Angola : une femme riche accusée de fraude et blanchiment d’argent


Video player

Isabel Dos Santos, dit “princesse Luandais” est la fille de l’ex-président angolais José Eduardo dos Santos, elle est ses derniers temps poursuivi par la justice pour plein de raisons. D’après le procureur général angolais, Isabel Dos serait accusée d’une part, de fraude et de détournement de fonds, et de blanchiment d’argent et d’autre part de trafic d’influence, d’abus de biens sociaux et des écritures illégales lorsqu’elle présidait le groupe pétrolier public Sonangol.

Le procureur général de l’Angola Helder Pitta précise lors d’une conférence de presse que Isabel dos Santos a presidé la Sonangol que sur une période de dix-huit mois et ce, à partir de juin 2016. Il continue en disant qu’elle a également dirigé tant d’autres entreprises et compagnies comme les secteurs de la téléphonie et des mines, puis bénéficié des services que lui offraient certains compagnies, spécialement les activités bancaires, du Portugal.

Lire aussi : Les montages financiers de Isabel Dos Santos révélés

Actuellement entre Londres et Dubaï depuis la destitution de son père José Eduardo dos Santos en août 2017, la jeune femme angolaise, Isabel Dos Santos âgée de 46 ans fait objet de recherche imminente. La justice angolaise fait savoir qu’elle s’y mettra à fond afin de parvenir aux informations plus crédibles tout en ramenant Isabel Dos Santos en Angola pour un procès judiciaire.

Les médias de leur côté ont essayé de mettre en place plus d’une centaine de journalistes pouvant trouver les traces des 715.000 documents ainsi que les relevés disparus sous Isabel. Au moins 36 médias ont été dispatchés dans une vingtaine de pays pour cette tâche.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Angola : une femme riche accusée de fraude et blanchiment d'argent Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire