Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
« Si Soro voulait trahir Ouattara, il n’aurait pas désamorcé les bombes des mutineries des 8400 en 2014 et en 2017 »
05/12/2019 à 14h42 par La redaction

Entre Guillaume Soro et Ouattara, qui a trahi qui ? C’est à cette question que Mamadou Traoré, le pro-Soro, tente de donner des réponses.
Je voudrais d’abord dire aux uns et aux autres que pendant la rébellion, si Tienigbanani avait voulu trahir Lovié, il n’aurait pas fait de sa candidature à l’élection présidentielle son cheval de bataille en 2005 lors de l’accord politique de Pretoria. En effet, c’est grâce à cet accord que Tienigbanani a réussi à arracher la candidature de Lovié à Laurent Gbagbo.

Sinon Lovié n’aurait jamais pu être candidat à plus forte raison gagner les élections en 2010.
Ce n’est en tout cas pas grâce au RDR que la candidature de Lovié a été acceptée. Ce n’est pas non plus grâce aux militants de ce parti que la candidature de Lovié a été acceptée par Laurent Gbagbo. C’est bien grâce à Tienigbanani. S’il avait voulu le trahir, il n’aurait pas témoigné et affirmé que c’est Laurent Gbagbo qui a perdu les élections et que c’est Lovié qui a gagné.

Je rappelle que Tienigbanani, en sa qualité de Premier Ministre de Laurent Gbagbo était mieux traité par ce dernier que Lovié lorsqu’il est devenu son Premier Ministre en novembre 2010.
Pour ceux qui ne s’en souviennent plus, je rappelle que Tienigbanani a présidé plusieurs conseils des Ministres sous Laurent Gbagbo. Chose qu’il n’a jamais faite avec Lovié. Je rappelle que le budget de souveraineté de Tienigbanani à la Primature sous Gbagbo était deux fois plus consistant que celui sous Lovié. Il pouvait, s’il était un homme achetable, corruptible, basculer en faveur de Gbagbo car ce dernier lui avait promis monts et merveilles s’il se mettait de son côté.

Mais comme Tienigbanani est un homme de principe et comme il n’est pas un homme naïf ,il savait que toutes ces gentillesses que Gbagbo lui faisait, c’était pour l’acheter et le mettre de son côté. Il n’est donc pas tombé dans son jeu. Si donc il ne s’est pas laissé corrompre par Gbagbo, qu’il a conduit de main de maître l’élection présidentielle de 2010 qui a consacré la victoire de Lovié et qu’il a déclaré, en tant qu’organisateur des élections, que c’est Lovié qui a gagné, qui doit à qui?

Je vous informe que Tienigbanani savait que si Lovié devait faire un choix parmi ses « bons petits » pour lui succéder, il viendrait en troisième position après le premier fils et le deuxième fils de Lovié que tout le monde connaît. Mais malgré tout cela, il a joué à fond avec Lovié la carte de la loyauté jusqu’à ce que, excédé de prendre des coups avec la complicité passive ou active de Lovié, il a claqué la porte et est parti pour prendre son destin en main.
Il a libéré Lovié d’un choix successoral cornélien. A partir de cela, qui doit à qui ?

Si Tienigbanani voulait trahir Lovié, il ne se serait pas impliqué pour désamorcer les bombes des mutineries des 8400 en 2014 et en 2017. En effet c’est Tienigbanani, avec l’appui des soldats comme Dramaneba , en ce moment en prison, qui réussit à calmer les mutins afin que le vieux rentre au pays en janvier 2017. Parce que je rappelle qu’il était au Ghana quand la mutinerie de janvier 2017 a éclaté.

Et tout le monde a vu que c’est Tienigbanani, le civil, le Président de l’Assemblée Nationale, qui a rassuré et est allé chercher Lovié à l’aéroport car tout le « gbonhi » de Lovié avait « fraya ».
Beaucoup de ses ministres avaient commencé à faire leurs bagages pour se chercher, abandonnant Lovié à son sort. Les mutins avaient voulu humilier Lovié.
C’est Tienigbanani qui a sauvé l’honneur de Lovié. Dans ce cas qui doit à qui ?

Pour masquer cette honte, on a commencé par murmurer que c’est Tienigbanani qui était derrière la mutinerie pour contraindre Lovié à le reconduire comme Président de l’Assemblée Nationale.

Et lorsque la seconde mutinerie éclata en mai 2017 suite au refus de Lovié de respecter les engagements qu’il avait pris avec les mutins en janvier, on a accusé Tienigbanani, une seconde fois, d’être derrière cette mutinerie et de vouloir renverser Lovié surtout que des armes lourdes venaient d’être extraites par les mutins au domicile secondaire de son plus fidèle lieutenant Soul To Soul.

Soul To Soul a fait pour cela la prison alors que les grandes oreilles de Lovié connaissaient l’existence de ce dépôt d’armes. Et pourtant sans l’intervention discrète de Tienigbanani, cette mutinerie aurait pris des proportions graves et Lovié aurait été deux fois plus humilié.
Dans ce cas ici, qui doit à qui ?

Bref, Tienigbanani n’a jamais trahi Lovié et il n’en a jamais eu l’intention.
Mais les questions que l’on pourrait se poser en ce qui concerne la trahison entre Tienigbanani et Lovié sont les suivantes :

Qui a demandé à Tienigbanani de dissoudre son mouvement politico-militaire pour se fondre au RDR afin qu’ils gèrent ensemble le pays et qui, finalement, n’a pas respecté ses engagements ?
Qui a commencé à ne plus consulter Tienigbanani lors de la formation des gouvernements successifs en 2012 alors qu’il lui avait promis de lui donner des quotas dans la formation du gouvernement ?
Qui avait promis de faire de Tienigbanani le Secrétaire Général de la Case en 2012 avant sa démission de la Primature et qui n’a pas respecté son engagement ?
Qui s’est tu face aux cabales orchestrées contre Tiennigbanani par ses lieutenants alors qu’il affirmait n’en être mêlé, ni de près ni de loin ?
LIRE AUSSI: Adjoumani à Soro: « nous pourrons te demander d’éclaircir certains points sombres de la rébellion, à Bouaké, à Sakassou… »

En tout cas, moi je ne crois pas que ce soit Lovié. Ça doit être son clone. Car Lovié, selon ses partisans, n’a jamais trahi ! Il n’a jamais menti! Il a toujours respecté ses engagements. Lovié est un homme tellement parfait et tellement bien que tout ceux qui disent qu’il a trahi quelqu’un sont mauvais. Ils sont jaloux de son travail formidable à la tête du pays. Donc entre Tienigbanani et Lovié, qui a trahi qui?

En tout cas ce n’est pas Tienigbanani car il a joué à fond la carte de la loyauté et de la fidélité avec Lovié jusqu’à ce que, excédé, il soit contraint de prendre ses distances avec Lovié.
Lui qui a contribué largement à la victoire aux élections et à la prise du pouvoir de Lovié.
Sa récompense a été ce qu’il subi de sa part aujourd’hui. Donc qui a trahi qui?

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 501 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Entre Guillaume Soro et Ouattara, qui a trahi qui ? C’est à cette question que Mamadou Traoré, le pro-Soro, tente de donner des réponses.
Je voudrais d’abord dire aux uns et aux autres que pendant la rébellion, si Tienigbanani avait voulu trahir Lovié, il n’aurait pas fait de sa candidature à l’élection présidentielle son cheval de bataille en 2005 lors de l’accord politique de Pretoria. En effet, c’est grâce à cet accord que Tienigbanani a réussi à arracher la candidature de Lovié à Laurent Gbagbo.

Sinon Lovié n’aurait jamais pu être candidat à plus forte raison gagner les élections en 2010.
Ce n’est en tout cas pas grâce au RDR que la candidature de Lovié a été acceptée. Ce n’est pas non plus grâce aux militants de ce parti que la candidature de Lovié a été acceptée par Laurent Gbagbo. C’est bien grâce à Tienigbanani. S’il avait voulu le trahir, il n’aurait pas témoigné et affirmé que c’est Laurent Gbagbo qui a perdu les élections et que c’est Lovié qui a gagné.

Je rappelle que Tienigbanani, en sa qualité de Premier Ministre de Laurent Gbagbo était mieux traité par ce dernier que Lovié lorsqu’il est devenu son Premier Ministre en novembre 2010.
Pour ceux qui ne s’en souviennent plus, je rappelle que Tienigbanani a présidé plusieurs conseils des Ministres sous Laurent Gbagbo. Chose qu’il n’a jamais faite avec Lovié. Je rappelle que le budget de souveraineté de Tienigbanani à la Primature sous Gbagbo était deux fois plus consistant que celui sous Lovié. Il pouvait, s’il était un homme achetable, corruptible, basculer en faveur de Gbagbo car ce dernier lui avait promis monts et merveilles s’il se mettait de son côté.

Mais comme Tienigbanani est un homme de principe et comme il n’est pas un homme naïf ,il savait que toutes ces gentillesses que Gbagbo lui faisait, c’était pour l’acheter et le mettre de son côté. Il n’est donc pas tombé dans son jeu. Si donc il ne s’est pas laissé corrompre par Gbagbo, qu’il a conduit de main de maître l’élection présidentielle de 2010 qui a consacré la victoire de Lovié et qu’il a déclaré, en tant qu’organisateur des élections, que c’est Lovié qui a gagné, qui doit à qui?

Je vous informe que Tienigbanani savait que si Lovié devait faire un choix parmi ses « bons petits » pour lui succéder, il viendrait en troisième position après le premier fils et le deuxième fils de Lovié que tout le monde connaît. Mais malgré tout cela, il a joué à fond avec Lovié la carte de la loyauté jusqu’à ce que, excédé de prendre des coups avec la complicité passive ou active de Lovié, il a claqué la porte et est parti pour prendre son destin en main.
Il a libéré Lovié d’un choix successoral cornélien. A partir de cela, qui doit à qui ?

Si Tienigbanani voulait trahir Lovié, il ne se serait pas impliqué pour désamorcer les bombes des mutineries des 8400 en 2014 et en 2017. En effet c’est Tienigbanani, avec l’appui des soldats comme Dramaneba , en ce moment en prison, qui réussit à calmer les mutins afin que le vieux rentre au pays en janvier 2017. Parce que je rappelle qu’il était au Ghana quand la mutinerie de janvier 2017 a éclaté.

Et tout le monde a vu que c’est Tienigbanani, le civil, le Président de l’Assemblée Nationale, qui a rassuré et est allé chercher Lovié à l’aéroport car tout le « gbonhi » de Lovié avait « fraya ».
Beaucoup de ses ministres avaient commencé à faire leurs bagages pour se chercher, abandonnant Lovié à son sort. Les mutins avaient voulu humilier Lovié.
C’est Tienigbanani qui a sauvé l’honneur de Lovié. Dans ce cas qui doit à qui ?

Pour masquer cette honte, on a commencé par murmurer que c’est Tienigbanani qui était derrière la mutinerie pour contraindre Lovié à le reconduire comme Président de l’Assemblée Nationale.

Et lorsque la seconde mutinerie éclata en mai 2017 suite au refus de Lovié de respecter les engagements qu’il avait pris avec les mutins en janvier, on a accusé Tienigbanani, une seconde fois, d’être derrière cette mutinerie et de vouloir renverser Lovié surtout que des armes lourdes venaient d’être extraites par les mutins au domicile secondaire de son plus fidèle lieutenant Soul To Soul.

Soul To Soul a fait pour cela la prison alors que les grandes oreilles de Lovié connaissaient l’existence de ce dépôt d’armes. Et pourtant sans l’intervention discrète de Tienigbanani, cette mutinerie aurait pris des proportions graves et Lovié aurait été deux fois plus humilié.
Dans ce cas ici, qui doit à qui ?

Bref, Tienigbanani n’a jamais trahi Lovié et il n’en a jamais eu l’intention.
Mais les questions que l’on pourrait se poser en ce qui concerne la trahison entre Tienigbanani et Lovié sont les suivantes :

Qui a demandé à Tienigbanani de dissoudre son mouvement politico-militaire pour se fondre au RDR afin qu’ils gèrent ensemble le pays et qui, finalement, n’a pas respecté ses engagements ?
Qui a commencé à ne plus consulter Tienigbanani lors de la formation des gouvernements successifs en 2012 alors qu’il lui avait promis de lui donner des quotas dans la formation du gouvernement ?
Qui avait promis de faire de Tienigbanani le Secrétaire Général de la Case en 2012 avant sa démission de la Primature et qui n’a pas respecté son engagement ?
Qui s’est tu face aux cabales orchestrées contre Tiennigbanani par ses lieutenants alors qu’il affirmait n’en être mêlé, ni de près ni de loin ?
LIRE AUSSI: Adjoumani à Soro: « nous pourrons te demander d’éclaircir certains points sombres de la rébellion, à Bouaké, à Sakassou… »

En tout cas, moi je ne crois pas que ce soit Lovié. Ça doit être son clone. Car Lovié, selon ses partisans, n’a jamais trahi ! Il n’a jamais menti! Il a toujours respecté ses engagements. Lovié est un homme tellement parfait et tellement bien que tout ceux qui disent qu’il a trahi quelqu’un sont mauvais. Ils sont jaloux de son travail formidable à la tête du pays. Donc entre Tienigbanani et Lovié, qui a trahi qui?

En tout cas ce n’est pas Tienigbanani car il a joué à fond la carte de la loyauté et de la fidélité avec Lovié jusqu’à ce que, excédé, il soit contraint de prendre ses distances avec Lovié.
Lui qui a contribué largement à la victoire aux élections et à la prise du pouvoir de Lovié.
Sa récompense a été ce qu’il subi de sa part aujourd’hui. Donc qui a trahi qui?

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 501 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire