UN COUP DE FREIN ABRUPT À LA CROISSANCE RAPIDE D’ORAGROUP

Malgré des performances solides en Côte d’Ivoire, le groupe panafricain, affecté par la crise du Covid-19, affiche une rentabilité en net recul.

Après des années de croissance forte et régulière, Oragroup marque un coup d’arrêt. Au premier trimestre 2020, son résultat net a chuté de 84 % à 643 millions de F CFA (près de 1 million d’euros), contre 4 milliards un an plus tôt. Depuis 2015, son bénéfice a augmenté en moyenne d’un tiers à 50 % par an pour atteindre 18,3 milliards de F CFA en 2019*.

Mais ce rythme de croissance a connu un brusque ralentissement depuis le début de l’année. Durant les trois premiers mois de l’année, le PNB du groupe dirigé depuis un an par Ferdinand Ngon Kemoum a stagné à 37,4 milliards de F CFA (+1,5 %), tandis que le bénéfice avant impôts et le résultat net reculaient respectivement de deux tiers et de plus de 80 %. Une baisse des activités due à « la contraction des marges sur les opérations de change dans la zone Cemac et Uemoa. Cette performance du PNB a entraîné une dégradation du coefficient.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire