offensive des talibans contre les villes et appelant les militants à accepter un cessez-le-feu et à s’engager dans des négociations de paix.

« Ces actions des talibans visant à imposer par la force leur domination sont inacceptables et contredisent leur prétention à soutenir un règlement négocié dans le cadre du processus de paix de Doha. Elles témoignent d’un mépris total pour le bien-être et les droits des civils et aggraveront la crise humanitaire de ce pays », indique le communiqué.

--
Publicité 3vision-group

Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire