Actualité Politique, Économie, Sport , en France et du reste
Recrutement pour Consultants chargés des Mesures d’accompagnement
10/06/2021 à 17h51 par Étienne hounkpati
Publicité
Publicité

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo (DRC) a obtenu un financement de la Banque mondiale (BM) à hauteur de USD 445 millions pour financer le Projet « STEP 2 », financement additionnel au Projet pour la Stabilisation de l’Est de la RDC pour la Paix (« STEP »). Le Ministère des Finances, autorité de tutelle du projet, a signé un Accord Subsidiaire avec le Fonds Social de la RDC (FSRDC) pour l’exécution du Projet.

Ce projet de protection sociale a pour objectif d’améliorer l’accès aux moyens de subsistance et aux infrastructures socio-économiques dans les communautés vulnérables du pays. Le Projet STEP 2 comprend cinq composantes : trois composantes techniques, une composante de gestion, et une composante d’intervention d’urgence. Les composantes techniques comprennent, entre autres, la construction et réhabilitation d’infrastructures communautaires, un large programme de filets sociaux, et un appui à la structuration du secteur.  Pour les bénéficiaires de transferts sociaux (300 000) en particulier, le Projet prévoit la mise en œuvre de Mesures d’Accompagnement (MEDAC) centrées sur le développement du capital humain et l’inclusion productive. Cinq provinces seront initialement bénéficiaires du projet : Kasaï Central, Ituri, Nord Kivu, Sud Kivu, Nord Ubangi.

Une attention particulière est portée aux questions de déplacements forcés.

A ce titre, le FSRDC recrute un Chargé des Mesures d’Accompagnement (CMEDAC)pour intégrer l’équipe provinciale du Kasaï Central,dédiée à la mise en œuvre du Projet STEP 2.

Les détails sur le Projet et sur le FSRDC ainsi que les TDR relatifs à cet avis peuvent être obtenus sur les liens suivants :
https://projects.worldbank.org/en/projects-operations/project-detail/P171821
https://www.fondsocial.cd/ 

2. Défis

Le CMEDAC devra appuyer l’équipe provinciale dans le relèvement des défis suivants liés au Projet :

  1. Le Projet comprend une très large composante de transferts sociaux, notamment des Transferts Monétaires Inconditionnels (TMI) d’une part et d’autre part des transferts monétaires conditionnés au travail (« cash-for-work/THIMO »), dans un contexte dans lequel le secteur de protection sociale est peu structuré (e.g. absence de registre social).
  2. Un grand nombre de bénéficiaires directs sont des réfugiés et leurs communautés d’accueil, localisées dans des zones éloignées, difficiles d’accès et affectées par la fragilité, la violence, et des conflits récurrents.
  3. La mise en œuvre du Projet requiert un suivi rapproché des activités dans plusieurs communautés dans la province, soit une multitude de sites à gérer en même temps et un très grand nombre de bénéficiaires.
  4. Le Projet
    Publicité
    requiert un mécanisme de gestion des plaintes (MGP) robuste pour en assurer la redevabilité et la sauvegarde des bénéficiaires.
  5. Le Projet nécessite un déploiement rapide et un rythme de mise en œuvre soutenu pour atteindre ses objectifs en trois ans et demi.
  6. Le Projet requiert une collaboration étroite avec différents acteurs étatiques au niveau national et provincial, mais aussi avec les autres acteurs de développement et les acteurs humanitaires (Cash Working group).

3. MANDAT

La mission du CMEDAC consiste à développer et faire le suivi effectif de la mise en œuvre d’un programme de Mesures d’Accompagnement (MEDAC) destiné aux bénéficiaires des transferts sociaux du Projet, afin d’accroitre leur résilience et leur inclusion productive. En collaboration avec les autres spécialistes du Projet, notamment le chargé des Transferts Monétaires (CTM) et le Chargé du Développement Communautaire (CDECO), le CMEDAC devra permettre aux bénéficiaires d’accéder à des opportunités pour développer leurs capacités de résilience et renforcer leurs capacités à gérer, s’adapter et se relever de divers chocs.

4. QUALIFICATIONS REQUISES

Le CMEDAC devra avoir les qualifications suivantes :

  1. Être titulaire d’un diplôme supérieur en économie(bac+5), sciences sociales, ou autrediscipline pertinente.
  2. Avoir au moins 3 années d’expérience dans le développement et la supervision de programmes de formation
  3. Avoir une bonne capacité de synthèse et d’analyse de sources d’informations diverses et des capacités de synthèse et rédactionnelles solides ;
  4. Posséder d’excellentes qualités interpersonnelles et organisationnelles ;
  5. Posséder de bonnes connaissances informatiques (Word, Excel, Power point et Email) ;
  6. Avoir une très forte motivation pour une mission compliquée et être très dynamique ;
  7. Posséder une très bonne maitrise du français
  8. Avoir un esprit d’initiative, ainsi que le sens de l’organisation, du management et une aptitude à travailler dans une équipe
    multidisciplinaire, et être prêt à gérer des situations stressantes.

Les qualifications suivantes sont un atout :

  1. Expérience dans la préparation participative de plans d’action et l’implication communautaire ;
  2. Expérience avec des projets financés par la Banque mondiale et connaissance de ses règlements ;
  3. Connaissance de langues locales (Lingala, Swahili, Tshiluba, etc.).
  4. Connaissance des projets de protection sociale/programmes de filets sociaux.

5. LIEU ET CONDITION DE TRAVAIL 

Le CMEDAC travaillera au chef-lieu de la province du Kasaï central, dans le bureau du FSRDC, où sont aménagés des bureaux pour l’équipe du Projet. Le Projet mettra à sa disposition les équipements et matériels nécessaires à l’exercice de sa mission.

6. CONDITIONS DE CONTRAT 

  1. Disponibilité immédiate.
  2. Durée : 12 mois, renouvelables sur la base de l’évaluation des performances ; après une période probatoire de 4 mois et avis de non-objection de la BM.
  3. Type de contrat : contrat-type au forfait mensuel, signé entre le FSRDC et le CMEDAC,
  4. Rémunération et frais divers : salaire attractif, montant et modalités de paiement négociés, frais de communication et d’assurance maladie et cotisation sociale.

7. METHODE DE RECRUTEMENT

Le Chargé des Mesures d’Accompagnement (CMEDAC)sera recruté(e) sur la base de ses qualifications académiques, de son expérience professionnelle pertinente et de sa capacité à réaliser la mission. Les étapes du recrutement sont les suivantes : (i) présélection des candidat(e)s sur la base des qualifications et aptitudes indispensables ; (ii) comparaison des dossiers de candidature, (iii) entretien individuel des trois meilleur(e)s candidat(e)s de la liste restreinte, et (iv) avis de non-objection du Coordonnateur Général du FSRDC sur le/la candidat(e) retenu(e).

Chaque candidat(e) devra fournir, les documents ci-après en français :

1 - Un curriculum vitae (3 pages maximum et en PDF), comprenant deux références que le FSRDC peut contacter par email.
2 - Une lettre de motivation (2 pages maximum et en PDF), à adresser au Chargé des Opérations du projet STEP II, en  précisant (a) la formation utile, (b) l’expérience pertinente, (c) la valeur ajoutée à apporter par le/la candidat(e) face aux défis de la mise en œuvre du Projet et (d) la disponibilité immédiate du/de la candidat(e).

Les certificats et diplômes ne doivent pas être joints au dossier de candidature. Les preuves du niveau d’instruction et de l’expérience seront exigées des candidat(e)s présélectionné(e)s après leur entretien.

A envoyer avant le 22 juin 2021 à minuit (heure de Kinshasa), à l’adresse email suivante : [email protected], avec en objet le titre du poste et le nom du/de la candidat(e) (STEP 2 – Chargé des Mesures d’Accompagnement (CMEDAC) de l’antenne du Kasaï Central – Prénom Nom) et les deux pièces jointes.

Le non-respect de ces dispositions entraînera le rejet automatique de la candidature.

Publicité
Ne partez pas sans partager :

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

🚨DOINGBUZZ ACTUALITE NEW Pour offres d'emploi 👉🏾 -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun  -🇨🇲 Cameroun  groupe emploi whatsapp doingbuzz

Cliquer ici pour les autres groupes👆



Plus de news

Laurent Gbagbo : La Cdpa Célèbre Son Retour

18/06/2021

Laurent Gbagbo...

Publicité Publicité Bienvenue chez toi, camarade Laurent...
Le Mouvement Conscience Mandela Salue Le Retour Du Président Laurent Koudou Gbagbo

18/06/2021

Le Mouvement...

Publicité Publicité   Le Mouvement Conscience Mandela...
Francis Mvemba Réagit Aux Nouvelles Critiques Sur Son Mariage Avec Coco Emilia

17/06/2021

FRANCIS MVEMBA...

Publicité Publicité Alors que son mariage avec...
Emmanuel Macron Est Optimiste Pour La Technologie Africaine Au Salon Vivatech

17/06/2021

Emmanuel Macron...

Publicité Publicité   Le 16 juin 2021,...
La Résidence De Gbagbo Assiégée Par Les Manifestants

17/06/2021

La résidence...

Publicité Publicité   Laurent Gbagbo, étant définitivement...
Laurent Gbagbo Pose Enfin Ses Pieds Sur Le Sol Ivoirien ( Photos)

17/06/2021

Laurent Gbagbo...

Publicité Publicité Publicité C'est la joie chez...
Des Partisans De Gbagbo Empêchés Par Des Microbes Sur L'Autoroute De Yopougon - Adjamé (Vidéo)

17/06/2021

Des partisans...

Publicité Publicité     C'est une vidéo...
Côte D'Ivoire : Une Très Mauvaise Nouvelle Pour Guillaume Soro

17/06/2021

Côte d’Ivoire...

Publicité Publicité Une très mauvaise nouvelle pour...
Retour De Laurent Gbagbo : Voici Le Message De Simone Gbagbo Avant D’aller À L’aéroport (Vidéo)

17/06/2021

Retour de...

Publicité Publicité   La femme de l’ancien...
Retour De Laurent Gbagbo : Voici La Réaction Officielle De Guillaume Soro

17/06/2021

Retour de...

Publicité Publicité M. Laurent GBAGBO, ancien Président...
Chris Yapi : « Retour Le 17 Juin 2021 En Côte D’ivoire : Un Sombre Traquenard Se Prépare Contre Laurent Gbagbo »

17/06/2021

Chris Yapi...

Publicité Publicité ChrIs Yapi, le fameux, fait...
Chris Yapi : « Retour De Laurent Gbagbo En Côte D’ivoire : Voici Ce Qui Se Prépare »

17/06/2021

Chris Yapi...

Publicité Publicité   Chris Yapi sort de...
Coronavirus : Le Japon Au Chevet De La Tunisie

17/06/2021

Coronavirus :...

Publicité Publicité Le Japon a procédé à...
Aéroport D'Abidjan-Félix Houphouët Boigny : L’heure D’arrivée De Laurent Gbagbo Est Modifiée

17/06/2021

Aéroport d’Abidjan-Félix...

Publicité Publicité   Il y a eu...
La Résidence De Gbagbo Assiégée Par Les Manifestants

17/06/2021

La résidence...

Publicité Publicité Laurent Gbagbo, étant définitivement acquitté...
Algérie : Tebboune Qualifié De « Danger » Pour Son Pays !

17/06/2021

Algérie :...

Publicité Publicité Le Président algérien, Abdelmadjid Tebboune,...
Boko Haram Frappe Au Nigeria Et Tue Trois Soldats

17/06/2021

Boko Haram...

Publicité Publicité Une attaque menée par des...
La Cpi A Un Nouveau Procureur

17/06/2021

La CPI...

Publicité Publicité   Fatou  Bensouda passe la...
Covid-19 : L’astrazeneca Est-Il Vraiment Inefficace ?

17/06/2021

COVID-19 :...

Publicité Publicité L’AstraZeneca est encore au centre...
Côte D’ivoire/ Prison À Vie Pour Soro, 20 Ans Pour Soul To Soul: Alain Lobognon Libéré Bientôt ?

17/06/2021

Côte d’Ivoire/...

Publicité Publicité Le procès de Guillaume Soro...
Publicité
Publicité

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo (DRC) a obtenu un financement de la Banque mondiale (BM) à hauteur de USD 445 millions pour financer le Projet « STEP 2 », financement additionnel au Projet pour la Stabilisation de l’Est de la RDC pour la Paix (« STEP »). Le Ministère des Finances, autorité de tutelle du projet, a signé un Accord Subsidiaire avec le Fonds Social de la RDC (FSRDC) pour l’exécution du Projet.

Ce projet de protection sociale a pour objectif d’améliorer l’accès aux moyens de subsistance et aux infrastructures socio-économiques dans les communautés vulnérables du pays. Le Projet STEP 2 comprend cinq composantes : trois composantes techniques, une composante de gestion, et une composante d’intervention d’urgence. Les composantes techniques comprennent, entre autres, la construction et réhabilitation d’infrastructures communautaires, un large programme de filets sociaux, et un appui à la structuration du secteur.  Pour les bénéficiaires de transferts sociaux (300 000) en particulier, le Projet prévoit la mise en œuvre de Mesures d’Accompagnement (MEDAC) centrées sur le développement du capital humain et l’inclusion productive. Cinq provinces seront initialement bénéficiaires du projet : Kasaï Central, Ituri, Nord Kivu, Sud Kivu, Nord Ubangi.

Une attention particulière est portée aux questions de déplacements forcés.

A ce titre, le FSRDC recrute un Chargé des Mesures d’Accompagnement (CMEDAC)pour intégrer l’équipe provinciale du Kasaï Central,dédiée à la mise en œuvre du Projet STEP 2.

Les détails sur le Projet et sur le FSRDC ainsi que les TDR relatifs à cet avis peuvent être obtenus sur les liens suivants :
https://projects.worldbank.org/en/projects-operations/project-detail/P171821
https://www.fondsocial.cd/ 

2. Défis

Le CMEDAC devra appuyer l’équipe provinciale dans le relèvement des défis suivants liés au Projet :

  1. Le Projet comprend une très large composante de transferts sociaux, notamment des Transferts Monétaires Inconditionnels (TMI) d’une part et d’autre part des transferts monétaires conditionnés au travail (« cash-for-work/THIMO »), dans un contexte dans lequel le secteur de protection sociale est peu structuré (e.g. absence de registre social).
  2. Un grand nombre de bénéficiaires directs sont des réfugiés et leurs communautés d’accueil, localisées dans des zones éloignées, difficiles d’accès et affectées par la fragilité, la violence, et des conflits récurrents.
  3. La mise en œuvre du Projet requiert un suivi rapproché des activités dans plusieurs communautés dans la province, soit une multitude de sites à gérer en même temps et un très grand nombre de bénéficiaires.
  4. Le Projet
    Publicité
    requiert un mécanisme de gestion des plaintes (MGP) robuste pour en assurer la redevabilité et la sauvegarde des bénéficiaires.
  5. Le Projet nécessite un déploiement rapide et un rythme de mise en œuvre soutenu pour atteindre ses objectifs en trois ans et demi.
  6. Le Projet requiert une collaboration étroite avec différents acteurs étatiques au niveau national et provincial, mais aussi avec les autres acteurs de développement et les acteurs humanitaires (Cash Working group).

3. MANDAT

La mission du CMEDAC consiste à développer et faire le suivi effectif de la mise en œuvre d’un programme de Mesures d’Accompagnement (MEDAC) destiné aux bénéficiaires des transferts sociaux du Projet, afin d’accroitre leur résilience et leur inclusion productive. En collaboration avec les autres spécialistes du Projet, notamment le chargé des Transferts Monétaires (CTM) et le Chargé du Développement Communautaire (CDECO), le CMEDAC devra permettre aux bénéficiaires d’accéder à des opportunités pour développer leurs capacités de résilience et renforcer leurs capacités à gérer, s’adapter et se relever de divers chocs.

4. QUALIFICATIONS REQUISES

Le CMEDAC devra avoir les qualifications suivantes :

  1. Être titulaire d’un diplôme supérieur en économie(bac+5), sciences sociales, ou autrediscipline pertinente.
  2. Avoir au moins 3 années d’expérience dans le développement et la supervision de programmes de formation
  3. Avoir une bonne capacité de synthèse et d’analyse de sources d’informations diverses et des capacités de synthèse et rédactionnelles solides ;
  4. Posséder d’excellentes qualités interpersonnelles et organisationnelles ;
  5. Posséder de bonnes connaissances informatiques (Word, Excel, Power point et Email) ;
  6. Avoir une très forte motivation pour une mission compliquée et être très dynamique ;
  7. Posséder une très bonne maitrise du français
  8. Avoir un esprit d’initiative, ainsi que le sens de l’organisation, du management et une aptitude à travailler dans une équipe
    multidisciplinaire, et être prêt à gérer des situations stressantes.

Les qualifications suivantes sont un atout :

  1. Expérience dans la préparation participative de plans d’action et l’implication communautaire ;
  2. Expérience avec des projets financés par la Banque mondiale et connaissance de ses règlements ;
  3. Connaissance de langues locales (Lingala, Swahili, Tshiluba, etc.).
  4. Connaissance des projets de protection sociale/programmes de filets sociaux.

5. LIEU ET CONDITION DE TRAVAIL 

Le CMEDAC travaillera au chef-lieu de la province du Kasaï central, dans le bureau du FSRDC, où sont aménagés des bureaux pour l’équipe du Projet. Le Projet mettra à sa disposition les équipements et matériels nécessaires à l’exercice de sa mission.

6. CONDITIONS DE CONTRAT 

  1. Disponibilité immédiate.
  2. Durée : 12 mois, renouvelables sur la base de l’évaluation des performances ; après une période probatoire de 4 mois et avis de non-objection de la BM.
  3. Type de contrat : contrat-type au forfait mensuel, signé entre le FSRDC et le CMEDAC,
  4. Rémunération et frais divers : salaire attractif, montant et modalités de paiement négociés, frais de communication et d’assurance maladie et cotisation sociale.

7. METHODE DE RECRUTEMENT

Le Chargé des Mesures d’Accompagnement (CMEDAC)sera recruté(e) sur la base de ses qualifications académiques, de son expérience professionnelle pertinente et de sa capacité à réaliser la mission. Les étapes du recrutement sont les suivantes : (i) présélection des candidat(e)s sur la base des qualifications et aptitudes indispensables ; (ii) comparaison des dossiers de candidature, (iii) entretien individuel des trois meilleur(e)s candidat(e)s de la liste restreinte, et (iv) avis de non-objection du Coordonnateur Général du FSRDC sur le/la candidat(e) retenu(e).

Chaque candidat(e) devra fournir, les documents ci-après en français :

1 - Un curriculum vitae (3 pages maximum et en PDF), comprenant deux références que le FSRDC peut contacter par email.
2 - Une lettre de motivation (2 pages maximum et en PDF), à adresser au Chargé des Opérations du projet STEP II, en  précisant (a) la formation utile, (b) l’expérience pertinente, (c) la valeur ajoutée à apporter par le/la candidat(e) face aux défis de la mise en œuvre du Projet et (d) la disponibilité immédiate du/de la candidat(e).

Les certificats et diplômes ne doivent pas être joints au dossier de candidature. Les preuves du niveau d’instruction et de l’expérience seront exigées des candidat(e)s présélectionné(e)s après leur entretien.

A envoyer avant le 22 juin 2021 à minuit (heure de Kinshasa), à l’adresse email suivante : [email protected], avec en objet le titre du poste et le nom du/de la candidat(e) (STEP 2 – Chargé des Mesures d’Accompagnement (CMEDAC) de l’antenne du Kasaï Central – Prénom Nom) et les deux pièces jointes.

Le non-respect de ces dispositions entraînera le rejet automatique de la candidature.

Publicité
Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire