JUSTIN BIEBER AU CŒUR D’UN SCANDALE


Video player

Il ne passe un jour où une star n’est pas au cœur de l’actualité. Cette fois-ci c’est au tour de Justin Bieber, l’ex de la chanteuse Selena Gomez qui ébranle les réseaux sociaux avec un scandal.

Le jeune auteur-compositeur, Justin Drew Bieber de son nom complet est accusé de viol par deux femmes dans la nuit du dimanche dernier.

Le jeune homme de 26 ans, face à ces jugements, n’est pas resté sans mot, il a lui aussi donné sa version.

Selon ohmymag.com, c’est sur le réseau social Twitter que deux jeunes femmes Danielle et Kadi ont accusé le chanteur Justin Bieber de viol dans la nuit du 20 au 21 Juin.

En effet, les faits remontent en 2014 et 2015. Danielle raconte avoir été abusée sexuellement par le chanteur Justin Bieber en 2014 à l’hôtel Four Season.

Toujours selon la source, la jeune femme aurait rencontré la star lors d’une soirée et l’aurait suivi à l’hôtel accompagnée de ses deux amies et d’un ami de Justin.

Elle raconte le récit glaçant : «L’ami de Justin a amené mes deux amies dans une chambre et Justin lui m’a emmenée dans une autre chambre. Il m’a demandé mon téléphone pour le mettre en charge. J’imagine que c’était qu’une excuse pour me le retirer. Il m’a ensuite demandé de le rejoindre dans le lit. Je me suis demandé en quoi tout ceci était normal. (…)

J’ai commencé à me dire que tout ceci était suspect. Je lui ai demandé où était Selena, pour faire la conversation. Il m’a dit de ne pas m’en inquiéter, qu’elle nous rejoindrait plus tard. Je continuais à poser des questions pour faire la conversation, mais il s’est penché sur moi pour m’embrasser. J’étais sous le choc.

Nos petits baisers sont devenus une séance de préliminaires. Il m’avait poussée contre le lit au bout de dix minutes, s’est mis au-dessus de moi (…) a déboutonné mon jean, l’a enlevé et a commencé à chercher mes sous-vêtements avec ses doigts. (…)

Je lui ai dit que ça allait trop loin et que nous devrions arrêter parce que j’avais besoin de retrouver mes amies, parce que je me sentais coupable envers Selena. C’est là qu’il m’a dit : “Relax. Tout le monde va bien.”

Il m’a ensuite retiré la culotte, a enlevé son pantalon, son caleçon, a tiré les draps pour les mettre sur nous. Son corps était sur le mien, peau contre peau.

J’étais très mal à l’aise et j’ai eu du mal à respirer. Je lui ai dit de se retirer parce que je m’inquiétais vraiment pour mes amies, mais il était trop tard. Il m’a pénétré avant que j’aie pu ajouter quoi que ce soit. Il allait et venait à l’intérieur de moi. J’étais allongée, muette. Mon corps était inconscient».

Quant à la deuxième jeune femme, les faits se seraient déroulés lors d’une soirée à New York, en mai 2015 :

«Je suis allée aux toilettes et il m’a suivie, a fermé la porte à clé. Je lui ai demandé ce qu’il se passait et pourquoi il avait fermé la porte à clé, il m’a répondu qu’il allait me dire pourquoi.

Alors il a commencé à m’embrasser, à me toucher le corps et à me caresser. Je lui ai dit d’arrêter, que je ne pouvais pas avoir de rapport avant le mariage.

Il m’a poussée contre le lit et s’est mis sur moi (…) et m’a pénétrée (…) et je l’ai repoussé en frappant entre ses jambes et je suis sortie en courant».

Après les jugements lancés contre la star, Justin Bieber décide de briser le silence après avoir discuter avec son équipe et son épouse, Hailey Bieber.

Cependant, il nie les accusations et a décidé de publier sur Twitter des factures pour prouver son innocence.
«Juste pour que ce soit clair, j’étais à Austin cette nuit-là avec ma petite amie de l’époque, Selena Gomez. Je n’ai pas dormi à l’hôtel Four Seasons, mais dans un Airbnb. Et la nuit suivante, j’ai dormi à l’hôtel Westin.

Tout signalement d’abus sexuel doit être pris au sérieux, et c’est pourquoi je voulais y répondre moi-même. Dans mon cas, cette histoire est factuellement impossible. Je vais donc agir via Twitter et saisir les autorités contre les personnes qui veulent me mettre en danger» a t-il déclaré.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire