Un ancien espion nord-coréen fait une terrible révélation sur Kim Jong Un

 

En Corée du Nord, un acte terroriste est considéré comme un cadeau politique pour le chef suprême, a déclaré dimanche un ancien espion de haut niveau dans une interview exclusive à la BBC.

Le régime a organisé de nombreuses tentatives d’assassinat au cours de la dernière décennie. Dans un cas particulier, Kim Jong Un aurait comploté l’assassinat d’un transfuge pour faire plaisir à son père. Un transfuge nord-coréen qui était l’un des plus hauts responsables du renseignement du pays a révélé que les attaques terroristes sont comme un « cadeau » pour démontrer sa loyauté envers le chef suprême.

À lire aussi :
Covid-19 : Avec  zéro cas, la Corée du Nord demande des doses du vaccin

Le colonel Kim Kuk Song est un vétéran de 30 ans des agences d’espionnage nord-coréennes qui s’est enfui en Corée du Sud en 2014. L’un de ses travaux consistait à orchestrer personnellement l’assassinat, finalement raté, de l’éminent fonctionnaire devenu transfuge Hwang Jang Yop. L’ordre est arrivé en mai 2009, lorsque Kim Jong Il souffrait d’un accident vasculaire cérébral et que son fils Kim Jong Un cherchait à faire ses preuves en tant que successeur entrant du pays, a déclaré le colonel à la BBC.

À lire aussi :
RUMEUR SUR LA MORT DE KIM JONG-UN: LES INTRIGANTES RÉVÉLATIONS DU MINISTRE JAPONAIS DE LA DÉFENSE

Kim Jong Un a cherché à créer un « groupe de travail terroriste » pour tuer Hwang comme « un acte pour satisfaire le guide suprême », a-t-il ajouté. Hwang, la cible, avait été secrétaire du parti au pouvoir en Corée du Nord et président de l’Assemblée nationale avant de fuir en Corée du Sud et de commencer à critiquer le régime en 1997. Son assassinat a été planifié en vain.

En juillet 2010, deux majors de l’armée nord-coréenne ont été emprisonnés après être entrés en Corée du Sud. Ils se faisaient passer pour des transfuges alors qu’ils complotaient pour tuer Hwang. Le régime de la Corée du nord a nié toute implication. Cependant, le colonel Kim parle d’un complot de Kim Jong Un.

À lire aussi :
Kim Jong Un : "Notre plus grand ennemi c'est les Etats-Unis"

En novembre 1987, deux espions nord-coréens se sont lancés dans une mission spéciale pour perturber les Jeux olympiques de Séoul de 1988. Ils ont fait exploser un vol de Korean Air en route vers Séoul. L’attaque a réussi, tuant 115 personnes.

Kim Jong Un est toujours accusé de terreur. La Corée du Nord est perçu comme État parrain du terrorisme.

--
jobwide
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire