Inde : le compte twitter d’un ministre bloqué


Video player

En raison de critiques qu’il avait émises contre la plateforme de microblogging, twitter, un ministre indien a vu son compte bloqué par l’entreprise. Il s’agit de Ravi Shankar Prasad, ministre indien des Technologies de l’information.

Ce vendredi 25 juin 2021, le ministre indien des Technologies de l’information a accusé Twitter d’avoir bloqué brièvement son compte en raison de critiques qu’il avait émises contre la plateforme.

Ravi Shankar Prasad a affirmé qu’en « violation flagrante » de la réglementation indienne, il avait été informé que son compte était bloqué sans avertissement préalable pour violation de la loi américaine sur le droit d’auteur. Le compte est resté bloqué pendant presque une heure, a-t-il dit.

Lire aussi : Inde : un Nigérian meurt après avoir été retenu en captivité et privé de nourriture pendant huit mois (vidéo)

« Il est évident que mes déclarations dénonçant l’autoritarisme et les actions arbitraires de Twitter, en particulier par le partage de mes interviews sur les chaînes de télévision et leur puissant impact, ont déplu », a tweeté M. Prasad après la restauration de son compte.

Pour Ravi Shankar Prasad, l’oiseau bleu n’est pas un défenseur de la liberté d’expression.  « Les actions de Twitter montrent qu’ils ne sont pas les défenseurs de la liberté d’expression qu’ils prétendent être, mais qu’ils poursuivent leurs propres intérêts, avec la menace que si vous ne suivez pas leur ligne, ils vous retireront arbitrairement de leur plate-forme ».

Inde le compte twitter dun ministre bloque doingbuzz 1

Pour informations, depuis plusieurs mois, Twitter et le gouvernement indien sont engagés dans un bras de fer qui n’a fait que s’intensifier après l’entrée en application des nouvelles règles informatiques définies.

La nouvelle réglementation oblige les réseaux sociaux à retirer et remonter jusqu’au premier auteur de posts menaçant la sécurité de l’Etat, l’ordre public ou la souveraineté du pays.

En février 2021, Twitter a bloqué plus de 500 comptes et en a supprimé un nombre indéterminé, après que le gouvernement a accusé ces comptes de tenir des propos incendiaires à l’égard de Narendra Modi en rapport avec les manifestations d’agriculteurs en colère.

Lire aussi : La Cour de la CEDEAO empêche le gouvernement de Buhari de poursuivre des Nigérians utilisant Twitter

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire