Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Voici comment Akim Laacher, l’espion d’Hamed Bakayoko a piégé Soro dans l’affaire de l’enregistrement
03/02/2020 à 10h19 par La redaction

Selon Kader Diarrassouba, Akim Laacher, lauréat du concours jeune talent politique français, aurait joué l’espion pour le compte Hamed Bakayoko contre Soro.
En mars 2015, Abidjan.net accorde une lucarne à un jeune homme de 27 ans. Charismatique, c’est un euphémisme pour le décrire. Il a de la présence. Un timbre vocal qui cache sa jeunesse. Il a de l’assurance au bout de la langue. Le ton posé, on peut voir que ses canines sont déjà aiguisées. Il a faim. Pas la faim qui tenaille l’estomac. La faim du jeune premier politique qui veut se faire une place, qui veut compter.

Présent en Côte d’Ivoire dans le cadre des quatrièmes assises de la jeunesse ivoirienne, Akim Laacher, Lauréat du concours « jeune talent politique français 2012 », est davantage séduit par Hamed Bakayoko qui lors de cette cérémonie s’est fort bien fait remarquer en offrant des emplois à la criée

Le jeune loup, propriétaire d’un cabinet de lobbying et de relations publiques qui « veut créer des ponts d’échanges entre la France et l’Afrique et notamment Abidjan, capitale régionale de l’Afrique de l’ouest », a le beau discours surtout quand il parle de « transition générationelle ». Invité par la présidence de la République, Akim Laacher avoue avoir une « appétence particulière pour la Côte d’Ivoire au regard des relations tissées avec certaines personnalités. » Cette appétence cache en effet un appétit vorace !

 

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

Il est de plus en plus présent à Abidjan et se lie d’amitié solide avec le « Golden boy ». Disons le clairement, Akim se coltine Hamed qui lui confie des missions de plus en plus secrètes. L’une d’entre elles, rentrer dans le giron de Guillaume Soro pour lui tirer les vers du nez tout en l’appâtant avec « la rhétorique du soutien de la France en cas de déstabilisation du régime Ouattara. » Le jeune loup aux dents acérées pour mener à bien cette mission d’espionnage a des exigences pécuniaires qui s’élèvent à 200.000.000 de franc CFA garantis par Alassane Ouattara himself.

À la première rencontre au domicile insulaire de Guillaume Soro à Marcory, il est accompagné par un diplomate ivoirien et un journaliste qui font l’entregent. Soupçonneux sur le jeune homme, Guillaume Soro et ses amis ne sont pas surpris quand ce dernier demande un aparté de manière fort insistante. Il ne veut pas parler devant le diplomate et le journaliste car les informations en sa possession, d’ordre vital, mérite que le PAN en prenne la mesure tout seul. Ce jeu s’appelle « prêcher le faux pour avoir le vrai ».

En effet, Akim Laacher met en garde Guillaume Soro contre les manœuvres du pouvoir d’Abidjan qui veut en finir avec lui par tous les moyens. J’ai dit « prêcher le faux pour avoir le vrai » ? Entendez plutôt prêcher le vrai pour avoir le vrai. Il est effectivement mis en mission contre Guillaume Soro qui très averti et fatigué des chevaux de Troie réguliers qu’il reçoit va baratiner avec lui. Il n’aura aucune information et les enregistrements qu’il venait d’effectuer tournaient autour de sujets de petite importance. Akim Laacher en réalité veut se remplir les poches dans sa stratégie, manger à tous les râteliers.

Les deux premières rencontres n’ayant rien donné, toujours en présence des témoins sus-indiqués, il va cette fois-ci flairer leur absence pour joindre Guillaume Soro qui se trouve à Krinjabo le 17 Février 2018 dans le cadre de la 3ème édition de la crush Party. Dans cette ville historique qui a accueilli Michael Jackson en 1992, Akim Laacher effectue le déplacement pour maintenant mener à bien sa mission ; repartir avec un enregistrement compromettant qui pourrait être utilisé contre Guillaume Soro pour le contraindre à renoncer à son ambition présidentielle qui se précise ou à le forcer à adhérer au RHDP, lui qui avait été nommé au forceps vice-président du RDR le 21 novembre 2017. Au forceps ai-je indiqué ? Par contrainte même !

Épuisé par l’environnent de méfiance et les combats inélégants au sein de la case dont les dirigeants avaient avec d’anciens cadres des Forces Nouvelles décidé de lui glisser des peaux de banane en recrutant des cyber-activistes pour l’attaquer de façon frontale en le faisant passer pour un « opportuniste » qui a profité du combat des Forces Nouvelles, Guillaume Soro avait indiqué à Birahima Ouattara « photocopie » qu’il souhaitait être uniquement le conseiller du Président du Parti, Ouattara lui-même. Position logique puisqu’il avait été nommé Président du Conseil Politique pour la campagne présidentielle de 2015.

Photocopie va lui rétorquer qu’il est « nommé vice-président et puis c’est tout ». C’était au même domicile de Marcory où les tons s’étaient chauffés quelque peu. Guillaume Soro accepte ce poste malgré lui surtout pour éviter un énorme piège. En effet, la guerre froide entre Ouattara et Soro bat son plein. Absent du congres de septembre, Alassane Ouattara et la direction du RDR lui tendent une attrapoire ; le 5ème sommet UA-UE se tenant à Abidjan la semaine suivante, les 29 et 30 novembre 2017, sommet menacé d’être délocalisé à Addis-Abeba à cause de la sécurité précaire dans le pays et les menaces terroristes, Alassane Ouattara voulait donc faire porter le chapeau de cette probable délocalisation à Guillaume Soro devant les Chefs d’Etat africains et européens en le faisant passer pour le trouble-fête. Le PAN qui a flairé le traquenard s’est soumis comme décrit par Pascal dans le roseau pensant.

Ouattara dans son discours, qui a rendu la stabilité du pays inhérente à sa personne, ses obligés disent « si le RHDP perd le pouvoir c’est la guerre », ça aurait été du pain béni trouvé pour clouer Soro au pilori s’il refusait ce poste non-opérationnel de vice-président du RDR. Dans les coulisses, il se disait qu’un départ de Soro à cette période allait créer des troubles. A ce propos, vous remarquerez que l’une des rares fois où Soro a participé à un bureau politique réputé être secret à la rue Lepic, il a été enregistré et la bande partagée sur les réseaux sociaux.

Revenons à Akim Laacher qui présent à Krinjabo, a enfin son enregistrement. Profitant d’un soirée paisible en compagnie de Guillaume Soro après la crush party, il exécute son plan. Dans son talk-show, Il informe Soro qu’il le « bonjour de De Villepin qui est au Qatar » et « qu’au quai d’Orsay, ce sont tous ses petits qui y sont » et qu’ils sont prêts « à renverser le régime d’abidjan. Ils ont seulement besoin « d’un homme fort qui sera financé à la hauteur de ses besoins ». Dès l’évocation de la question du coup d’Etat, Guillaume, très habile, va plutôt corser ses critiques sur la gestion du pouvoir. Il est dur à souhait avec Ouattara tout en contournant soigneusement l’affaire du coup. Il finit par donner rendez-vous à Akim à Abidjan. C’était se débarrasser de lui non sans informer le diplomate et le journaliste de son intention de ne plus le revoir. Guillaume dira même à ses deux amis : « c’est un espion encore envoyé par Ouattara ».

Akim file remettre la bande à Hamed Bakayoko espérant ainsi rentrer en possession de la somme promise en cas de mission accomplie. Seulement, sur la bande, ça n’est pas ce qu’espérait Hambak. On y entend Guillaume Soro certes mais il est très critique contre le pouvoir et dénigre vertement la mauvaise gestion des deniers publics.
Akim l’espion qui espérait avoir tout son fric se voit proposer 50.000.000 qu’il jettera littéralement aux pieds de Hamed Bakayoko qui s’indigne de l’échec de la mission. Akim menace de tout révéler s’il ne rentrait pas en possession de son dû.

Après une discussion au vitriol avec le Ministre d’Etat, il réussit quand à empocher 150.000.000 de francs CFA avant de soutenir mordicus pouvoir mener à bien la deuxième phase de sa mission ; assassiner Guillaume Soro avec du cyanure ou avec un poisson neurotoxique, une version inférieure au VX qui consume à petit feu dont seule l’atropine, un antispasmodique peut en bloquer les effets. Ce jeune loup aux dents trop trop longues n’aura plus l’occasion de s’approcher de Soro, ni de l’avoir au téléphone, si ce n’est pour venir plus tard aux aveux. Retenez bien, aux aveux !

Son mariage avec la fille de Dominique de Villepin n’aura plus lieu. Les de Villepin ayant eut vent de son entreprise funeste, son acte a été considéré comme une autre trahison. Depuis lors, il avait disparu des écrans-radars, changeant ses numéros de téléphone. L’ex jeune UMP, Akim Laacher s’est reconverti dans le pétrole au Congo Brazza depuis la mi 2019.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 496 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Selon Kader Diarrassouba, Akim Laacher, lauréat du concours jeune talent politique français, aurait joué l’espion pour le compte Hamed Bakayoko contre Soro.
En mars 2015, Abidjan.net accorde une lucarne à un jeune homme de 27 ans. Charismatique, c’est un euphémisme pour le décrire. Il a de la présence. Un timbre vocal qui cache sa jeunesse. Il a de l’assurance au bout de la langue. Le ton posé, on peut voir que ses canines sont déjà aiguisées. Il a faim. Pas la faim qui tenaille l’estomac. La faim du jeune premier politique qui veut se faire une place, qui veut compter.

Présent en Côte d’Ivoire dans le cadre des quatrièmes assises de la jeunesse ivoirienne, Akim Laacher, Lauréat du concours « jeune talent politique français 2012 », est davantage séduit par Hamed Bakayoko qui lors de cette cérémonie s’est fort bien fait remarquer en offrant des emplois à la criée

Le jeune loup, propriétaire d’un cabinet de lobbying et de relations publiques qui « veut créer des ponts d’échanges entre la France et l’Afrique et notamment Abidjan, capitale régionale de l’Afrique de l’ouest », a le beau discours surtout quand il parle de « transition générationelle ». Invité par la présidence de la République, Akim Laacher avoue avoir une « appétence particulière pour la Côte d’Ivoire au regard des relations tissées avec certaines personnalités. » Cette appétence cache en effet un appétit vorace !

 

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

Il est de plus en plus présent à Abidjan et se lie d’amitié solide avec le « Golden boy ». Disons le clairement, Akim se coltine Hamed qui lui confie des missions de plus en plus secrètes. L’une d’entre elles, rentrer dans le giron de Guillaume Soro pour lui tirer les vers du nez tout en l’appâtant avec « la rhétorique du soutien de la France en cas de déstabilisation du régime Ouattara. » Le jeune loup aux dents acérées pour mener à bien cette mission d’espionnage a des exigences pécuniaires qui s’élèvent à 200.000.000 de franc CFA garantis par Alassane Ouattara himself.

À la première rencontre au domicile insulaire de Guillaume Soro à Marcory, il est accompagné par un diplomate ivoirien et un journaliste qui font l’entregent. Soupçonneux sur le jeune homme, Guillaume Soro et ses amis ne sont pas surpris quand ce dernier demande un aparté de manière fort insistante. Il ne veut pas parler devant le diplomate et le journaliste car les informations en sa possession, d’ordre vital, mérite que le PAN en prenne la mesure tout seul. Ce jeu s’appelle « prêcher le faux pour avoir le vrai ».

En effet, Akim Laacher met en garde Guillaume Soro contre les manœuvres du pouvoir d’Abidjan qui veut en finir avec lui par tous les moyens. J’ai dit « prêcher le faux pour avoir le vrai » ? Entendez plutôt prêcher le vrai pour avoir le vrai. Il est effectivement mis en mission contre Guillaume Soro qui très averti et fatigué des chevaux de Troie réguliers qu’il reçoit va baratiner avec lui. Il n’aura aucune information et les enregistrements qu’il venait d’effectuer tournaient autour de sujets de petite importance. Akim Laacher en réalité veut se remplir les poches dans sa stratégie, manger à tous les râteliers.

Les deux premières rencontres n’ayant rien donné, toujours en présence des témoins sus-indiqués, il va cette fois-ci flairer leur absence pour joindre Guillaume Soro qui se trouve à Krinjabo le 17 Février 2018 dans le cadre de la 3ème édition de la crush Party. Dans cette ville historique qui a accueilli Michael Jackson en 1992, Akim Laacher effectue le déplacement pour maintenant mener à bien sa mission ; repartir avec un enregistrement compromettant qui pourrait être utilisé contre Guillaume Soro pour le contraindre à renoncer à son ambition présidentielle qui se précise ou à le forcer à adhérer au RHDP, lui qui avait été nommé au forceps vice-président du RDR le 21 novembre 2017. Au forceps ai-je indiqué ? Par contrainte même !

Épuisé par l’environnent de méfiance et les combats inélégants au sein de la case dont les dirigeants avaient avec d’anciens cadres des Forces Nouvelles décidé de lui glisser des peaux de banane en recrutant des cyber-activistes pour l’attaquer de façon frontale en le faisant passer pour un « opportuniste » qui a profité du combat des Forces Nouvelles, Guillaume Soro avait indiqué à Birahima Ouattara « photocopie » qu’il souhaitait être uniquement le conseiller du Président du Parti, Ouattara lui-même. Position logique puisqu’il avait été nommé Président du Conseil Politique pour la campagne présidentielle de 2015.

Photocopie va lui rétorquer qu’il est « nommé vice-président et puis c’est tout ». C’était au même domicile de Marcory où les tons s’étaient chauffés quelque peu. Guillaume Soro accepte ce poste malgré lui surtout pour éviter un énorme piège. En effet, la guerre froide entre Ouattara et Soro bat son plein. Absent du congres de septembre, Alassane Ouattara et la direction du RDR lui tendent une attrapoire ; le 5ème sommet UA-UE se tenant à Abidjan la semaine suivante, les 29 et 30 novembre 2017, sommet menacé d’être délocalisé à Addis-Abeba à cause de la sécurité précaire dans le pays et les menaces terroristes, Alassane Ouattara voulait donc faire porter le chapeau de cette probable délocalisation à Guillaume Soro devant les Chefs d’Etat africains et européens en le faisant passer pour le trouble-fête. Le PAN qui a flairé le traquenard s’est soumis comme décrit par Pascal dans le roseau pensant.

Ouattara dans son discours, qui a rendu la stabilité du pays inhérente à sa personne, ses obligés disent « si le RHDP perd le pouvoir c’est la guerre », ça aurait été du pain béni trouvé pour clouer Soro au pilori s’il refusait ce poste non-opérationnel de vice-président du RDR. Dans les coulisses, il se disait qu’un départ de Soro à cette période allait créer des troubles. A ce propos, vous remarquerez que l’une des rares fois où Soro a participé à un bureau politique réputé être secret à la rue Lepic, il a été enregistré et la bande partagée sur les réseaux sociaux.

Revenons à Akim Laacher qui présent à Krinjabo, a enfin son enregistrement. Profitant d’un soirée paisible en compagnie de Guillaume Soro après la crush party, il exécute son plan. Dans son talk-show, Il informe Soro qu’il le « bonjour de De Villepin qui est au Qatar » et « qu’au quai d’Orsay, ce sont tous ses petits qui y sont » et qu’ils sont prêts « à renverser le régime d’abidjan. Ils ont seulement besoin « d’un homme fort qui sera financé à la hauteur de ses besoins ». Dès l’évocation de la question du coup d’Etat, Guillaume, très habile, va plutôt corser ses critiques sur la gestion du pouvoir. Il est dur à souhait avec Ouattara tout en contournant soigneusement l’affaire du coup. Il finit par donner rendez-vous à Akim à Abidjan. C’était se débarrasser de lui non sans informer le diplomate et le journaliste de son intention de ne plus le revoir. Guillaume dira même à ses deux amis : « c’est un espion encore envoyé par Ouattara ».

Akim file remettre la bande à Hamed Bakayoko espérant ainsi rentrer en possession de la somme promise en cas de mission accomplie. Seulement, sur la bande, ça n’est pas ce qu’espérait Hambak. On y entend Guillaume Soro certes mais il est très critique contre le pouvoir et dénigre vertement la mauvaise gestion des deniers publics.
Akim l’espion qui espérait avoir tout son fric se voit proposer 50.000.000 qu’il jettera littéralement aux pieds de Hamed Bakayoko qui s’indigne de l’échec de la mission. Akim menace de tout révéler s’il ne rentrait pas en possession de son dû.

Après une discussion au vitriol avec le Ministre d’Etat, il réussit quand à empocher 150.000.000 de francs CFA avant de soutenir mordicus pouvoir mener à bien la deuxième phase de sa mission ; assassiner Guillaume Soro avec du cyanure ou avec un poisson neurotoxique, une version inférieure au VX qui consume à petit feu dont seule l’atropine, un antispasmodique peut en bloquer les effets. Ce jeune loup aux dents trop trop longues n’aura plus l’occasion de s’approcher de Soro, ni de l’avoir au téléphone, si ce n’est pour venir plus tard aux aveux. Retenez bien, aux aveux !

Son mariage avec la fille de Dominique de Villepin n’aura plus lieu. Les de Villepin ayant eut vent de son entreprise funeste, son acte a été considéré comme une autre trahison. Depuis lors, il avait disparu des écrans-radars, changeant ses numéros de téléphone. L’ex jeune UMP, Akim Laacher s’est reconverti dans le pétrole au Congo Brazza depuis la mi 2019.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 496 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire