Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Cameroun : Nyangono du Sud dénonce l’infidélité de son épouse
10/08/2020 à 13h40 par Le Boy

Lors de son passage sur le plateau de « Dimanche avec vous », la star camerounaise Nyangono du Sud a laissé entendre certains propos qui ont suscité des tollés sur les plateformes.  Le chanteur a dénoncé l'infidélité de son épouse.

« Dimanche avec vous » est une émission, un programme très suivi de la chaîne Equinoxe TV. Sur les antennes d’Equinoxe Télévision ce dimanche 9 août 2020, l’artiste musicien a d’abord vanté ses infidélités avant de dénoncer celui  de son épouse.

Cette sortie a provoqué de vives critiques sur les réseaux. Certains n’hésitant pas à traiter l’artiste d’assassin. « Souvent, quand ma femme part au village, je ne peux pas rester comme cela. Je suis obligé de chercher une autre femme pour jouer », a-t-il déclaré, provoquant le rire de Esther Maël, la présentatrice de l’émission.

Lire aussi : Cameroun: révélations tristes de Mabouang Kessack sur la vie misérable de Tataw Stephen

Mais, Tatchum Nyangono, de son vrai nom, ne s’est pas arrêté là.  L’auteur du tube « Ça déjà commencé » a ensuite laissé entendre que sa tendre moitié lui faisait également des infidélités. « Est-ce que je la contrôle quand elle est au village ? Non, du tout ! Pendant qu’elle est là-bas, elle joue et pendant ce temps moi aussi je joue », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, Nyangono du Sud a déclaré avoir contraint son épouse à l’avortement. « Quand je suis rentré de la Chine, je suis venu constater que ma femme a eu un retard de deux mois. Les hommes sont restés la tromper, disant que je vais mourir en Chine. Je l’ai amenée à l’hôpital pour faire avorter ça », a affirmé Nyangono, sans le moindre remords.

Il est à  notifier que la loi camerounaise condamne l’avortement.  Le droit camerounais considère cet acte (avortement) comme une infraction pénale, punit d'une peine d'emprisonnement, sauf en cas de viol ou de menace pour la santé de la mère.

Lire aussi : Cameroun: un non voyant soutient sa thèse de doctorat PhD.

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Lors de son passage sur le plateau de « Dimanche avec vous », la star camerounaise Nyangono du Sud a laissé entendre certains propos qui ont suscité des tollés sur les plateformes.  Le chanteur a dénoncé l'infidélité de son épouse.

« Dimanche avec vous » est une émission, un programme très suivi de la chaîne Equinoxe TV. Sur les antennes d’Equinoxe Télévision ce dimanche 9 août 2020, l’artiste musicien a d’abord vanté ses infidélités avant de dénoncer celui  de son épouse.

Cette sortie a provoqué de vives critiques sur les réseaux. Certains n’hésitant pas à traiter l’artiste d’assassin. « Souvent, quand ma femme part au village, je ne peux pas rester comme cela. Je suis obligé de chercher une autre femme pour jouer », a-t-il déclaré, provoquant le rire de Esther Maël, la présentatrice de l’émission.

Lire aussi : Cameroun: révélations tristes de Mabouang Kessack sur la vie misérable de Tataw Stephen

Mais, Tatchum Nyangono, de son vrai nom, ne s’est pas arrêté là.  L’auteur du tube « Ça déjà commencé » a ensuite laissé entendre que sa tendre moitié lui faisait également des infidélités. « Est-ce que je la contrôle quand elle est au village ? Non, du tout ! Pendant qu’elle est là-bas, elle joue et pendant ce temps moi aussi je joue », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, Nyangono du Sud a déclaré avoir contraint son épouse à l’avortement. « Quand je suis rentré de la Chine, je suis venu constater que ma femme a eu un retard de deux mois. Les hommes sont restés la tromper, disant que je vais mourir en Chine. Je l’ai amenée à l’hôpital pour faire avorter ça », a affirmé Nyangono, sans le moindre remords.

Il est à  notifier que la loi camerounaise condamne l’avortement.  Le droit camerounais considère cet acte (avortement) comme une infraction pénale, punit d'une peine d'emprisonnement, sauf en cas de viol ou de menace pour la santé de la mère.

Lire aussi : Cameroun: un non voyant soutient sa thèse de doctorat PhD.

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire