Variant Omicron : Les Etats-Unis « reconnectent » l’Afrique Australe

- Variant Omicron : Les Etats-Unis « reconnectent » l’Afrique Australe

En raison de l’émergence du variant Omicron, les États-Unis ont annulé une décision présidentielle interdisant les voyages en provenance de huit pays africains.

L’émergence d’un nouveau variant du coronavirus a incité l’Organisation mondiale de la santé à tirer la sonnette d’alarme, exprimant ses inquiétudes face à l’inconnu.

Les États-Unis d’Amérique ont pris acte de cet avertissement et ont décidé de fermer leur passage avec les pays d’Afrique australe.

Par exemple, des restrictions ont été imposées à l’Afrique du Sud, au Botswana, à l’Eswatini, au Lesotho, au Malawi, au Mozambique, à la Namibie et au Zimbabwe.

Mardi 28 décembre, le président américain Joe Biden a révoqué la décision présidentielle prise en novembre de l’année dernière, fermant les portes aux touristes de huit pays africains.

Dans un communiqué publié le mardi 28 décembre 2021, la Maison Blanche a déclaré que « les restrictions de voyage imposées par cette décision ne sont plus nécessaires pour protéger la santé publique ».

Joe Biden a pris cette décision sur les conseils du Centre de prévention et de contrôle des maladies infectieuses.

Par conséquent, au 31 décembre, Afrique du Sud, le Botswana, l’Eswatini, le Lesotho, le Malawi, le Mozambique, la Namibie et le Zimbabwe voient les restrictions.

Cependant, les États-Unis exigent que les passagers aériens internationaux de tous les pays présentent un résultat négatif avant d’embarquer dans le pays de l’Oncle Sam.

Selon le dernier rapport du Centre de prévention et de contrôle des maladies infectieuses, le variant Omicron représente 59 % des nouveaux cas de coronavirus aux États-Unis, dont le premier est apparu en Californie et existe dans 50 États américains.

[newsletter_form]

Laisser votre commentaire