Brésil: Le Jésus gay ne sera pas retiré de Netflix malgré la censure religieuse


Video player

Netflix a été sommé par une décision de justice de retirer de son catalogue une comédie de Noël dans laquelle Jésus semble homosexuel; elle a par la suite saisi la Cour suprême. Et contre toute attente, les magistrats ont donné l’autorisation de diffusion jeudi à la plateforme de vidéos en ligne.

La Cour suprême brésilienne a donné raison, jeudi 9 janvier, à Netflix en annulant la décision judiciaire prise par un tribunal de Rio de Janeiro, qui lui ordonnait de retirer de son offre une fiction dans laquelle Jésus semble entretenir une relation homosexuelle. En effet, cette décision avait été prise à la demande de l’association catholique Centro Don Bosco de la Fe y la Cultura.

Sortie à l’occasion de Noël, la comédie satirique, dont le titre fait référence au film de Martin Scorsese, La dernière tentation du Christ (1988), a très vite eu un impact négatif dans certains milieux catholiques et évangéliques au Brésil. En effet, cela a suscité une colère dans les rangs des chrétiens au point où le 24 décembre, la société productrice du film, Porta dos Fundos, a été ciblée par deux cocktails Molotov lancés sur la façade de son bâtiment, à Rio. Chance, cela n’occasionera que des dégâts matériels.

48468F11 57A5 48B4 9B21 46F5C0C1584C 300x167 1 - Brésil: Le Jésus gay ne sera pas retiré de Netflix malgré la censure religieuse

Malheureusement pour ces dissidents, José Antonio Dias Toffoli, président de la Cour suprême, est catégorique: « La Première Tentation du Christ », la comédie à l’origine de la polémique, « ne faisait pas fi de la nécessité du respect de la foi chrétienne (ni des autres croyances religieuses ou de l’absence de celles-ci) », a-t-il estimé lors de sa décision.  

« On ne peut pas supposer qu’une satire humoristique ait la capacité d’affaiblir les valeurs de la foi chrétienne, dont l’existence remonte à plus de deux mille ans, et qui est intériorisée dans la croyance de la majorité des citoyens brésiliens », a ajouté le magistrat, affirmant que la liberté d’expression était fondamentale dans une démocratie.

Jeudi, Netflix a annoncé avoir saisi la Cour suprême: « Nous soutenons fortement l’expression artistique et nous allons lutter pour défendre ce principe important », dans un communiqué.

La veille, le juge avait en effet ordonné à Netflix de supprimer le programme de 46 minutes, réalisé par le collectif d’humoristes brésiliens Porta dos Fundos. En effet, le collectif, qui aborde des sujets sociaux tels que l’usage de drogues, la sexualité et la corruption est régulièrement critiqué par des associations chrétiennes.

Henrique Soares da Costa, évêque du Pernambouc (centre-est) qui a depuis annulé son abonnement à la plateforme de streaming, a assuré que celle-ci était « possédée par une force démoniaque », qualifiant le film de « blasphème vulgaire et irrespectueux ».

Le juge qui avait a priori ordonné l’interdiction dudit film, avait annoncé avoir pris cette décision afin de « calmer les esprits » au sein de « la communauté chrétienne et la société brésilienne ».

Mise en ligne le 3 décembre 2019, « La Première Tentation du Christ » raconte sur le ton de la comédie loufoque une soirée familiale surprise au cours de laquelle Jésus arrive en compagnie d’un autre homme, visiblement homosexuel.

En dépit de tout le bruit autour de l’affaire « La Première Tentation du Christ », la fiction a remporté un prix dans la catégorie comédie aux Emmy Awards en 2019.

Lire aussi: Tensions dans la famille royale britannique : Donald Trump parle de sa tristesse

Le collectif Porta dos Fundos, initiateur du film, a réitéré jeudi dans un communiqué être « contre quelconque acte de censure, de violence et d’autoritarisme », tout en maintenant sa confiance « envers le système judiciaire pour faire respecter la Constitution ».

→ A LIRE AUSSI : Le retrait du film avec un Jésus homosexuel sur Netflix annulé par la Cour suprême du Brésil

→ A LIRE AUSSI : Brésil: Un film sur Jésus Christ crée une vive polémique… La justice tranche!

→ A LIRE AUSSI : Sadio Mané : Voici pourquoi son père lui a interdit de tirer des penaltys

--
Hey toi 👋 Partage ce contenu 👉

Laisser votre commentaire