Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Achille Mbembe: « Arafat est certes mort à 33 ans. Mais pas sur la Croix de résurrection au troisième jour »
03/09/2019 à 20h50 par La redaction

Le chroniqueur « Le Monde Afrique » Achille Mbembe, s’est penché sur le phénomène DJ Arafat et de ses « Chinois » dans une de ses analyses.
Je dois être l’un des très rares Africains à n’avoir jamais entendu parler de DJ ARAFAT. L’Histoire – H majuscule – est peut-être passée sans que je m’en aperçoive.

Pour moi, le nom d’Arafat a toujours été associé à la cause palestinienne. À la libération d’un des peuples les plus martyrisés de la Terre. Pas aux ‘Chinois’.

Les seules funérailles d’Arafat qui m’ont marqué furent celles du leader palestinien à Ramallah, mort empoisonné par qui vous savez. Scènes déchirantes d’une foule incrédule elle aussi, face à la faux, le “Great Reaper” ammasseuse de têtes, les grandes vendanges.

J’etais pourtant à Abidjan l’autre semaine ou l’autre année. C’est vrai, c’etait a la Banque africaine de développement. Pas à Yopougon, l’autre monde, ce terme qu’affectionnait le regretté Sony Labou Tansi, cet autre Arafat de la langue.

Celestin MONGA, mon frère, avait pris soin de me faire visiter bien des coins. Il m’a traîné des nuits de suite dans des clubs et restaurants, et pas des plus huppés je vous assure. Musique congolaise, coupe-décale, je ne sais pas comment j’ai pu éviter le “Zeus africain”.

Mais voilà, il s’en est allé comme il est venu. Certains se noient en Méditerranée. D’autres sont achetés en Lybie. D’autres encore sont enfouis dans les sables du Sahara. Lui a préféré la moto. En Afrique, chacun meurt comme il peut.

Quoique l’on pense, il est tout de même significatif que des millions d’entre nous cherchent à répondre d’abord au nom de l’Arafat ivoirien, mais pas à celui du Palestinien. Cela en dit long sur l’heure qu’il est, celle du matérialisme radical et de la jouissance a l’encan.

J’ai finalement écouté DJ Arafat. La verdeur et la truculence. Le principe génital. Le virilisme et la dépense corporelle. Cette espèce de frénésie reptilienne et ce désordre des sens dont parlait Frantz Fanon dans ses commentaires sur les rites de possession en situation coloniale.

Les possédés d’aujourd’hui sont prêts à aller plus loin. Ils refusent la mort et sa réalité. Non en s’attaquant à ses causes profondes, mais en l’habitant dans un tragique geste d’ingestion.

Arafat est certes mort à 33 ans. Mais pas sur la Croix. De résurrection au troisième jour, il ne pouvait guère y en avoir. Déçus, ses disciples ont tenté de le réveiller de force de son sommeil, dans un geste à la fois eucharistique et cannibalique.

Voilà les héros africains d’aujourd’hui, les footballeurs, les musiciens, les pasteurs, les hommes armés, les tyrans et leurs sicaires, comme à l’epoque de la Traite des esclaves, et la fête de l’homme riche raconte par le regretté Memel Fote, anthropologue ivoirien.

Une société profondément malade s’étripe aux yeux d’un monde lui même devenu ivre. Le culte de la jouissance a remplacé celui des fétiches. Une jeunesse sonnée et enfermée dans cette gigantesque prison qu’est le Continent se livre, les yeux ouverts, au songe empoisonné du nihilisme et mime sa propre destruction, rassemblée autour de la dépouille d’un homme devenu le symbole de notre auto-dévoration!

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 571 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Violences policières au Nigeria : les femmes s'exposent seins nus

23/10/2020

Violences policières...

Les protestations contre les violences policières se...
Egypte/ Justice: 49 personnes exécutées en 10 jour

23/10/2020

Egypte/ Justice:...

La condamnation à mort est toujours effective...
Les internautes tournent en dérision la rencontre Bédié-Ouattara

23/10/2020

Les internautes...

    Pour apaiser la tension pré-électorale...
Burkina Faso : Roch Kaboré envisage le retour de Blaise Compaoré, s'il est réélu

23/10/2020

Burkina Faso...

  L'ancien président burkinabè Blaise Compaoré pourrait...
Mali: Après Sidiki Diabaté et sa mère, un autre membre de la famille jeté en prison

23/10/2020

Mali: Après...

Décidément, la famille de Sidiki Diabaté a...
Bamba Moriféré : ” Alassane Ouattara n’est pas un Ivoirien. C’est un homme dangereux “

23/10/2020

Bamba Moriféré...

L’opposant Bamba Moriféré a fait une adresse...
Côte d’Ivoire / Violences préélectorales : 8 morts et 41 blessés à Dabou

23/10/2020

Côte d’Ivoire...

La flambée de violences qui s’est emparée...
Main tendue du gouvernement ivoirien / Blé Guirao (UDPCI) : ” On n’est plus à ce niveau …”

23/10/2020

Main tendue...

Le Secrétaire Général de l’UDPCI, ex-allié du...
Mamadou Koulibaly : “Ouattara pense que c’est un droit pour lui de tuer les Ivoiriens

23/10/2020

Mamadou Koulibaly...

Le Professeur Mamadou Koulibaly garde toujours une...
Guinée / élection présidentielle : les observateurs de la Cedeao surpris en train de se partager de l’argent-(Source)

23/10/2020

Guinée /...

Dans la soirée du mercredi, des journalistes...
Côte d’Ivoire /Dialogue politique : Bédié et Affi dénoncent le jeu trouble de la CEDEAO

23/10/2020

Côte d’Ivoire...

Les candidats Henri Konan Bédié et Pascal...
Violences en Côte d'Ivoire : Kerozen arrête la musique

23/10/2020

Violences en...

  La Côte d'Ivoire est en train...
La Togolaise Gisèle Victoria Magbo brille dans la diaspora

22/10/2020

La Togolaise...

Elle s’appelle Gisèle Victoria Magbo et est...
Pape François défend le droit des couples homosexuels

22/10/2020

Pape François...

Pour Pape François, les personnes homosexuelles ont...
Alpha Condé : « si la victoire me revient, je reste ouvert au dialogue »

22/10/2020

Alpha Condé :...

Dans le cadre du processus électoral en...
Mali : l'ex-président IBK et son épouse sont de retour

22/10/2020

Mali :...

  Renversé du pouvoir, l'ancien président malien...
Guinée : des observateurs de la CEDEAO surpris avec d'importantes sommes d'argent

22/10/2020

Guinée :...

Cette nouvelle pourrait envenimer la situation post-électorale...
Trump aurait un bureau et un compte bancaire en Chine

22/10/2020

Trump aurait...

  Le président américain, Donald Trump dispose...
Côte d'Ivoire : la Sotra enregistre une perte de deux milliards de FCFA

22/10/2020

Côte d’Ivoire...

  La désobéissance civile lancée par l'opposition...
Côte d'Ivoire/ CEI : le gouvernement réserve une place pour le PDCI

22/10/2020

Côte d’Ivoire/...

  Le gouvernement ivoirien a décidé d’examiner...

Le chroniqueur « Le Monde Afrique » Achille Mbembe, s’est penché sur le phénomène DJ Arafat et de ses « Chinois » dans une de ses analyses.
Je dois être l’un des très rares Africains à n’avoir jamais entendu parler de DJ ARAFAT. L’Histoire – H majuscule – est peut-être passée sans que je m’en aperçoive.

Pour moi, le nom d’Arafat a toujours été associé à la cause palestinienne. À la libération d’un des peuples les plus martyrisés de la Terre. Pas aux ‘Chinois’.

Les seules funérailles d’Arafat qui m’ont marqué furent celles du leader palestinien à Ramallah, mort empoisonné par qui vous savez. Scènes déchirantes d’une foule incrédule elle aussi, face à la faux, le “Great Reaper” ammasseuse de têtes, les grandes vendanges.

J’etais pourtant à Abidjan l’autre semaine ou l’autre année. C’est vrai, c’etait a la Banque africaine de développement. Pas à Yopougon, l’autre monde, ce terme qu’affectionnait le regretté Sony Labou Tansi, cet autre Arafat de la langue.

Celestin MONGA, mon frère, avait pris soin de me faire visiter bien des coins. Il m’a traîné des nuits de suite dans des clubs et restaurants, et pas des plus huppés je vous assure. Musique congolaise, coupe-décale, je ne sais pas comment j’ai pu éviter le “Zeus africain”.

Mais voilà, il s’en est allé comme il est venu. Certains se noient en Méditerranée. D’autres sont achetés en Lybie. D’autres encore sont enfouis dans les sables du Sahara. Lui a préféré la moto. En Afrique, chacun meurt comme il peut.

Quoique l’on pense, il est tout de même significatif que des millions d’entre nous cherchent à répondre d’abord au nom de l’Arafat ivoirien, mais pas à celui du Palestinien. Cela en dit long sur l’heure qu’il est, celle du matérialisme radical et de la jouissance a l’encan.

J’ai finalement écouté DJ Arafat. La verdeur et la truculence. Le principe génital. Le virilisme et la dépense corporelle. Cette espèce de frénésie reptilienne et ce désordre des sens dont parlait Frantz Fanon dans ses commentaires sur les rites de possession en situation coloniale.

Les possédés d’aujourd’hui sont prêts à aller plus loin. Ils refusent la mort et sa réalité. Non en s’attaquant à ses causes profondes, mais en l’habitant dans un tragique geste d’ingestion.

Arafat est certes mort à 33 ans. Mais pas sur la Croix. De résurrection au troisième jour, il ne pouvait guère y en avoir. Déçus, ses disciples ont tenté de le réveiller de force de son sommeil, dans un geste à la fois eucharistique et cannibalique.

Voilà les héros africains d’aujourd’hui, les footballeurs, les musiciens, les pasteurs, les hommes armés, les tyrans et leurs sicaires, comme à l’epoque de la Traite des esclaves, et la fête de l’homme riche raconte par le regretté Memel Fote, anthropologue ivoirien.

Une société profondément malade s’étripe aux yeux d’un monde lui même devenu ivre. Le culte de la jouissance a remplacé celui des fétiches. Une jeunesse sonnée et enfermée dans cette gigantesque prison qu’est le Continent se livre, les yeux ouverts, au songe empoisonné du nihilisme et mime sa propre destruction, rassemblée autour de la dépouille d’un homme devenu le symbole de notre auto-dévoration!

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 571 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire