Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
TARIFS DU PEAGE : Pourquoi La Baisse Tarde À Être Effective
11/08/2018 à 12h15 par Steven Ablam Kpoglo

La réduction des tarifs de l’autoroute à péage, ce n’est pas pour demain. Si Macky Sall s’est empressé d’annoncer l’application de cette mesure, du côté d’Eiffage, on fait dans la prudence.

On en sait un peu plus sur les causes du retard dans la réduction des tarifs de l’autoroute à péage. Selon le Président directeur général de l’entreprise qui gère l’infrastructure, quand la mesure a été annoncée, beaucoup de leurs clients les ont interpellés. D’après lui, ces derniers craignent que cette mesure ait pour conséquence une exacerbation des embouteillages au niveau de cette autoroute payante. «Ceux qui prennent l’autoroute pensent que la baisse des tarifs va engendrer un mouvement qui va augmenter le nombre de véhicules. Et cela risque de créer beaucoup d’embouteillages surtout le soir, aux heures de sortie de travail, et le matin», indique-t-il. Il s’exprimait, hier, lors d’une cérémonie de remise d’un chèque de dix millions de F Cfa à l’hôpital de Pikine.

Poursuivant, le Pdg d’Eiffage soutient que lui et ses collègues sont en train de réfléchir avec les services de l’Etat du Sénégal sur les inquiétudes des usagers de l’autoroute à péage. C’est ce qui explique, d’ailleurs, dit-il, ce retard sur la réduction des prix. Il précise que la décision qui sera prise, c’est pour les 20 ans qui restent de la concession. «Nous avons rencontré le chef de l’Etat et avons eu des discussions franches qui font que nous ne sommes pas loin d’arriver au bout. Nous n’allons pas donner de date fixe, parce qu’il y a beaucoup de personnes qui se sont trompées en donnant des dates. Quand tout sera prêt, nous laisserons au président de la République le soin de donner la date. Ce que je peux dire, c’est que ça sera fait avant la fin de l’année 2018», lâche-t-il.

Le patron d’Eiffage Sénégal a profité de la rencontre pour appeler les clients au respect de la bande d’urgence. Selon lui, à chaque fois qu’il y a un accrochage, tous les véhicules s’alignent sur la droite. Ce qui fait que les gendarmes, les sapeurs-pompiers perdent énormément de temps pour accéder au lieu de l’accident. Il fait savoir que cette voie est réservée uniquement aux secouristes, en cas d’accident. «C’est notre vie qui est en jeu. Parce que demain, on va nous reprocher encore ou s’en prendre aux gendarmes et aux sapeurs-pompiers pour dire qu’ils ne font pas leur travail. C’est un message que je lance. Je suis très touché par ce qui se passe surtout s’il s’agit d’une perte en vie humaine. Nous insistons sur la sécurité. Chacun a sa part de responsabilité», martèle-t-il.

DON

GERARD SENAC, PDG D’EIFFAGE SENEGAL

«Nous ne pouvons pas collecter de l’argent qui ne nous appartient pas et le garder»

«Le geste est simple : nous ne pouvons pas collecter de l’argent qui ne nous appartient pas et le garder. Cet argent provient du Rapido des personnes qui, malheureusement, par oubli, sont passées avec une carte déchargée ou pas suffisamment chargée. C’est la deuxième fois que nous collectons 10 millions de F Cfa qui sont reversés intégralement à des actions sociales. Le choix de l’hôpital de Pikine s’explique par le fait qu’il est au bord de la route et il soigne beaucoup de personnes qui ont eu des accidents sur l’autoroute. Et nous sommes tous heureux que l’hôpital de Pikine puisse bénéficier de cette enveloppe pour prendre en charge les usagers, les populations et nos travailleurs qui sont victimes d’accidents. Dans ces 10 millions que nous versons, il y a même l’argent de salariés d’Eiffage qui se sont faits piéger et qui ont payé 5 mille F Cfa».    S. BARRY

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Une " bombe" de force majeure se dirige vers l'Amérique centrale

17/11/2020

Une  »...

Une " bombe" de force majeure se...
Dans une robe très sexy, Mame Diarra Sylla illumine les rues de Californie (Photos)

17/11/2020

Dans une...

Décidément, Mame Diarra Sylla qui a été...
Le président élu Biden réprimande Donald Trump

17/11/2020

Le président...

Le président élu Biden réprimande Donald Trump...
Grosse bagarre entre le mari de Soumboulou, Serigne Abdoulaye Diop Khass et... (Vidéo)

16/11/2020

Grosse bagarre...

Le mari de l'actrice Soumboulou, Serigne Abdoulaye...
Sénégal : Le Concours "Leumbeul" qui enflamme la Toile (Vidéo)

16/11/2020

Sénégal :...

Poser ou se filmer à moitié nue...
Hamed Bakayoko :"Cette transition est la preuve qu'ils voulaient faire un coup d'État"

16/11/2020

Hamed Bakayoko...

Pour Hamed Bakayoko  Ministre d’Etat, ministre de...
(COVID-19) L’Algérie enregistre un nouveau record d’infections en dépassant la barre des 900 cas

16/11/2020

(COVID-19) L’Algérie...

ACTUALITES ALGER, 16 novembre 2020 (Yeclo avec...
Le Kenya a perdu 8 médecins à cause du COVID-19 en novembre

16/11/2020

Le Kenya...

ACTUALITES NAIROBI, 16 novembre 2020 (Yeclo avec...
Le nombre de cas de COVID-19 au Myanmar dépasse 70.000 et 1.599 décès au total

16/11/2020

Le nombre...

ACTUALITES RANGOUN, 16 novembre 2020 (Yeclo avec...
Violence en Guinée ,Alpha Condé tend la main à l’opposition

16/11/2020

Violence en...

Violence en Guinée : le Président de...
Le dernier rapport d’Amnesty International sur la Côte d’Ivoire qui enfonce Ouattara

16/11/2020

Le dernier...

Amnesty International invite ce 16 novembre 2020,...
Violences à Saioua : les populations invitées à œuvrer pour la paix

16/11/2020

Violences à...

Violences à Saioua : le sous-préfet Baba...
La gendarmerie lance un avis de recherche pour le meurtre d’un gendarme et oublie le jeune Koffi Toussaint décapité à Daoukro

16/11/2020

La gendarmerie...

La gendarmerie a lancé un avis de...
Décapitation du jeune Koffi Toussaint à Daoukro : un cadre du PDCI lance un avis de recherche pour retrouver le meurtrier

16/11/2020

Décapitation du...

Jean-Yves Esso du PDCI, lance un avis...
Côte d’Ivoire / Crise politique : l’international Didier Drogba livre un important message

16/11/2020

Côte d’Ivoire...

Didier Drogba, ancien capitaine de l’Equipe nationale...
Côte d’Ivoire/M’Batto : la grotte de la vierge Marie détruite à Assaouffoué par des individus non identifiés !

16/11/2020

Côte d’Ivoire/M’Batto...

La grotte de la vierge Marie profanée...
Félicitation de Macron à Ouattara/ Soro:” ça serait pire que de l’ingérence”

16/11/2020

Félicitation de...

Avant qu’il se prononce convenablement, Guillaume Soro...
Abdou K. Guèye s'attaque à Oustaz A. Sall: « Il reçoit toujours l'argent de...»

16/11/2020

Abdou K....

Invité de l’émission « Yes Week-end »...
Franklin Nyamsi, conseiller de Soro: “Le Drian est un raciste. Il considère que les Nègres sont des sous-hommes”

16/11/2020

Franklin Nyamsi,...

Franklin Nyamsi, Conseiller Spécial de Guillaume Soro...
Nigeria : un ex-international enlevé par des hommes armés !

16/11/2020

Nigeria :...

Christian Obodo (21 sélections, 4 buts), ancien joueur de...

La réduction des tarifs de l’autoroute à péage, ce n’est pas pour demain. Si Macky Sall s’est empressé d’annoncer l’application de cette mesure, du côté d’Eiffage, on fait dans la prudence.

On en sait un peu plus sur les causes du retard dans la réduction des tarifs de l’autoroute à péage. Selon le Président directeur général de l’entreprise qui gère l’infrastructure, quand la mesure a été annoncée, beaucoup de leurs clients les ont interpellés. D’après lui, ces derniers craignent que cette mesure ait pour conséquence une exacerbation des embouteillages au niveau de cette autoroute payante. «Ceux qui prennent l’autoroute pensent que la baisse des tarifs va engendrer un mouvement qui va augmenter le nombre de véhicules. Et cela risque de créer beaucoup d’embouteillages surtout le soir, aux heures de sortie de travail, et le matin», indique-t-il. Il s’exprimait, hier, lors d’une cérémonie de remise d’un chèque de dix millions de F Cfa à l’hôpital de Pikine.

Poursuivant, le Pdg d’Eiffage soutient que lui et ses collègues sont en train de réfléchir avec les services de l’Etat du Sénégal sur les inquiétudes des usagers de l’autoroute à péage. C’est ce qui explique, d’ailleurs, dit-il, ce retard sur la réduction des prix. Il précise que la décision qui sera prise, c’est pour les 20 ans qui restent de la concession. «Nous avons rencontré le chef de l’Etat et avons eu des discussions franches qui font que nous ne sommes pas loin d’arriver au bout. Nous n’allons pas donner de date fixe, parce qu’il y a beaucoup de personnes qui se sont trompées en donnant des dates. Quand tout sera prêt, nous laisserons au président de la République le soin de donner la date. Ce que je peux dire, c’est que ça sera fait avant la fin de l’année 2018», lâche-t-il.

Le patron d’Eiffage Sénégal a profité de la rencontre pour appeler les clients au respect de la bande d’urgence. Selon lui, à chaque fois qu’il y a un accrochage, tous les véhicules s’alignent sur la droite. Ce qui fait que les gendarmes, les sapeurs-pompiers perdent énormément de temps pour accéder au lieu de l’accident. Il fait savoir que cette voie est réservée uniquement aux secouristes, en cas d’accident. «C’est notre vie qui est en jeu. Parce que demain, on va nous reprocher encore ou s’en prendre aux gendarmes et aux sapeurs-pompiers pour dire qu’ils ne font pas leur travail. C’est un message que je lance. Je suis très touché par ce qui se passe surtout s’il s’agit d’une perte en vie humaine. Nous insistons sur la sécurité. Chacun a sa part de responsabilité», martèle-t-il.

DON

GERARD SENAC, PDG D’EIFFAGE SENEGAL

«Nous ne pouvons pas collecter de l’argent qui ne nous appartient pas et le garder»

«Le geste est simple : nous ne pouvons pas collecter de l’argent qui ne nous appartient pas et le garder. Cet argent provient du Rapido des personnes qui, malheureusement, par oubli, sont passées avec une carte déchargée ou pas suffisamment chargée. C’est la deuxième fois que nous collectons 10 millions de F Cfa qui sont reversés intégralement à des actions sociales. Le choix de l’hôpital de Pikine s’explique par le fait qu’il est au bord de la route et il soigne beaucoup de personnes qui ont eu des accidents sur l’autoroute. Et nous sommes tous heureux que l’hôpital de Pikine puisse bénéficier de cette enveloppe pour prendre en charge les usagers, les populations et nos travailleurs qui sont victimes d’accidents. Dans ces 10 millions que nous versons, il y a même l’argent de salariés d’Eiffage qui se sont faits piéger et qui ont payé 5 mille F Cfa».    S. BARRY

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire