Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Nigeria: Adamu Garba, ancien aspirant à la Présidence poursuit Twitter
21/10/2020 à 10h08 par Tritech Raheem

 

Adamu Garba réclame un milliard de dollars auprès de Twitter et son fondateur, Jack Dorsey. Cet ancien aspirant à la Présidence nigériane a traîné le réseau social devant la justice pour son rôle dans la manifestation #EndSARS qui a causé d'importants dégâts dans tout le pays.

 

Le PDG de Twitter, Jack Dorsey a été intenté d'un procès d'un milliard de dollars devant la Haute Cour fédérale d'Abuja par Adamu Garba. Cet ancien candidat à la présidentielle nigériane poursuit la plateforme de microblogging en raison de son rôle dans les manifestations #EndSARS. Des mouvements qui ont conduit à la violence partout au Nigeria. Ces manifestations ont entraîné la destruction de propriétés et la perte de vies.

Lire aussi : Twitter supprime la publication d’un conseiller de Trump sur les masques de protection

A travers une série de tweets en date de ce mardi 20 octobre, Adamu Garba révèle que Jack Dorsey avait été accusé de soutenir activement le financement des manifestations #EndSARS. Le président de la République fédérale du Nigeria, le procureur général de la Fédération, le conseiller à la sécurité nationale, l'inspecteur général de la police, le directeur général du département des services de l'État, le commandant du corps de sécurité et de défense civile du Nigeria et la commission des communications du Nigeria, font également partie du procès.

 

Adama Garba demande à Jack Dorsey et à Twitter de lui verser "conjointement la somme de 1 milliard de dollars à titre de dommages et intérêts". « Voici votre motion de notification, une amende d'un milliard de dollars en faveur de la République fédérale du Nigeria comme compensation pour les pertes de vies, de propriétés et de commodités, en raison de votre soutien actif au financement des manifestations #EndSARS après que le gouvernement se soit occupé des questions », a tweeté Garba?

Lire aussi : Brutalité policière au Nigeria : Tiwa Savage envoie un message fort à Beyonce (vidéo)

Selon l'ancien aspirant à la Présidence, Dorsey a "utilisé sa plateforme pour lancer une protestation qui s'est maintenant transformée en un effondrement de l'ordre public au Nigeria"". « Vous devriez publier des excuses publiques au gouvernement et au peuple nigérians pour avoir violé notre souveraineté en matière de paix et de sécurité », a-t-il soutenu.

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

 

Adamu Garba réclame un milliard de dollars auprès de Twitter et son fondateur, Jack Dorsey. Cet ancien aspirant à la Présidence nigériane a traîné le réseau social devant la justice pour son rôle dans la manifestation #EndSARS qui a causé d'importants dégâts dans tout le pays.

 

Le PDG de Twitter, Jack Dorsey a été intenté d'un procès d'un milliard de dollars devant la Haute Cour fédérale d'Abuja par Adamu Garba. Cet ancien candidat à la présidentielle nigériane poursuit la plateforme de microblogging en raison de son rôle dans les manifestations #EndSARS. Des mouvements qui ont conduit à la violence partout au Nigeria. Ces manifestations ont entraîné la destruction de propriétés et la perte de vies.

Lire aussi : Twitter supprime la publication d’un conseiller de Trump sur les masques de protection

A travers une série de tweets en date de ce mardi 20 octobre, Adamu Garba révèle que Jack Dorsey avait été accusé de soutenir activement le financement des manifestations #EndSARS. Le président de la République fédérale du Nigeria, le procureur général de la Fédération, le conseiller à la sécurité nationale, l'inspecteur général de la police, le directeur général du département des services de l'État, le commandant du corps de sécurité et de défense civile du Nigeria et la commission des communications du Nigeria, font également partie du procès.

 

Adama Garba demande à Jack Dorsey et à Twitter de lui verser "conjointement la somme de 1 milliard de dollars à titre de dommages et intérêts". « Voici votre motion de notification, une amende d'un milliard de dollars en faveur de la République fédérale du Nigeria comme compensation pour les pertes de vies, de propriétés et de commodités, en raison de votre soutien actif au financement des manifestations #EndSARS après que le gouvernement se soit occupé des questions », a tweeté Garba?

Lire aussi : Brutalité policière au Nigeria : Tiwa Savage envoie un message fort à Beyonce (vidéo)

Selon l'ancien aspirant à la Présidence, Dorsey a "utilisé sa plateforme pour lancer une protestation qui s'est maintenant transformée en un effondrement de l'ordre public au Nigeria"". « Vous devriez publier des excuses publiques au gouvernement et au peuple nigérians pour avoir violé notre souveraineté en matière de paix et de sécurité », a-t-il soutenu.

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire