La Corée du sud fait une terrible révélation sur la Corée du nord


Video player

L’armée sud-coréenne a déclaré que le plus grand test de missile nord-coréen à ce jour avait utilisé un missile balistique intercontinental plus ancien et plus petit, et non le nouvel ICBM massif Hwasong-17, en partie pour tenter d’éviter une réaction intérieure négative à un lancement raté.

Des responsables sud-coréens et américains ont conclu que le lancement du 24 mars semble avoir été un ICBM Hwasong-15, selon un responsable du ministère de la Défense, s’exprimant sous le couvert de l’anonymat en raison de la sensibilité de la question.
Washington n’a pas encore pesé publiquement, le porte-parole du Pentagone John Kirby ayant dit aux journalistes mardi que le test était toujours en cours d’analyse.

La Corée du Nord a d’abord testé le Hwasong-15 en novembre 2017, avant d’imposer un moratoire sur les tests ICBM qui s’est terminé avec le lancement de la semaine dernière.

Des analystes open source ont noté des écarts dans les vidéos et les photos publiées par les médias d’État nord-coréens après ce lancement, affirmant que les ombres, la météo et d’autres facteurs suggéraient qu’il s’agissait d’un test antérieur, peut-être d’un lancement raté le 16 mars .

Le test aurait pu en outre viser à renforcer son statut de puissance militaire et à améliorer son pouvoir de négociation face à la Corée du Sud, aux États-Unis et à la communauté internationale, conclut le rapport.
Des responsables américains et sud-coréens ont estimé que les tests des 27 février et 5 mars impliquaient le système Hwasong-17, probablement en préparation d’un lancement à pleine portée. La Corée du Nord n’a jamais reconnu le lancement du 16 mars ou son échec signalé.

Les débris de ce test raté ont plu sur Pyongyang, apprend-on.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - La Corée du sud fait une terrible révélation sur la Corée du nord Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire