Le pouvoir de l'information à votre portée sur doingbuzz.com
Penola lawson: La jeune femme se rend compte de sa grossesse lors de l’accouchement
07/12/2019 à 10h23 par La redaction

Cela n'arrive pas tous les jours. Mais le phénomène existe bel et bien. Une Youtubeuse togolaise penola lawson a souffert de ce que les spécialistes appellent par déni de grossesse.

Durant des mois, elle vaquait librement à ses activités. C'est cette semaine qu'elle a ressenti un malaise au dos et de douloureux maux de ventre. A l'hôpital, elle se rend à l'évidence qu'il est l'heure pour elle de donner naissance à un enfant. Après la douleur, les cris et autres , elle a fini par mettre au monde son enfant.

Déception. Elle n'en a jamais voulu. Bref, elle s'est dite que ce n'est pas la peine de faire des enfants. Aussi terrible que cela puisse paraître, elle est obligée d'accepter la réalité même si elle parle de "truc de dingue" totalement incroyable.

La jeune dame, moins de la trentaine sans doute, le dit à qui veut l'entendre, qu'elle ne veut pas de cet enfant car ne se sentant pas apte à en avoir . Et pourtant, elle prend du plaisir lors des rapports s€xuels avec son copain. Elle a peut-être oublié que ces relations intimes peuvent déboucher sur des grossesses en des maladies.

Le déni de grossesse désigne le fait d’être enceinte sans en avoir conscience . Le corps ne présente aucun des signes habituels de la grossesse. En l'absence de ces signes, la femme et son entourage, ignorent la grossesse. Les spécialistes appellent cette situation « la contagion » du déni de grossesse.

On distingue 2 types de dénis de grossesse. Le premier est un déni de grossesse partiel où tout est découvert après le premier trimestre. Le second, plutôt total se découvre à l'accouchement. C'est ce dernier qui correspond au cas de la Togolaise.

Pauline Minjollet, docteur en psychologie, spécialisée en périnatalité et exerçant à la maternité Antoine Béclère de Clamart en dit ceci :  « Le déni de grossesse concerne toutes les femmes, quel que soit le milieu ou l’âge. Il ne concerne pas seulement les jeunes filles. Une femme ayant déjà eu des enfants peut très bien faire un déni de grossesse pour le troisième ou quatrième enfant ».

Selon les statistiques disponibles, en France, le phénomène touche jusqu’à 3 naissances sur 1000 chaque année .

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 71 890 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Cela n'arrive pas tous les jours. Mais le phénomène existe bel et bien. Une Youtubeuse togolaise penola lawson a souffert de ce que les spécialistes appellent par déni de grossesse.

Durant des mois, elle vaquait librement à ses activités. C'est cette semaine qu'elle a ressenti un malaise au dos et de douloureux maux de ventre. A l'hôpital, elle se rend à l'évidence qu'il est l'heure pour elle de donner naissance à un enfant. Après la douleur, les cris et autres , elle a fini par mettre au monde son enfant.

Déception. Elle n'en a jamais voulu. Bref, elle s'est dite que ce n'est pas la peine de faire des enfants. Aussi terrible que cela puisse paraître, elle est obligée d'accepter la réalité même si elle parle de "truc de dingue" totalement incroyable.

La jeune dame, moins de la trentaine sans doute, le dit à qui veut l'entendre, qu'elle ne veut pas de cet enfant car ne se sentant pas apte à en avoir . Et pourtant, elle prend du plaisir lors des rapports s€xuels avec son copain. Elle a peut-être oublié que ces relations intimes peuvent déboucher sur des grossesses en des maladies.

Le déni de grossesse désigne le fait d’être enceinte sans en avoir conscience . Le corps ne présente aucun des signes habituels de la grossesse. En l'absence de ces signes, la femme et son entourage, ignorent la grossesse. Les spécialistes appellent cette situation « la contagion » du déni de grossesse.

On distingue 2 types de dénis de grossesse. Le premier est un déni de grossesse partiel où tout est découvert après le premier trimestre. Le second, plutôt total se découvre à l'accouchement. C'est ce dernier qui correspond au cas de la Togolaise.

Pauline Minjollet, docteur en psychologie, spécialisée en périnatalité et exerçant à la maternité Antoine Béclère de Clamart en dit ceci :  « Le déni de grossesse concerne toutes les femmes, quel que soit le milieu ou l’âge. Il ne concerne pas seulement les jeunes filles. Une femme ayant déjà eu des enfants peut très bien faire un déni de grossesse pour le troisième ou quatrième enfant ».

Selon les statistiques disponibles, en France, le phénomène touche jusqu’à 3 naissances sur 1000 chaque année .

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 71 890 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :