...

Vivatech : vers une union entre les startups africaines et la diaspora


Video player

Après une année de coupure due à la pandémie de covid-19, Vivatech est revenu en force à Paris. Lors de cette grande réunion tech, le Coordonnateur du Conseil présidentiel pour l’Afrique, venu à la rencontre des start-ups les plus innovantes du continent qui étaient à cet échange, a présenté l’objectif du “Pass Africa”. Celui de jeter le jalon entre la jeunesse africaine qui entreprend et sa Diaspora.

Pour Wilfried Lauriano Do Rego, le transfert d’expériences et de connaissances est essentiel afin d’accélérer le processus de transformation du Continent. De ce fait naît l’idée de faire la jonction entre deux initiatives. D’une part, le Pass Africa qui accompagne les gens de la diaspora et d’autre part les initiatives que les pays mettent en place pour accompagner cette diaspora.
D’ailleurs, pour l’évènement qui a réussi à s’imposer comme le grand rendez-vous de la Tech en France, des start-ups africaines ont fait le déplacement jusqu’à Paris, Porte de Versailles. Parmi elles, une délégation venue de République Démocratique du Congo, accompagnée par le ministre des Postes, des Télécommunications et des Technologies de l’Information et de la Communication. Pour Augustin Kibassa Maliba, Le Ministre Congolais des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (PTNTIC), les start-ups congolaises sont à la pointe de l’innovation en Afrique.
« Il n’y a pas de doute, il y a du génie chez nous au Congo. Mais en vrai, nous avons besoin d’un encadrement. Il faudrait que nos jeunes puissent être à la pointe de ce qui s’invente ailleurs. Il y a un souci réel de formation et au-delà de tout, nous avons aussi des problèmes d’équipement. Ça, c’est une réalité. Et je crois que l’initiative pourrait justement permettre à nos jeunes non seulement de bénéficier d’une formation, mais aussi, pourquoi pas, d’un financement qui leur permettrait justement d’éclore de la meilleure manière qui soit » : a t-il déclaré.
Un avis qu’a partagé Meshia Cédric Oveneke, cofondateur de Fit For Purpose , une start-up spécialisée dans la reconnaissance faciale grâce à l’Intelligence Artificielle.
« Concernant l’aspect technique on a beaucoup d’expérience donc c’est quelque chose que l’on sait faire assez facilement. Cette démo a été créée par nos ingénieurs en dix jours, donc techniquement, tout est en ordre. Maintenant, pour nous, en tant qu’entreprise éco-système, d’un point de vue financier, bien sûr pour se déployer, il y a quand même plus de 100 millions d’habitants en RDC, il nous faudra avoir un soutien du privé ou du public. Ce sont les défis que nous devons essayer de surmonter pour implémenter cette solution ».

👉Rejoindre groupe d'actualités sur Whatsapp

En somme, la réunion Vivatech a duré quatre jours et a rassemblé les leaders de l’écosystème de l’innovation du monde entier. Il s’agissait du premier grand événement depuis plus d’un an qui s’est tenu en France. Plus de 5000 visiteurs au total ont arpenté, à la découverte des dernières innovations, les stands du Parc des expositions.

→ A LIRE AUSSI : Covid-19 en Afrique : Robots, Respire-19, E-Pass… Focus sur ces innovations technologiques

--

Coupe du Monde 2022: Quel est le pays qui remportera la coupe ?

Consulter son résultat

Chargement ... Chargement ...
Hey toi 👋 Partage ce contenu 👉

Laisser votre commentaire